Share on Facebook

Comment soulager la dépression avec des vitamines et suppléments

Découvrez l’utilité de certains suppléments nutritionnels, associés à de nouveaux médicaments prescrits, pour combattre la dépression.

1 / 7
Des suppléments et des vitamines pour aider à la dépression

Soulager la dépression par des suppléments et des vitamines

La dépression va bien au-delà d’une simple période de tristesse. C’est une maladie dévastatrice qui affecte la vie d’une personne sur le plan physique, mental et émotionnel. Non seulement elle modifie l’opinion que le malade a de lui-même et la manière dont il perçoit son entourage, mais elle lui rend également pénibles les activités de la vie quotidienne.

Il existe plusieurs formes de dépression, allant d’un état de mélancolie chronique appelée dysthymie ou passant par une alternance de périodes d’excitation et de désespoir. Chaque jour, des gens consultent leur médecin pour un état dépressif, et certains sont hospitalisés pour dépression. Des recherches récentes montrent l’utilité des suppléments nutritionnels, associés à de nouveaux médicaments prescrits sur ordonnance. Découvrez de quels suppléments il s’agit.

 

2 / 7
Les vitamines et les minéraux sont souvent d'une aide précieuse pour les personnes sous antidépresseursShutterstock

Les bienfaits des suppléments nutritionnels pour lutter contre la dépression

Les vitamines et les minéraux sont souvent d’une aide précieuse pour les personnes sous antidépresseurs. Certaines plantes peuvent aussi être utilisées, mais non sans avoir eu l’accord de votre médecin. N’interrompez jamais votre traitement sans avis médical.

Des taux insuffisants de vitamines B et de vitamine C semblent favoriser l’apparition de la dépression. Ces vitamines jouent un rôle important dans la production cérébrale des neurotransmetteurs et peuvent renforcer l’effet des antidépresseurs. Le calcium et le magnésium agissent comme des calmants du système nerveux et se révèlent efficaces contre les problèmes d’insomnie associés à la dépression. Des infusions ou des teintures de citronnelle ou de romarin réduisent la tension nerveuse, tandis que l’extrait d’avoine constitue un très bon tonique nerveux dans les cas de fatigue extrême.

3 / 7
millepertuis-bienfaits-antidepresseurShutterstock

Les suppléments recommandés pour prévenir la dépression

Vitamines B
Dose : 1 comprimé chaque matin au cours des repas.
À savoir : utilisez une préparation contenant 5 μg de vitamine B12 et 50 μg de biotine, 400 μg d’acide folique et 5 mg de toutes les autres vitamines B.

Vitamine C
Dose : 100 mg 2 fois par jour.
Attention : vous pouvez prendre de la vitamine C naturelle sous forme d’acérola.

Calcium/ magnésium
Dose : 100 mg de calcium et 250 mg de magnésium, 1 à 2 fois par jour.
À savoir : vous pouvez prendre une dose supplémentaire avant de vous coucher pour mieux dormir.
Attention : s’abstenir de magnésium en cas de maladie rénale.

Millepertuis
Dose : 1 comprimé à 0,1 mg d’extrait 2 fois par jour.
microdosé À savoir : extrait titré à 0,3 % d’hypéricine.

Passiflore
Dose : 2 comprimés à 500 mg 2 ou 3 fois par jour.
À savoir : à prendre avant les repas.

Kawa
Dose : 250 mg d’extrait 2 fois par jour.
À savoir : extrait titré à 30 % minimum de kawalactones.

4 / 7
Les bienfaits des exercices aérobiques pour combattre la dépression Shutterstock

Que faire d’autre pour contrer la dépression ?

