Share on Facebook

Faut-il vraiment compter les calories?

Compter les calories, pour trouver un équilibre entre la prise et les dépenses caloriques? Voici la réponse de notre experte Abby Langer, diététiste.

1 / 8
Faut-il compter les calories pour perdre durablement du poids?Africa Studio/Shutterstock

Compter les calories pour maigrir

Depuis des décennies, on nous répète que, pour perdre durablement du poids, il faut calculer prise et dépense caloriques. Est-ce en train de changer?

Oui. La perspective sur la nutrition et la santé est aujourd’hui plus globale. On a compris que la qualité des aliments est plus importante que leur teneur calorique. À l’université, on nous enseignait qu’absorber 3500 calories de plus que nécessaire dans une journée faisait grossir de 500 g. Ce n’est pas faux, mais c’est trop simple. Les calories sont métabolisées différemment selon leur provenance, l’hérédité du sujet et sa flore intestinale.

Assurez-vous de savoir combien de calories vous devez consommer pour perdre du poids.

2 / 8
Avant de compter les calories, mieux vaut savoir ce que c'est exactement.photka/Shutterstock

Mais qu’est-ce qu’une calorie?


C’est la quantité de chaleur nécessaire pour faire monter d’un degré Celsius la température d’un gramme d’eau. On s’est d’abord servi de cette notion pour mesurer l’efficacité des machines à vapeur. On a commencé à l’appliquer à l’alimentation dans les années 1860 en considérant que les calories étaient à notre organisme ce que le carburant est au feu.

Appliquez ces trucs simples pour perdre du poids et atteindre votre objectif plus rapidement.

3 / 8
Fait insolite: Les pommes de supermarché peuvent avoir été cueillies un an auparavant.PosiNote/Shutterstock

Calories et nutrition


En quoi la calorie d’une pomme est-elle différente de celle d’une barre chocolatée?

Une calorie est toujours une calorie, mais son action nutritionnelle varie. Quand on mange quelque chose qui contient du sucre naturel comme une pomme, ce sucre est associé à d’autres nutriments dont des fibres et des antioxydants. Donc, il nous dure plus longtemps que celui du chocolat, qui est métabolisé si vite qu’il fait monter et descendre en flèche le glucose sanguin.

On vous dévoile 8 vérités sur le métabolisme pour brûler des calories.

4 / 8
Portion alimentaire: pour moins manger, terminez le repas par un fruit.Shutterstock

Parlant de fruits…


… des régimes à la mode du genre cétogène et paléo les proscrivent. Pourquoi?

J’ai horreur de ça. La proscription des fruits dérive de celle des glucides; beaucoup de fruits sont riches en sucre naturel et donc en hydrates de carbone. Mais comme je viens de le dire, les fruits ont des avantages que les glucides simples n’ont pas. Ils sont une partie intégrante de tout régime sain. Rien ne m’irrite plus que le recours à la peur pour promouvoir une nouvelle façon de se nourrir, car cela augmente la confusion et l’anxiété alimentaire.

5 / 8
Les aliments riches en gras pro-inflammatoire peuvent causer des maux de ventre.bitt24/Shutterstock

Quand j’étais jeune, dans les années 1980 et 1990, l’ennemi, c’était le gras.


Oui, on en avait alors la phobie, d’où les vinaigrettes et les régimes sans gras, la popularité des aliments transformés. Ce qui nous ramène aux calories, car les graisses en contiennent proportionnellement beaucoup. Depuis, nous avons basculé à l’autre extrême avec des régimes à haute teneur en graisses et en protéines. Le diable, maintenant, c’est la transformation. Mais beaucoup ne savent pas ce qu’est un aliment «transformé». Le lait pasteurisé, les amandes rôties, le houmous sont transformés – à l’instar de tout aliment qui n’est plus dans son état naturel. Ça n’en fait pas des croustilles.

Essayez l’un de ces entraînements efficaces pour brûler des calories (selon la science).

6 / 8
Mangez bio.bio leonori/Shutterstock

Le mouvement bio est qualifié d’élitiste. Qu’en pensez-vous?


C’est vrai. La plupart des gens ne peuvent pas se payer ce que recommande Gwyneth Paltrow. Le culte de l’alimentation «naturelle» m’énerve. Non seulement parce que le principe n’a aucun fondement scientifique, mais aussi parce qu’il transforme l’alimentation et le poids en question morale. Ce fondamentalisme diététique ressemble à une nouvelle religion, c’est une façon de mesurer notre «pureté»: par une cure détox, un jeûne, un régime sans sucre de 21 jours.

7 / 8
Glycémie : le gras abdominal augmente le risque de diabète.Phat1978/Shutterstock

Est-ce que ça fonctionne?


À long terme, non. La recherche a démontré que ceux qui suivent un régime amaigrissant sévère courent plus de risques de reprendre le poids perdu et même plus. Voici 50 faits à connaître selon les médecins sur la perte de poids.

8 / 8
Compter les calories peut vous aider à savoir plus précisément ce que vous mangez.Monkey Business Images/Shutterstock

Recommandations


Si compter les calories n’est pas une solution, que recommandez-vous pour améliorer l’alimentation?

Je ne suis pas catégoriquement contre le fait de les compter. J’ai des clients qui le font parce que ça les aide à savoir plus précisément ce qu’ils mangent, et c’est très bien. Ce qui m’ennuie, c’est cette fixation sur les chiffres. Le nouveau Guide alimentaire canadien va dans la bonne direction en mettant l’accent moins sur les portions que sur le bon sens. Il valorise des habitudes et des rituels comme la préparation maison des plats et les repas en commun, il nous invite à ne pas nous laisser influencer par le marketing. C’est formidable de voir que ces facteurs-là font enfin partie de ce qu’on considère comme un régime sain.

Testez ces 25 trucs faciles qui permettent de couper 100 calories par jour!

Contenu original Selection du Reader’s Digest