8 signes de troubles alimentaires chez l’enfant

Les enfants sont plus nombreux que jamais à souffrir de troubles alimentaires et les parents doivent se montrer très vigilants face aux signes précurseurs.

1 / 9
Les troubles alimentaires chez l'enfant sont de plus en plus répandues.Photographee.eu/shutterstock

Les cas diagnostiqués de troubles alimentaires sont en hausse

«Cela est dû à un meilleur dépistage en particulier et à la circulation de meilleures informations sur la santé mentale en général», explique Heather Russo, directrice du site du Renfrew Center, à Los Angeles, l’un des meilleurs centres de traitement des troubles alimentaire des États-Unis. «Cette maladie est aussi moins stigmatisée grâce aux médias sociaux, qui ont permis aux enfants de parler plus ouvertement de leur alimentation et de leurs luttes corporelles. La difficulté à laquelle ils sont confrontés aujourd’hui réside dans l’abondance des messages sur la nourriture et sur l’image corporelle qui occupent tous les écrans.» Les parents d’enfants souffrant de troubles alimentaires peuvent trouver de l’aide. «Ils ont besoin d’alliés dans la lutte contre ces troubles, dit Heather Russo. Ils doivent travailler avec une équipe de professionnels suffisamment qualifiés pour comprendre les besoins alimentaires, psychologiques et médicaux de leur enfant.» Mais, comme ces derniers n’arrivent souvent pas à exprimer ce qu’ils ressentent sur le plan émotionnel, les parents doivent se méfier de tous ces signes silencieux qui peuvent trahir un trouble alimentaire.

Sachez aussi déceler ces signes de dépression infantile que tous les parents devraient connaître.

2 / 9
Trouble alimentaire : des changements de poids anormaux doivent vous inquiéter.Shutterstock/Nielskliim

Changements de poids anormaux

Les enfants doivent prendre du poids, c’est normal et dans l’ordre des choses. Mais s’ils n’en prennent pas ou, pire, s’ils en perdent, c’est peut-être un signe avant-coureur, dit la Dre Stacey Rosenfeld, auteure de Does Every Woman Have an Eating Disorder? Challenging Our Nation’s Fixation with Food and Weight. (Toutes les femmes souffrent-elles d’un trouble de l’alimentation ? Remettre en question l’obsession de notre pays pour la nourriture et le poids). Selon Walden Behavioral Care, une organisation américaine spécialisée dans le traitement des troubles alimentaires, ces problèmes sont souvent diagnostiqués chez les adolescents et les adultes suite à une perte de poids importante qui n’est reliée à aucune cause médicale. C’est un peu différent pour les enfants qui, sans perdre nécessairement beaucoup de poids, n’en prennent pas non plus. Toute fluctuation inexpliquée du poids (qu’elle soit à la hausse, à la baisse ou qu’elle stagne) peut refléter un changement dans les habitudes alimentaires.

Lisez ces 6 choses que vous ignorez sur l'anorexie pour mieux comprendre ce que traverse votre enfant.

3 / 9
erreur-alimentation-repas-pas-assez-nourissantShutterstock

Évitement des repas familiaux

Les repas familiaux encouragent les enfants à adopter de saines habitudes alimentaires, mais certains enfants souffrant de troubles de l’alimentation font souvent tout pour les éviter. Soyez sur le qui-vive si votre enfant insiste pour manger avec ses amis ou refuse de partager la table familiale. «Les enfants peuvent refuser de manger des aliments qu’ils adoraient auparavant ou déclarer qu’ils sont malsains, dit Heather Russo. Lorsqu’ils sont à table, ils peuvent aussi chipoter avec la nourriture plutôt que la manger.» Leur inquiétude excessive au sujet de la façon dont les aliments sont préparés (frits ou cuits au four, ou avec ou sans beurre, etc.), leur obsession quant à la taille des portions (trop ou trop peu d’aliments) et la lecture quasi obsessive des étiquettes devraient aussi vous alarmer.

Suivez nos 7 conseils pour manger santé en faisant plaisir à toute la famille.

4 / 9
Les troubles alimentaires peuvent se manifester par l'adoption d'un régime alimentaire.Aleksandrs Samuilovs/Shutterstock

Adoption d’un régime alimentaire ou d’un plan de repas spécifique

Un enfant qui manifeste un intérêt soudain pour un régime à la mode ou un régime apparemment «santé» prétendra parfois que cela n’a rien à voir avec le désir de perdre du poids, mais cela devrait quand même vous mettre la puce à l’oreille, dit la Dre Rosenfeld. Les enfants peuvent également prétendre «craindre» certains aliments. Selon le Walden Behavioral Care, il n’est pas rare que ceux qui souffrent de troubles de l’alimentation croient qu’ils vont perdre du poids en suivant un régime végétalien et/ou qu’ils perçoivent ce régime comme une justification pour sauter des repas à la maison.