  • Faites de l’exercice régulièrement : c’est un antidépresseur naturel des plus efficaces.
  • Évitez le tabac et l’abus de caféine et d’alcool.
  • Consultez un spécialiste. Il existe de nombreuses techniques thérapeutiques pouvant vous aider à sortir d’une phase de dépression.
  • Le millepertuis agit comme un antidépresseur aussi efficace que les médicaments classiques. Le millepertuis microdosé peut remplacer efficacement les médicaments classiques, qui ont souvent des effets secondaires.
  • Pour combattre l’anxiété, vous pouvez utiliser la passiflore, ou encore, avec l’accord de votre médecin, une plante médicinale appelée kawa, seule ou en association avec le millepertuis.

5 / 7
La tristesse fait partie des symptômes de la dépression Shutterstock

Les symptômes de la dépression …

  • Tristesse persistante ou impression de vide.
  • Perte d’intérêt pour toutes les activités de la vie courante, y compris pour les relations sexuelles.
  • Trouble du sommeil, manque d’énergie, fatigue.
  • Manque d’appétit et amaigrissement ou, au contraire, augmentation de l’appétit et prise de poids.
  • Sentiments de culpabilité, d’inutilité et d’incapacité.
  • Difficultés de concentration, irritabilité, crises de larmes répétées.
  • Douleurs chroniques.
  • Pensées morbides ou suicidaires.

Pensez à consulter le médecin …

  • Si vous ou une personne de votre entourage présentez ces symptômes depuis plus de 2 semaines.
  • Si vous ou une personne de votre entourage avez des pensées suicidaires : une consultation médicale s’impose alors de toute urgence.
  • Si vous suivez un traitement médical ou psychiatrique, consultez avant de prendre des suppléments.

6 / 7
La dépression peut être causée par un deuil Shutterstock

Quelles sont les causes de la dépression ?

Cette maladie peut avoir plusieurs raisons, mais les scientifiques pensent qu’elle est provoquée par un déséquilibre cérébral du taux des neurotransmetteurs, molécules qui véhiculent les informations entre les cellules nerveuses. Une crise dépressive peut être déclenchée par un deuil, un divorce, une maladie grave, la perte de son emploi ou tout autre problème majeur.

Mais les allergies alimentaires, les carences nutritionnelles, les effets secondaires de certains médicaments (comme les bêtabloquants), le stress, l’abus d’alcool et le tabac peuvent aussi être à l’origine de cette maladie. Des dysfonctionnements dans la manière de faire face à la colère, à la culpabilité et à d’autres émotions pourraient aussi être impliqués. Il existe également une dépression appelée saisonnière, qui touche des milliers d’individus lors des courtes journées d’hiver : le manque de lumière provoque tristesse, fatigue et léthargie, et incite les malades à s’isoler socialement jusqu’à ce que les journées rallongent.

7 / 7
La dépression et le cerveau Shutterstock

D’autres faits intéressants sur la dépression

Environ 30 % des personnes qui prennent des antidépresseurs ne réagissent pas au traitement. Une étude récente montre qu’un complément d’acide folique pourrait être d’une aide efficace. En effet, après 8 semaines sous Prozac, seuls 65 % des malades ayant un taux très bas d’acide folique constatèrent une amélioration. En revanche, 80 % des patients présentant un taux correct d’acide folique réagirent favorablement au médicament.

En Allemagne, l’analyse des résultats de 24 études sur l’utilisation de l’extrait de millepertuis en cas de dépression a montré que 50 à 80 % des malades prenant ce supplément avaient constaté un taux de réussite égal à celui obtenu avec des médicaments conventionnels.

Manger de la dinde, du saumon et des produits laitiers peut être utile contre la dépression, car ces aliments contiennent un acide aminé, le tryptophane. Or, des taux insuffisants de tryptophane réduisent la production cérébrale de sérotonine, un neurotransmetteur qui régule l’humeur.

Les femmes dépressives présenteraient un risque accru d’ostéoporose, car les déséquilibres chimiques au niveau du cerveau entraîneraient une réduction de la densité du tissu osseux. Ce risque peut être annulé en prenant chaque jour 10 μg de vitamine D associée à du calcium et du magnésium.

 

Vous aimerez aussi: