Share on Facebook

Les besoins que les suppléments ne peuvent pas combler

Efficaces pour combler certaines carences nutritionnels, les suppléments alimentaires ne peuvent pas tout faire! Voici leurs bienfaits… et leurs limites!

1 / 7
Quelles sont les limites des suppléments alimentaires?Shutterstock

Les limites et besoins que les suppléments alimentaires et vitamines ne combleront jamais

Nous avons l’habitude de prendre des suppléments de vitamines et de minéraux afin d’éviter des carences. De nombreuses recherches récentes ont révélé, pourtant, que ceux-ci peuvent aussi permettre de prévenir, voire de traiter certaines maladies et que les doses nutritionnelles optimales pourraient être plus élevées qu’on ne le croyait jusqu’à présent.

Mais est-il vraiment utile de prendre des suppléments lorsque l’on est en bonne santé? Peuvent-ils nous aider en cas de maladie ou de trouble chronique? Voici les principales raisons de recourir à des suppléments, selon de nombreuses recherches scientifiques, ainsi que leurs limites réelles.

Attention aux vitamines et minéraux qui pourraient être une perte d’argent (et même être dangereux).

2 / 7
Les suppléments alimentaires ne remplacent pas l'alimentation.Shutterstock

Ce que les suppléments ne peuvent pas faire: ils ne remplacent pas l’alimentation

Les suppléments peuvent être utiles, mais il faut être conscient de leurs limites et savoir que certaines des propriétés qu’on leur attribue sont parfois douteuses.

Comme leur nom l’indique, les suppléments ne sont pas destinés à remplacer totalement l’alimentation, mais simplement à la compléter. Ils ne peuvent pas non plus corriger de mauvais choix alimentaires: par exemple, ils ne combattront jamais les effets d’un excès de matières grasses saturées ou de sel. On sait par ailleurs que l’efficacité de certains nutriments est optimale lorsqu’ils sont fournis par les aliments, et moins bonne lorsqu’ils sont pris séparément sous forme de suppléments.

L’efficacité des suppléments nutritionnels et des vitamines passée au crible

Des travaux récents montrent que beaucoup des propriétés attribuées aux plantes sont réelles. Leurs effets pharmacologiques s’appuient tant sur des études cliniques que sur des pratiques traditionnelles. Le rôle de certains végétaux, notamment le millepertuis, le kawa, le yam ou le fragon épineux, est maintenant reconnu, et ces plantes sont prescrites pour traiter certains désordres comme la dépression, le stress, les douleurs menstruelles ou l’insuffisance veineuse. Mais même lorsque leurs propriétés thérapeutiques sont prouvées, les plantes et autres suppléments doivent être utilisés judicieusement pour traiter les maladies.

Sachez où trouver les bons gras et comment éviter les pires!

3 / 7
Les suppléments alimentaires et vitamines ne combattent pas les effets des comportements nocifs.Shutterstock

Les suppléments alimentaires et vitamines ne combattent pas les effets des comportements nocifs

Les suppléments ne suffisent pas à compenser les effets de comportements notoirement nocifs pour la santé, comme le fait de fumer ou de n’avoir que très peu d’activité physique. Pour rester en bonne forme, il faut mener une vie saine, en particulier quand on avance en âge et que l’on désire bien vieillir.

On vous donne 8 façons de manger plus d’aliments riches en vitamine D.

4 / 7
Évitez les suppléments alimentaires amaigrissants miracles.Shutterstock

Évitez les suppléments amaigrissants miracles

Si beaucoup de suppléments sont tout à fait fiables, il en existe dont il faut se méfier. C’est le cas de certaines préparations censées faire maigrir: il n’existe aucun produit, quel qu’il soit (nutriment ou plante miracle), permettant de perdre du poids sans changer ses habitudes alimentaires ni modifier un comportement trop sédentaire! Voici les faits à connaître sur la perte de poids selon les médecins.

5 / 7
Les suppléments alimentaires ont un effet limité sur les performances cognitives.Shutterstock

Les suppléments nutritionnels ont un effet limité sur les performances cognitives

On peut en dire autant des suppléments censés favoriser les performances mentales ou physiques: les bienfaits que l’on peut en espérer restent au mieux limités. Même si l’un ou l’autre de ces compléments peut – d’après les expériences – améliorer le fonctionnement psychique ou atténuer des troubles de mémoire chez certains individus, il n’aura que des effets négligeables sur les facultés mentales de la plupart d’entre nous. De même, un supplément réputé combattre la fatigue physique ne transformera pas un coureur aux performances médiocres en marathonien. Et il n’est pas non plus prouvé que les prétendus aphrodisiaques améliorent les prouesses sexuelles!

Par contre, ces 30 trucs aphrodisiaques sont les plus efficaces.

6 / 7
Les vitamines et suppléments alimentaires ne peuvent pas guérir les maladies graves.Shutterstock

Les vitamines et suppléments nutritionnels ne peuvent pas guérir les maladies graves

Alors qu’on ne reconnaît à aucun supplément la propriété de guérir les affections graves telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires ou le sida, un supplément approprié peut aider à soulager une affection chronique ou des symptômes comme la douleur et l’inflammation. Mais ne prenez jamais un supplément pour vous soigner sans avoir consulté un médecin.

N’ignorez jamais ces symptômes de maladies.

7 / 7
Les suppléments alimentaires ne remplacent pas les médicaments prescrits.Shutterstock

Les suppléments alimentaires ne remplacent pas les médicaments prescrits

Enfin, il faut toujours garder à l’esprit que les suppléments sont des facteurs nutritionnels, et non des médicaments. Même s’ils nous aident à rester en bonne santé, ils ne peuvent jamais se substituer à un traitement médical quand celui-ci est nécessaire.

Faites attention aux signes qui montrent que vos médicaments vous rendent malades.

Contenu original Guide des vitamines et des minéraux pour une bonne santé