Retrouvez des stratégies de traitement pour aider votre enfant souffrant d'anorexie.

5 / 9
Les troubles alimentaires peuvent se manifester par le fait de manger en cachette.designelements/Shutterstock

De la nourriture disparaît à la maison

Les troubles alimentaires se présentent sous différentes formes. Les enfants souffrant de boulimie ou de frénésie alimentaire (un trouble alimentaire qui n’a que très récemment été reconnu comme un trouble de l’alimentation) peuvent amener de la nourriture dans leur chambre et l’y manger en cachette, dit Heather Russo. Une frénésie consiste habituellement à manger rapidement d’importantes quantités de nourriture. Comme les enfants le font généralement seuls dans leur coin, les parents peuvent ne pas comprendre que le gain de poids de leur enfant est le résultat d’une frénésie. Parmi les autres signes de boulimie, mentionnons les vomissements autoprovoqués, l’usage inapproprié de laxatifs et les sentiments de culpabilité ou de honte à l’égard de la nourriture.

Consultez ces 5 choses à savoir pour combattre la boulimie.

6 / 9
Les troubles alimentaires peuvent se manifester par une augmentation de l'activité physique.LightField Studios/shutterstock

Augmentation de l’activité physique

Les enfants souffrant de troubles alimentaires font parfois de l’exercice de manière compulsive. L’exercice compulsif n’est pas toujours le signe d’un trouble de l’alimentation, mais les deux vont souvent de pair. Les gens souffrant d’anorexie nerveuse commencent souvent à s’entraîner à l’excès pour contrôler leur poids et leurs séances deviennent de plus en plus extrêmes, tandis qu’un jeune atteint de boulimie peut utiliser l’exercice pour compenser ses frénésies alimentaires. Le yoga pour les enfants est une excellente façon de les initier à un type de conditionnement physique qui, en plus, favorisera leur estime de soi.

Inspirez-vous de ces idées pour favoriser le sport en famille et encouragez votre enfant à bouger sans excès.

7 / 9
Trouble alimentaire : une importance accrue de l'apparence peut être un symptôme.Jenn Huls/Shutterstock

Importance accrue de l’apparence

Méfiez-vous d’un enfant qui passe trop de temps devant le miroir ou sur la balance. Même s’il n’est pas rare que les jeunes se sentent mal dans leur peau ou manquent de confiance en eux, le fait de ne pas vouloir participer à une fête à la piscine, d’éviter la plage, de porter des vêtements amples pour cacher leur corps et de lier la perception de leur apparence à leur estime de soi peut être le signe d’un problème plus grave. Ces photos de maillots de bain qui renforcent l’image de la diversité corporelle prouvent que tout le monde peut porter le bikini – un message important à envoyer à tous les enfants (en anglais).

8 / 9
Trouble alimentaire : un changement de comportement peut être un symptôme.Veja/Shutterstock

Changement de comportement

Les enfants qui se replient sur eux-mêmes, qui deviennent irritables ou qui s’isolent socialement, ne cachent pas nécessairement un trouble alimentaire, mais les sautes d’humeur sont typiques de ce type de problème. Walden Behavioral Care suggère de rester vigilant face aux changements inexpliqués de l’humeur, des notes et/ou des relations interpersonnelles. Les enfants qui réussissent normalement bien à l’école peuvent commencer à avoir de mauvaises notes. Et ceux qui ont de nombreux amis peuvent commencer à refuser les invitations aux fêtes ou à limiter leurs activités sociales. Autrefois heureux et insouciants, ils ont tout à coup l’impression d’avoir le poids du monde sur les épaules.

Aidez votre enfant à mieux gérer ses émotions avec nos 8 astuces pour stimuler l'intelligence émotionnelle.

9 / 9
Trouble alimentaire : une envie de cuisiner peut être un symptôme.Skumer/Shutterstock

Il veut à tout prix cuisiner

Il peut sembler étrange pour quelqu’un souffrant de troubles alimentaires de vouloir cuisiner pour les autres, mais ce n’est pas exceptionnel. Cela peut être motivé par un besoin de contrôle, ou être un rappel du cerveau qui envoie à une personne affamée un signal lui indiquant qu’elle doit manger. Quels que soient les comportements de votre enfant qui vous inquiètent, la chose la plus importante la plus importante est d’établir un dialogue. «Plus tôt il obtient de l’aide, meilleur est le résultat. Une intervention précoce est donc essentielle, indique la Dre Rosenfeld. Les parents peuvent être d’excellents alliés dans le processus de traitement et peuvent collaborer avec le personnel soignant pour s’assurer que leur enfant retrouve la santé.»

Les troubles alimentaires sont une réalité chez les adultes aussi. Renseignez-vous sur les symptômes et les solutions possibles.

Contenu original Reader's Digest