Share on Facebook

9 signes d’infection suite à une blessure à ne jamais ignorer

Une simple blessure qui n’est pas traitée correctement peut rapidement s’aggraver. Voici comment identifier les signes d’une infection en développement afin que vous puissiez la traiter avant qu’elle ne cause de réels problèmes.

1 / 9
Des débris encore coincés sous votre peau peuvent créer de l'infectionISTOCK/LIUDMYLASUPYNSKA

Des débris encore coincés sous votre peau peuvent créer de l’infection

Une simple coupure peut rapidement se transformer en infection, soyez vigilent! Si par exemple vous vous éraflez en tombant sur un sol sablonneux, il est possible que de petites particules pénètrent la zone touchée. Il est essentiel d’enlever immédiatement tout débris ou saleté de votre plaie lors du nettoyage, selon la Dre Sonoa Au, dermatologue dans les États de New York et du New Jersey. Sans cela, vous risquez l’infection. «Cependant, précise-t-elle, si vous vous apercevez qu’il faut vraiment fouiller dans la peau pour en enlever tout ce qui est coincé, mieux vaut consulter un médecin.» N’allez pas croire dans ce cas-là que frotter votre peau va vous aider ou que les impuretés disparaîtront d’elles-mêmes. Suivez ces 9 conseils pour guérir vos coupures et vos éraflures plus rapidement. En cas de doute, demandez à un professionnel de la santé de nettoyer à fond et d’évaluer votre éraflure ou votre coupure.

2 / 9
Une infection peut être due au savon que vous utilisez pour nettoyer la plaie.ISTOCK/IMGORTHAND

Vous nettoyez votre plaie avec du savon et cela peut provoquer de l’infection

Saviez-vous que le savon est sur la liste des produits de santé courants qui peuvent être dangereux pour vous et votre famille ? Le savon régulier irrite parfois la peau, ce qui peut ralentir le processus de cicatrisation et causer l’infection d’une coupure. Même si la réaction aux différents nettoyants varie d’une personne à l’autre, ne prenez pas de risque quand vous traitez une coupure ou une égratignure. «Utilisez un nettoyant doux comme le Cetaphil pour nettoyer la plaie», suggère la Dre Au. Voici ce que doit contenir votre trousse de premiers soins.

3 / 9
Empêchez l'infection en portant un pansement.ISTOCK/TANAWATPONTCHOUR

Vous ne mettez pas de pansement

Vous croyez que laisser votre peau «respirer» après avoir nettoyé une coupure ou une éraflure est une bonne idée. Pas vraiment ! Exposer votre peau de cette façon ouvre grande la porte aux infections, avertit la Dre Au. «Les nouvelles cellules doivent migrer vers les zones appropriées pour aider à la guérison, précise la dermatologue. Garder votre blessure couverte et humide facilite ce processus. Ce n’est pas le cas si vous la laissez à l’air libre.» La meilleure façon d’accélérer la guérison et de veiller à prévenir l’infection est de garder la plaie hydratée avec des onguents comme la Néosporine, la vaseline ou l’Aquaphore. Selon l’Académie américaine de dermatologie, «la gelée de pétrole empêche la plaie de se dessécher et de former une croûte; les plaies avec des croûtes mettent plus de temps à guérir.»

4 / 9
Infection : prenez garde aux blessures profondes.ISTOCK/LIUDMYLASUPYNSKA

Votre blessure est très profonde ou causée par du métal rouillé

Vous devriez consulter immédiatement un médecin en cas de blessure profonde, surtout si elle est causée par un métal rouillé. N’essayez pas de soigner ce genre de coupure à la maison. La Dre Au est catégorique : vous devez voir un médecin parce que vous aurez probablement besoin de points de suture et probablement de soins qui dépassent de loin la simple application de vaseline et d’un pansement maison!

Découvrez 5 recettes maison pour traiter les brûlures et les ecchymoses.

