Share on Facebook

10 mythes alimentaires passés au crible

Une pomme chaque jour pour tenir le docteur à distance; du jus de canneberges pour traiter une infection urinaire… De nombreuses fausses croyances persistent dans le domaine de la nutrition. Voici 10 idées reçues passées au crible!

1 / 10
1. Le chocolat donne des boutons.Shutterstock

Le chocolat donne des boutons

Faux, affirme le docteur Pam Brown, membre du Collège australien des dermatologues. «Aucune donnée valable ne soutient cette théorie, même si on la retrouve souvent dans les manuels de dermatologie. C’est un mythe qui perdure depuis le début des années 30. Il y a bien eu quelques recherches sur le sujet au cours des années 60 et 70, mais elles n’ont été ni bien conçues ni bien réalisées.

Nous savons que les aliments, la génétique et le type de régime alimentaire sont des facteurs importants qui provoquent l’acné. Certaines preuves démontrent qu’un régime à haute teneur glycémique  peut affecter la production d’androgène, une hormone pouvant provoquer des lésions acnéiques chez les sujets génétiquement prédisposés. Mais le chocolat n’a jamais été mis en cause.

Alors n’hésitez pas à tester l’une de ces recettes de desserts santé au chocolat!

2 / 10
2. Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours.Shutterstock

Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours


«Cette assertion n’est pas tout à fait exacte, explique le docteur Ronald McCoy, éducateur supérieur en médecine et porte-parole du Collège royal australien des médecins. Elle est cependant une métaphore qui contient certaines vérités. Elle signifie que les fruits sont une partie importante du régime alimentaire et qu’il faut en consommer sur une base régulière. Et voue remarquerez qu’on dit bien «une pomme» et non 50 pommes par jour. La consommation de fruits doit faire partie d’un régime équilibré. Parce que la pomme contient beaucoup d’antioxydants, l’affirmation pourrait s’appliquer à tous les fruits en général. Cette maxime repose donc sur un fond sensé: un régime comprenant une consommation modérée de fruits peut contribuer de façon importante à améliorer la longévité.»

Il faut apprendre à varier son alimentation, mais ça veut dire quoi exactement?

3 / 10
3. Le jus de canneberge peut guérir l'infection urinaire.Shutterstock

Le jus de canneberge peut guérir l’infection urinaire


«Il n’existe aucune preuve que le jus ou les comprimés de canneberge peuvent guérir une infection,» affirme le docteur David Malouf, président de l’Association des urologues d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Une infection de la vessie doit être traitée avec des antibiotiques prescrits par un médecin. Non soignée, cette infection peut se répandre aux reins et se transformer en pyélonéphrite qui fera beaucoup souffrir le patient.

«Cependant, il est démontré que les canneberges, en jus ou en comprimés, peuvent faire diminuer le risque de contracter une infection urinaire. Actuellement, on croit que les canneberges empêchent la bactérie, les germes qui causent l’infection urinaire, de se fixer aux parois de la vessie. C’est donc une stratégie qu’un patient pourrait essayer en premier lieu pour réduire les risques d’infection.»

Les infections urinaires font partie des infections courantes qui augmentent le risque de crise cardiaque.

4 / 10
4. Le poisson nourrit le cerveau.Shutterstock

Le poisson nourrit le cerveau

Vrai. La consommation de poisson a de nombreux avantages pour la santé, dont celui de faire diminuer le risque de maladies coronariennes et de cardiopathies. L’huile que contient le poisson est riche en acides gras insaturés appelés oméga-3, une substance qui réduit l’adhésivité des plaquettes sanguines et augmente la flexibilité des globules rouges. Et pour les gens âgés en particulier, les oméga-3 du poisson ont d’autres avantages pour le cerveau.

Une étude du Centre médical universitaire Rush de Chicago a démontré qu’une consommation hebdomadaire de poisson peut faire diminuer de 60% les pertes cognitives chez les personnes plus âgées et réduire de façon importante le risque de contracter la maladie d’Alzheimer. Dans son livre intitulé 100 Simple Things You Can Do to Prevent Alzheimer’s, Jean Carper cite le docteur Emiliano Albanese qui a étudié le régime de 15000 personnes de plus de 65 ans dans sept pays: «Plus vous consommez de poisson, moins il y a de risque de souffrir de démence.» Ceux qui en consomment deux fois par semaine diminuent le risque de 20% et une consommation quotidienne réduit le risque de 40%.

5 / 10
5. Évitez le lait, surtout si vous avez le rhume, parce qu'il produit du mucus.Shutterstock

Évitez le lait, surtout si vous avez le rhume, parce qu’il produit du mucus


Cette croyance est totalement erronée, affirme le docteur Ronald McCoy. «Le lait est une importante source de calcium, surtout pour les enfants, et il faudrait se débarrasser totalement de cette crainte. De nombreuses études ont été faites sur le sujet et les conclusions irréfutables s’appuient sur des données scientifiques: il n’y a aucun rapport entre le lait et la production de mucus. Mais les gens n’y croient pas. Le fait qu’un virus puisse produire du mucus leur semble improbable. Ils craignent pour leur santé et il faut beaucoup de volonté pour affronter ces craintes et réaliser que «les preuves scientifiques démontrent qu’il n’y a aucun lien.» Les gens ont une attitude irrationnelle en persistant à croire le contraire.

