Savoir choisir son soutien-gorge

Grâce à des innovations ingénieuses et à l’emploi de tissus de plus en plus doux, le soutien-gorge ultraconfortable est désormais une réalité. Le choix étant vaste, voici quelques conseils qui vous aideront à trouver celui qui répondra à vos besoins et épousera parfaitement vos formes.

Porter le mauvais soutien-gorge peut vous faire paraitre plus vieille.ISTOCK/RUDYANTO WIJAYA

Il n’y a rien comme de déclencher le système d’alarme au portique de sécurité d’un aéroport. Je reprends : il n’y a rien comme de se retrouver aux mains d’un agent de sécurité en train de décrire des cercles autour de vos seins avec un détecteur manuel, et d’entendre ce dernier biper tandis que tout le monde vous regarde.

La journaliste Barbara Amiel a eu un problème semblable lorsqu’elle a rendu visite à son époux Conrad Black en prison. La coupable : l’armature de son soutien-gorge. Heureusement, la tendance actuelle veut que le plastique remplace de plus en plus le métal, si bien que Barbara Amiel n’aura désormais plus à déchirer son soutien-gorge pour en retirer l’armature et, de mon côté, je ne me sentirai plus comme une criminelle lorsque je vais à l’aéroport.

Cependant, les avancées technologiques ne s’arrêtent nullement à l’armature. Ainsi, le soutien-gorge capable de détecter un cancer du sein à un stade précoce, et donc traitable, ne relève désormais plus de la science-fiction. En effet, un soutien-gorge intelligent, mis au point par le Centre for Materials Research and Innovations de l’université de Bolton (Royaume-Uni), est doté d’antennes à micro-ondes permettant de recueillir des données sur chacun des seins. Une alarme informe la femme qui le porte de tout risque potentiel de cancer.

Des chercheurs de l’université de Wollongong (Australie) ont conçu un tissu doté de senseurs enregistrant les mouvements des seins lorsque la femme marche ou court. C’est un outil prometteur qui permettra aux fabricants de mieux estimer les qualités fonctionnelles des divers modèles qu’ils conçoivent.

Malgré tout, la technologie entourant ce vêtement est plutôt évolutive que révolutionnaire. Le soutien-gorge est plus confortable que jamais, grâce à de modestes mais réelles avancées : dentelles en microfibres ne causant pas de démangeaisons, armature souple enfermée dans de la mousse avec côté plat ne se tordant pas lorsque vous bougez, etc. Nouveaux aussi les modèles moulés à bonnets en spacer, tissu composé d’un jersey respirant à trois dimensions, soit une double face et un centre aéré rappellent les emballages à bulles. Ces soutiens-gorge conçus pour s’adapter aux contours de votre buste plutôt que de le couvrir comme une plaque d’armure, pèsent deux fois moins lourd que les anciens modèles moulés et sèchent en deux fois moins de temps.

Conseils pour l’achat d’un soutien-gorge

Pour connaître la taille de votre soutien-gorge (par exemple, 34, 36 ou 38), mesurez votre tour de buste sous les seins. Pour le bonnet, mesurez votre tour de poitrine à la pointe des seins, sans serrer. La différence entre les deux nombres vous donne la taille du bonnet : chaque pouce de différence (2,5 cm) correspond à une taille de bonnet (ainsi, une différence d’un pouce correspond à la taille A, une différence de deux pouces, à la taille B, etc.) Cependant, il ne s’agit là que d’une indication générale. Selon Liliana Mann, spécialiste en ajustement de soutiens-gorge, ces mesures ne tiennent pas compte de la forme des seins ni du fait qu’il peut y avoir une différence d’une demie taille ou d’une taille de bonnet entre le sein droit et le sein gauche.

Comment vérifier l’ajustement du soutien-gorge:

  • La partie centrale, en forme de triangle, du soutien-gorge devrait être à plat contre votre peau; si ce n’est pas le cas, c’est que le bonnet est trop petit ou que la bande est trop grande.
  • Levez les bras. Si vos seins glissent des bonnets, il vous faut un bonnet plus grand.
  • Si l’armature pince votre peau sous les bras, il vous faut un plus petit bonnet.
  • La partie arrière de la bande doit être au niveau du bas de vos seins. Si elle remonte, il vous faut une bande plus petite ou un bonnet plus grand.
  • Si l’armature pince la peau de vos seins, il vous faut un bonnet plus grand.

Trouver le bon soutien-gorge

Les soutiens-gorge qui pincent, glissent et font saillir les seins n’ont aucune place dans votre garde-robe. «La plupart de mes clientes qui n’ont jamais eu un ajustement ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge», souligne Devica Bhairo de la Diva Lingerie de Winnipeg. Votre soutien-gorge devrait être comme une seconde peau; vous ne devriez pas vous rendre compte que vous le portez.

On pourrait penser qu’un soutien-gorge mal ajusté ne constitue pas un grave problème, mais c’est faux. S’il ne vous fait pas, votre soutien-gorge risque de causer des maux d’épaule et de dos, le poids des seins exerçant une pression sur les muscles des épaules, du cou et du bas du dos. Par contre, s’il est bien ajusté, ce sont les différentes parties du vêtement ‘ bande du dos, côtés et pièce triangulaire centrale ‘ qui subiront la tension.

Les experts recommandent un ajustement annuel. De toute évidence, la grossesse ou un gain ou une perte de poids, même s’il ne s’agit que de deux ou trois kilos, peuvent influer sur la taille de la bande et du bonnet. Selon Liliana Mann, propriétaire des boutiques Linea Intima, même si votre poids n’a pas changé, il peut se déplacer, par exemple à la pré-ménopause ou si vous avez entrepris un nouveau programme de mise en forme ayant pour effet d’augmenter le volume des muscles de votre dos. Dans ce cas, la taille du bonnet restera probablement la même mais celle de la bande pourrait changer.

Certaines femmes ont même des soutiens-gorge qu’elles ne portent que durant leurs règles, leurs seins enflant au point de nécessiter une taille de bonnet au-dessus, explique Liliana Mann.

Vous saurez que votre soutien-gorge est bien ajusté si la bande arrière est au niveau du bas de vos seins, si l’armature couvre le côté de vos seins sans pincer votre peau et si la partie triangulaire centrale est bien à plat contre votre torse.

Vous aimerez aussi :

10 raisons pour expliquer les douleurs aux seins

Cancer du sein: 10 symptômes et signaux à ne jamais ignorer

7 erreurs de style qui vous vieillissent

Vidéos les plus populaires