Share on Facebook

7 mythes sur les femmes et les maladies du coeur

Connaissez-vous les risques que vous courez au niveau cardiaque? Découvrez ces sept conceptions erronées au sujet des maladies du cœur.

1 / 8
Courir est bon pour la santé cardio-vasculaire.Chinnapong/Shutterstock

Les femmes et les maladies du coeur: symptômes, facteurs de risque et prévention

Savez-vous si vous êtes à risque de cardiopathie? C’est important. La plupart des femmes présentent au moins un facteur de risque – diabète, cholestérol élevé, obésité, tabagisme, manque d’exercice ou hypertension – et beaucoup ne connaissent pas les risques qu’elles ont de faire une maladie cardiaque et des dangers pour leur santé. Sensibilisez-vous à ces risques en faisant la lumière sur sept mythes à ce sujet.

Savez-vous ce qu’indique une douleur dans la poitrine? Voici comment distinguer une crise cardiaque d’une crise d’angoisse.

2 / 8
Shutterstock

Mythe : Plus de Canadiennes mourront du cancer du sein que d’une maladie du coeur


Réalité: Les maladies cardiovasculaires (infarctus et AVC) tuent en fait plus de Canadiennes que le cancer du sein. « L’infarctus et l’AVC tuent 7 fois plus de femmes que le cancer du sein », dit la Dre Michele Turek, médecin-conseil au Centre de santé pour les Canadiennes à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. « Le cancer du sein est perçu comme un risque plus élevé, mais ce n’est pas la réalité. »

Pour rester en santé, on vous partage 50 secrets sur la santé que toute femme de 50 ans et plus doit connaître.

3 / 8
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections du coeur. narikan / Shutterstock

Mythe : Les maladies du coeur touchent les femmes seulement après la ménopause


Réalité: Les femmes peuvent être à risque de cardiopathie à tout âge. S’il est vrai que les symptômes et le diagnostic prévalent dans les années de la ménopause lorsque la réduction naturelle d’estrogène et de progestérone rend la femme plus sujette au cholestérol, à la prise de gras corporel et à l’hypertension, les femmes jeunes ne sont pas à l’abri.

Mais il y a heureusement deux moments de sa vie où une femme peut s’ouvrir les yeux. « La première fois est lors d’une grossesse, dit la Dre Turek. Si elle fait à cette occasion du diabète gestationnel ou de la pré-éclampsie (deux situations qui augmentent ses risques de cardiopathie), elle peut accepter des changements de style de vie qui diminueront ses risques futurs. La deuxième fenêtre est la ménopause, alors qu’elle consultera son médecin sur ses symptômes; le risque de cardiopathie devrait faire partie de la discussion. »

Vous avez des bouffées de chaleur? Voici 15 signaux annonciateurs de la ménopause à reconnaître.

4 / 8
La santé du coeur dépend de la réaction au stress. Phase4Studios / Shutterstock

Mythe : Les symptômes d’infarctus sont identiques pour les femmes et les hommes


Réalité: « Les symptômes classiques (douleur dans le bras, la mâchoire, la gorge, la poitrine) sont communs chez les deux, mais les symptômes non thoraciques (fatigue, souffle court) sont plus courants chez les femmes. Ils peuvent être présents chez 38 % des femmes contre 27 % des hommes, dit la Dre Turek. Et les femmes plus âgées, en particulier, tendent à éprouver leurs symptômes lors d’émotions et de stress, pas à l’exercice. »

Les femmes attribuent souvent ces symptômes à d’autres causes – âge, difficulté à concilier travail et famille – et ne réalisent pas qu’elles font peut-être un infarctus. « Les femmes peuvent avoir des problèmes cardiaques sans le savoir, ajoute la Dre Turek. Si vous ne vous sentez pas comme à l’habitude, surtout lorsque vous faites de l’exercice, transportez des choses lourdes et manquez d’énergie pour respirer, ce pourraient être des signes de trouble cardiaque. » Si les femmes ont des symptômes étranges ou inhabituels, elles devraient demander immédiatement un avis médical.

Certains virus peuvent jouer un rôle dans la survenue d’un infarctus. Découvrez les 13 infections courantes qui augmentent le risque de crise cardiaque.

5 / 8
Faire de l'exercice est bon pour le coeur.Jacob Lund/Shutterstock

Mythe : Il ne faut pas faire d’exercice si l’on a une cardiopathie


Réalité: On encourage les femmes atteintes d’une maladie cardiaque à être physiquement actives, car l’exercice peut empêcher la progression de la maladie. Mais avant de vous rendre au gym, assurez-vous que votre médecin vous autorise à le faire. « Il ne faut se mettre à l’exercice qu’après une évaluation médicale, dit la Dre Turek. Si vous prenez une médication appropriée pour votre cœur, votre maladie peut être contrôlée et traitée, et vous pouvez alors faire du sport. »

Vous êtes allergique aux salles de sport et à l’entraînement? Pas de souci, choisissez l’un de ces 15 entraînements pour les gens qui détestent l’exercice.

6 / 8
Parmi les signes précurseurs de la ménopause il y a les fuites urinaires.SpeedKingz/Shutterstock

Mythe : Le THS peut prévenir les maladie du coeur


Réalité: « Si vous êtes en ménopause, le traitement hormonal substitutif (THS) ne prévient pas la maladie cardiaque », dit la Dre Turek. L’étude américaine sur le cœur, Heart and Estrogen/Progestin Replacement Study (HERS), et la recherche sur la santé des femmes Women’s Health Initiative (WHI) ont toutes deux conclu que le THS ne réduit pas le risque cardiaque et qu’il ne doit servir qu’à gérer l’équation hormone-ménopause. Si vous êtes ménopausée et souhaitez diminuer vos facteurs de risque cardiaque, ne fumez pas, maintenez un poids normal, faites de l’exercice modéré et mangez santé. « L’hypertension ou le diabète, deux états de santé qui peuvent augmenter votre risque de maladie cardiaque, peuvent être traités avec de l’exercice, une alimentation appropriée et des médicaments », dit la Dre Turek.

7 / 8
Faites des tests de dépistage pour savoir si vous avez des troubles du sommeil comme l'apnée.T50/SHUTTERSTOCK

Mythe : Si vous avez des antécédents familiaux de cardiopathie, vous serez vous-même touchée


Réalité: Heureusement, ceci est un mythe. « Si vous suivez les directives concernant les facteurs de risque cardiaque et cessez de fumer, mangez une alimentation appropriée et faites de l’exercice régulièrement, vous pourriez réduire votre risque de mourir d’un infarctus de 82 % », dit la Dre Turek. Avec une stratégie santé, vous pouvez vraiment diminuer vos risques même si la maladie cardiaque court dans votre famille.

Pour garder un coeur en santé, adoptez ces 80 choses que les cardiologues font pour protéger leur cœur.

8 / 8
Prendre la pilule contraceptive augmente vos risques de cancer du col de l'utérus.Image Point Fr/Shutterstock

Mythe : La pilule contraceptive ne modifie pas vos risques de souffrir d’une maladie du coeur


Réalité: Pour la plupart des femmes, c’est vrai, mais pour un petit segment de la population, la pilule peut s’accompagner d’une augmentation des caillots sanguins et des infarctus. « Si vous avez plus de 40 ans, fumez, avez de l’hypertension ou des troubles de la coagulation, les contraceptifs oraux peuvent augmenter fortement votre risque d’infarctus », dit la Dre Turek.

Contenu original Reader's Digest