La teinture des cils est-elle dangereuse?

Rhonda Rovan, rédactrice beauté pour le magazine Best Health, répond à une question soulevée par une lectrice sur les risques associés à ce traitement esthétique.

La teinture des cils est-elle dangereuse?

Question: Sans mascara, mes cils sont trop clairs. Y a-t-il des risques à utiliser plutôt la teinture pour cils?

J’ai une expérience concrète à ce sujet: je fais teindre mes cils quelques fois par année. C’est devenu un traitement esthétique de routine en été parce que je me baigne souvent. La teinture de cils fait ressortir les yeux, donc plus besoin d’utiliser le mascara, du moins pendant quelques semaines, jusqu’à ce que les cils tombent d’eux-mêmes et soient remplacés par de nouveaux cils (un processus qui survient naturellement, qu’il y ait teinture ou pas).

Cependant, la découverte de certains renseignements m’incite à réfléchir.

En quoi consiste le traitement?

Le prix du  traitement, effectué par une esthéticienne dans un salon de beauté, ou spa, varie de 20 $ à 40 $ selon l’endroit. Les clientes choisissent le brun, le noir ou, pour un effet plus expressif, le bleu nuit (c’est la couleur que j’utilise). Si vous portez des lentilles de contact, vous devez les enlever. Alors que vous êtes assise, serviette au cou pour protéger vos vêtements, l’esthéticienne applique une crème protectrice (comme la vaseline) sous les yeux pour éviter les taches de teinture sur la peau. Elle appose ensuite un feuillet protecteur fin sur la couche de crème. Vos yeux fermés, elle applique la teinture sur les cils à l’aide d’un pinceau cosmétique et laisse reposer le tout pendant 10 minutes au minimum.

Vos yeux toujours fermés, l’esthéticienne enlève la teinture à l’aide d’un coton imbibé d’eau. Le nettoyage dure quelques minutes. Une fois le surplus de teinture enlevé, vous pouvez alors ouvrir les yeux. S’il reste encore des taches, elle nettoiera la surface sous les yeux et la paupière, toujours avec un coton imbibé d’eau.

De quoi sont faites les teintures?

J’ai appelé plusieurs salons de beauté à travers le Canada et appris qu’ils utilisaient le colorant RefectoCil, produit d’Autriche (ce n’est pas la seule marque disponible au Canada). J’ai souvent entendu parler de teintures de cils fabriquées à partir de plantes. «C’est un mythe qui sert au marketing», affirme Michael Ferro, que j’ai joint par téléphone à Leopoldsorf, en Autriche. Il est responsable des ventes chez GW Cosmetics, le fabricant du produit RefectoCil. «Le RefectoCil contient un colorant dérivé du goudron de houille. L’esthéticienne mélange la pâte de colorant à une solution de peroxyde, ce qui entraîne la réaction chimique».

Existe-t-il vraiment des teintures pour cils à base de plantes? Je n’en ai trouvé aucune preuve. Lynn Shulman, propriétaire du salon Elixir Organix Spa à Toronto, n’utilise que des produits organiques naturels. Selon elle, «les teintures pour cils 100 % naturelles n’existent pas. Qui dit ‘teinture’ dit ‘produit chimique’. Malgré tout, on m’appelle constamment pour en avoir», lance-t-elle. J’en ai tout de même trouvé une, extraite de fruits, semble-t-il, le Thuyla, un produit d’Espagne qui se veut naturel. Son distributeur au Canada a cependant spécifié qu’il n’était pas 100 % naturel.