5 / 9
Infection : inquiétez-vous si une rougeur persistante apparaît .ISTOCK/THAMKC

Une rougeur persiste autour de la blessure

Il est tout à fait normal que la peau autour de la coupure ou de l’égratignure soit différente pendant un certain temps: rougeur, douleur, et tissus qui prennent à l’occasion l’apparence de pus (nous y reviendrons). Le signe à surveiller, selon la Dre Au, c’est quand l’un de ces symptômes semble s’aggraver au lieu de s’améliorer. La rougeur entourant une coupure ou une éraflure est un signe de guérison, par exemple. Mais lorsque cette rougeur persiste ou s’étend de façon significative, c’est peut-être le signe d’une infection. Consultez votre médecin le plus tôt possible et assurez-vous de ne pas gratter ou frotter votre blessure.

6 / 9
Infection : la douleur pourrait être mauvais signe.ISTOCK/KATARZYNABIALASIEWICZ

La douleur ne diminue pas

Les coupures et les égratignures font toujours un peu mal, parfois même très mal. Mais si une douleur anormale persiste ou si elle s’intensifie au lieu de diminuer, la Dre Au recommande de demander à votre médecin si vous ne feriez pas une infection. Voici d’autres douleurs que vous ne devriez jamais ignorer.

7 / 9
Infection : Le pus est malodorant ou verdâtreISTOCK/OATAWA

Le pus est malodorant ou verdâtre

Deux choses à surveiller si vous faites du pus après une coupure ou une éraflure: la couleur et l’odeur. Si votre pus est verdâtre et/ou sent mauvais, c’est le signe certain d’une infection. Parlez-en au plus vite à votre médecin. Mais s’il s’agit d’une substance jaunâtre, ne vous inquiétez pas. Ce que vous voyez est en fait une substance appelée tissu de granulation, explique la Dre Au. Cela fait partie du processus de guérison et ne doit pas être confondu avec le pus.

8 / 9
Infection : est-ce que vous vous sentez malade?ISTOCK/SOLIDCOLOURS

Vous vous sentez malade

Les signes d’une infection cutanée sont généralement limités à la peau, mais pas toujours. Plus l’infection se propage, et plus la contre-attaque de votre corps est virulente, ce qui peut entraîner des symptômes systémiques – fièvre, nausée, confusion mentale ou tout simplement impression de se sentir un peu bizarre. Tout le monde réagit différemment, mais si vous vous sentez mal après une blessure qui ne guérit pas, consultez un médecin qui examinera votre peau et vos symptômes. Sinon votre infection pourrait vraiment s’aggraver. En cas de fièvre, essayez ces remèdes naturels pour guérir rapidement.

9 / 9
Si votre infection devient vraiment sérieuse, réagissez vite.ISTOCK/DOLGACHOV

Si votre infection devient vraiment sérieuse

Les infections de la peau peuvent sérieusement dégénérer, et cela peut littéralement se produire du jour au lendemain. Les infections aux staphylocoques en sont un exemple. Selon la clinique Mayo, ces infections sont causées par des bactéries staphylocoques, des germes que l’on trouve à l’état naturel sur la peau des personnes en bonne santé. Elles ne présentent alors pas de danger. Ce n’est que lorsque ces bactéries envahissent votre corps qu’une infection par staphylocoques peut devenir mortelle en empoisonnant votre sang. La cellulite, qui se caractérise par des rougeurs, des enflures, des plaies ou des zones d’où suinte un liquide (habituellement confinées aux pieds et aux jambes), est l’une de ces infections causées par les bactéries staphylocoques. L’impétigo est une autre infection cutanée provoquée par les bactéries staphylocoques. Cette éruption contagieuse et douloureuse se traduit généralement par de grosses cloques remplies de liquide suintant et qui se recouvrent d’une croûte ambrée. Consultez votre médecin si vous présentez l’un de ces symptômes ou si vous croyez que votre infection s’est aggravée. Il ou elle pourra vous prescrire des antibiotiques ou drainer certaines zones de votre peau afin de vous soulager. Faites attention à ces symptômes silencieux de septicémie ou d’empoisonnement sanguin. Les connaître pourrait vous sauver la vie un jour.

Tiré de Rd.com : 9 Signs of an Infected Cut or Scrape You Should Never Ignore