Tendinopathie ou bursite?

Comment différencier et soigner ces affections pénibles?

Tendinopathie ou bursite?Africa Studio / Shutterstock

Si le corps humain était une marionnette, les tendons en seraient les fils. À la manière de cordages, ils lient les muscles aux os, permettant au corps de bouger quand ils se contractent. On appelle communément « tendinite » toute forme de souffrance du tendon, mais le problème le plus courant n’est pas causé uniquement par une inflammation. Il est dû à une sollicitation excessive s’accompagnant d’une dégénérescence des tissus et d’une enflure par rétention d’eau. Aussi, le terme clinique juste est-il « tendinopathie ». Par contre, si vous souffrez du syndrome du canal carpien, voici comment soulagez votre douleur avec ces remèdes naturels maison.

Près des tendons se trouvent les bourses, sacs mous remplis de liquide qui protègent les tendons et autres organes mobiles du frottement avec un os. Une bursite est une inflammation d’un de ces sacs ; ses symptômes, douleur et enflure, ressemblent à ceux de la tendinopathie, mais alors qu’un tendon blessé élance en général seulement lors d’un mouvement, une bursite peut être douloureuse au repos.

Tout le monde peut souffrir de bursite ou de tendinopathie. Le risque croît avec l’âge, et les mouvements répétitifs sont la cause principale des deux types de lésion. Les raisons en sont très variées : mauvaise posture, pelletage des heures durant, contraction des mains sur un volant… Les gens qui répètent sans cesse certains mouvements – musiciens, jardiniers, golfeurs – y sont particulièrement exposés. Si le travail ou un passe-temps accroît le problème, un ergothérapeute peut aider à adapter outils, poste de travail ou posture.

Les articulations les plus vulnérables sont les épaules, les coudes, les poignets, les hanches, les genoux et les chevilles. Contrairement à l’arthrite, la plupart des bursites et tendinopathies se résorbent
à la longue. Voici quelques causes des lésions du genou ainsi que des exercices pour renforcer cette partie indispensable du corps.

Pour accélérer la guérison, vous devez « diminuer la sollicitation de la zone lésée jusqu’à ce que l’effort n’irrite plus excessivement le tendon, dit Seth O’Neill, physiothérapeute membre de la société des physiothérapeutes du Royaume-Uni. Le repos complet n’est pas recommandé : comme les muscles, les tendons s’affaiblissent quand ils
sont inactifs. »

En règle générale, si un mouvement provoque une douleur prolongée et un gonflement, il faut réduire sa fréquence jusqu’à ce que les élancements deviennent supportables. On peut appliquer de la glace régulièrement les premiers jours et prendre des anti-inflammatoires comme l’aspirine et l’ibuprofène. Si la douleur perdure après un mois, consultez un médecin. Une tendinopathie ou une bursite chronique peuvent nécessiter de la physiothérapie, un appareillage (canne, orthèse, attelle) voire, dans les cas graves, une opération chirurgicale.

Vous aimerez aussi:

Blessures sportives: comment faire du sport sans se blesser?

9 signes d’infection suite à une blessure à ne jamais ignorer

8 façons de diminuer le poids de votre sac – et d’éviter des problèmes de dos

Tiré du magazine Sélection du Reader’s Digest, décembre 2017


Abonnez-vous au magazine Sélection

Découvrez dans notre magazine Sélection du Reader’s Digest une foule de portraits, reportages, recettes, conseils santé et astuces pour embellir votre quotidien!

Popular Videos