Aux États-Unis, RefectoCil et d’autres produits de teinture pour cils et sourcils contenant des colorants dérivés du goudron de houille ont été bannis par la Food and Drug Administration (FDA) [malgré tout, en passant quelques coups de fil, j’ai trouvé des salons aux États-Unis qui utilisaient le RefectoCil]. Au Canada, les produits pour les yeux contenant du colorant dérivé du goudron de houille figurent sur la liste critique des ingrédients dont l’utilisation est restreinte ou interdite par Santé Canada. Cependant, précise Gary Holub, porte-parole chez Santé Canada, «aujourd’hui, on utilise des goudrons de houille synthétiques. Ce sont des produits de qualité d’une grande pureté; les impuretés sont enlevées par un procédé de raffinage».

Au Canada, jusqu’à récemment, les teintures pour cils et sourcils n’étaient pas approuvées, mais on les utilisait quand même. En Europe, les professionnels se servent de teintures contenant des colorants dérivés du goudron de houille. D’après Santé Canada, leur utilisation est permise et l’on rapporte peu d’incidents liés à ces produits. En avril 2010, l’Europe a émis un avis indiquant que l’utilisation de colorants dérivés du goudron de houille autour des yeux ne posait pas de risques de santé importants. Des directives destinées à l’industrie des cosmétiques sont actuellement mises sur pied pour promouvoir l’utilisation sécuritaire de ces produits par les professionnels en soins de beauté.

Servez-vous de votre jugement

Comment être sûr que l’esthéticienne a reçu une formation adéquate? Crystal Armstrong, membre du comité sur l’assurance qualité chez Leading Spas of Canada à Edmonton et directrice de spa chez Phoenix Renewal Centre & Spa, explique: «au Canada, il n’existe pas de normes nationales ou provinciales pour les écoles d’esthétique». Une esthéticienne d’Alberta m’informait qu’à son école, on accordait moins d’heures à la formation sur les teintures qu’à celle sur les soins du visage: «dix séances pratiques pour les teintures contre 20 à 25 pour les soins du visage».

«On peut prévenir les réactions allergiques en effectuant un test sur la peau de l’avant-bras ou derrière l’oreille 24 heures ou 48 heures avant le traitement», souligne Michael Ferro.

Il m’arrive d’avoir une sensation de brûlure aux yeux lorsque je fais teindre mes cils. Mon esthéticienne utilise alors des cotons imbibés d’eau froide sur mes yeux pour faire disparaître la douleur. «L’irritation provient de la solution de peroxyde 3 %. Si la pâte colorante entre en contact avec les yeux, il faut rincer à grande eau froide», explique le spécialiste.

Cependant, selon l’ophtalmologiste François Codère, président de la Société canadienne d’ophtalmologie et professeur associé aux départements d’ophtalmologie de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, il faut éviter la teinture pour cils. «La teinture chimique utilisée en cosmétique, dit-il, peut être dangereuse pour les yeux. Les incidents sont plutôt rares, mais peuvent causer entre autres une inflammation sévère et de l’enflure. Il peut y avoir une réaction allergique de la peau de la paupière. Et si un produit chimique entre en contact avec les yeux, la cornée de l’œil peut être endommagée». Bien qu’il n’ait pas eu à traiter de tels cas, le spécialiste recommande de consulter un médecin si vous observez une enflure, une rougeur ou si vous ressentez une douleur, ou si votre vision est anormale.

Une décision qui vous appartient

Jusqu’à présent, deux consommateurs, qui ont eu une réaction allergique, ont porté plainte à Santé Canada contre les teintures pour cils. Si vous avez eu une réaction allergique à la suite de l’utilisation d’un produit cosmétique (teinture ou autres), vous pouvez porter plainte en remplissant le formulaire à l’intention des consommateurs du Rapport d’incident concernant un produit de consommation de Santé Canada.

Se faire teindre les cils est évidemment une décision personnelle. Avant de vous en remettre aux soins d’une esthéticienne, renseignez-vous sur ses compétences. Pour ma part, je continuerai de me faire teindre les cils. J’ai confiance en mon esthéticienne dont j’utilise les services depuis plusieurs années et que j’estime compétente pour teindre mes cils. J’ai donc décidé de me fier à mon intuition.

Popular Videos