«Et il poursuit en disant qu’il n’y a aucune relation entre l’intolérance au lactose qui provoque des gaz et la diarrhée et le production de mucus. Peu d’Occidentaux sont totalement intolérants au lactose. Les gens doivent avoir le courage de ne pas succomber à ces craintes.» Il faut dire que «ce n’est pas vrai» aux membres de la famille ou aux amis qui propagent ce mythe, sans mauvaise intention. «Comme parent, regardez la situation comme ceci: préférez-vous succomber à vos craintes ou avoir un enfant  qui souffrira plus tard d’ostéoporose? Poser la question, c’est y répondre!»

Assurez-vous par contre de connaître les aliments à éviter si vous avez un rhume ou une grippe.

6 / 10
6. Les carottes sont bonnes pour la vue.Shutterstock

Les carottes sont bonnes pour la vue


Cette croyance est partiellement vraie. Les carottes ne règleront pas tous les problèmes de myopie ou de presbytie, mais la consommation d’une seule carotte à tous les deux ou trois jours peut réduire le risque de contracter certaines formes de cécité nocturne. Cette anomalie de la vision, qui est consiste en un défaut d’adaptation à de faibles quantités de lumière,  est provoqué par un manque de vitamine A. Les carottes contiennent beaucoup de bêtacarotène, une substance que notre organiste transforme en vitamine A.

Sinon, essayez ces 10 trucs pour améliorer votre vision.

7 / 10
7. Les aliments épicés provoquent des ulcères.Shutterstock

Les aliments épicés provoquent des ulcères


«Faux, affirme le professeur Bolin. Il y a quelques années, on a fait une excellente recherche au cours de laquelle les participants ont consommé une énorme quantité de chilis, sans aucun problème. En fait, les épices perturbent le fonctionnement du côlon irritable. Si vous éprouvez de la douleur, vous pouvez croire qu’il s’agit d’un ulcère, ce qui n’est pas le cas.

Nous savons aujourd’hui que la bactérie Helocobacter pylori est la cause de la majorité des ulcères, sauf ceux qui sont provoqués par les médicaments contre l’arthrite et l’aspirine. Si vous avez la bactérie H. pylori, vous ne vous en rendrez même pas compte. La majorité de ceux qui s’en aperçoivent, parmi nos patients, ont cette bactérie depuis l’enfance ou l’adolescence. Nous pensons que cette situation est reliée à l’alimentation et à l’eau, parce que c’est une situation très courante en Asie, et en voie de disparition dans des pays comme l’Australie.

8 / 10
8. Se nourrir en cas de rhume, jeûner en cas de fièvre.Shutterstock

Se nourrir en cas de rhume, jeûner en cas de fièvre


«C’est totalement faux, s’exclame le docteur Ronald McCoy. Les personnes qui font de la fièvre ont besoin de manger. Elles éprouveront de la difficulté, mais il faut qu’elles mangent de petites quantités régulièrement. Elles doivent consommer ce qu’elles arrivent à tolérer. Lorsqu’on est malade, nos  besoins nutritionnels augmentent; le rythme du métabolisme s’élève. Les personnes fiévreuses peuvent perdre du poids rapidement, très rapidement. J’ai déjà eu un patient fiévreux qui a perdu 7,7 kilos en quatre jours et ce n’était pas des fluides;  il était sous perfusion et c’était probablement une émaciation musculaire.» Lorsqu’une personne fait de la fièvre, donnez-lui un médicament pour faire tomber la fièvre et environ une demi-heure après, lorsque le médicament a fait effet, elle devrait être en mesure de s’alimenter à ce moment.

Voici les aliments que vous devez privilégier quand vous êtes enrhumés.

9 / 10
9. Le yogourt pour soigner la levurose.Shutterstock

Le yogourt pour soigner la levurose


«Là encore, le jury est dans le champ, affirme la gynécologue Kristine Barnden. Pourtant, cette affirmation semble plausible. Le lactobillus est une bactérie amie qui rend l’environnement du vagin très acide, ce qui élimine la présence de levures comme le candida. Mais si on élimine le lactobillus, à cause d’une consommation d’antibiotiques ou pour d’autres raisons, ces levures proliféreront. «On croit que la consommation de yogourt naturel ou de yogourt contenant des bactéries comme le lactobacillus acidophilus contribuera à restaurer l’équilibre perdu.»

Le problème réside dans l’absence de recherches exhaustives et bien conçues pour prouver que le yogourt a bien ces effets, et il y a même des études qui démontrent que le yogourt n’a absolument aucun effet. Nous entendons aussi parler des probiotiques, des bactéries comme  l’acidophilus que l’on consomme à des fins médicales; toutes les recherches réalisées sur ce sujet ont découvert un effet placebo important. «En d’autres mots, cette méthode pourrait fonctionner parce que les gens y croient, poursuit le docteur Barnden. En fait, il n’y a aucun problème à consommer du yogourt.»

Pour soigner le muguet, il existe des médicaments en vente libre. Mais si vous ne savez pas de quoi il s’agit ou si la situation persiste, consultez votre médecin.

10 / 10
10. Le thé au gingembre peut soigner les maux d'estomac.Shutterstock

Le thé au gingembre peut soigner les maux d’estomac


«Il existe beaucoup de plantes médicinales qui ont bonne réputation mais je crois que cela fonctionne parce que la situation que vous essayez de solutionner ne durera pas très longtemps. Peu importe ce que vous prenez, explique le professeur Bolin, vous irez mieux le lendemain.

Il n’y a aucune preuve démontrant que le gingembre aura un effet. Cependant, les propriétés de la menthe poivrée sont bien connues pour combattre le reflux gastrique et on peut la consommer sous forme d’infusion ou de comprimés.» Évidemment, ces propriétés se retrouvent dans la plante et non dans les friandises à la menthe.

Et si vos brûlures d’estomac étaient des allergies?

Contenu original Reader's Digest