14 produits biologiques que les nutritionnistes n’achètent pas

Les produits bio ont théoriquement tout pour plaire, mais ils peuvent coûter cher. Les experts nous disent comment en profiter selon notre budget.

1 / 15
Acheter des produits bio c'est bien, mais pas à n'importe quel prix.RIDO /SHUTTERSTOCK

Les produits bio oui, mais…

Les pommes, les bâtonnets glacés, les collations aux fruits et même le maïs soufflé bio semblent envahir avec force les étagères des supermarchés, dans une niche en pleine expansion. C’est la conséquence logique de la prise de conscience écologique et alimentaire qui touche toute la planète. Mais l’option bio doit-elle toujours être privilégiée?
« Il faut savoir, avant tout, que le terme “biologique” reflète la façon dont cet aliment a été produit, et pas nécessairement sa qualité nutritive », souligne la diététiste et conseillère de Smart Healthy Living, Amanda Kostro Miller.

Il permet aussi de s’assurer qu’il a été cultivé et récolté sans présence d’engrais ni de pesticides. Si vous combattez les toxines, le bio pourrait être la plupart du temps la solution.

Les gras dans la viande et les produits laitiers bio seraient 50% plus sains que ceux des mêmes aliments non bio, selon le journal médical The BMJ. La viande et les produits laitiers bio contiendraient également plus d’antioxydants, rapporte une autre source.

Mais leur valeur nutritive peut changer totalement d’un produit à l’autre. « Dans le cas des 12 produits les plus contaminés par les pesticides présents sur la liste du Environmental Working Group, le bio s’impose. Sinon, le non-bio peut tout à fait convenir », précise Amanda Kostro Miller.

Les aliments biologiques en valent-ils la chandelle? On fait le point sur la question.

2 / 15
Produits bio: il n'est pas nécessaire d'acheter des pâtes blanches bio.OKSANA MIZINA/SHUTTERSTOCK

Les pâtes blanches bio

« Les pâtes blanches sont tellement transformées que la couche extérieure du grain de blé est totalement décortiquée, éliminant tout pesticide. La version bio devient alors inutile », affirme Jodi Greebel, diététicienne et conseillère en nutrition du groupe Citation.

Vous pensez préparer des pâtes pour le souper? On partage avec vous nos 25 meilleures recettes de pâtes.

3 / 15
La plupart des beurres de noix et de graines ne sont pas rentables si vous les achetez en produits bio.BOJSHA/SHUTTERSTOCK

Beurres de graines bio

« Le beurre d’arachide bio est un choix rentable. Mais ne dépensez pas d’argent sur les autres beurres de graines », conseille Jodi Greebel. Les graines de tournesol, comme la plupart des autres graines, présentent de très faibles taux de résidus de pesticides.

Pour en savoir plus sur le beurre d'arachide, on vous présente les bienfaits de cet aliment magique.

4 / 15
Les sucettes, même en produits bio, sont comme presque tous les bonbons: du sucre pur.ERHAN INGA/SHUTTERSTOCK

Sucettes bio

« Les sucettes, comme presque tous les bonbons, sont du sucre pur. Et dans le domaine de la santé, le sucre bio ne surpasse pas l’autre forme », précise la nutritionniste Shari Portnoy. « Le fait de les décrire comme bio n’est qu’une stratégie de marketing visant à leur donner une meilleure image pour la santé. »

Retrouvez ce plaisir sucré de l'enfance en version adulte avec ces recettes de sucettes glacées alcoolisées.

5 / 15
Il n'est pas nécessaire d'acheter des ananas bio.PIXEL-SHOT/SHUTTERSTOCK

Ananas bio

« La pelure charnue et piquante de ce fruit le protège des mains humaines et des pesticides, explique Jodi Greebel. Les fruits dont la peau est coriace contiennent habituellement moins de résidus de pesticides. Et comme la peau ne se mange pas, l’ananas devient un fruit rentable dans sa version traditionnelle, en vous faisant économiser sur sa contrepartie bio. »

Vous adorez l'ananas? Découvrez les 5 bienfaits de ce fruit parfumé.

6 / 15
L'huile d'olive ne fait pas partie des produits bio qu'il faut privilégier.IRYNA DENYSOVA/SHUTTERSTOCK

Huile d’olive bio

« L’huile d’olive représente une source exceptionnelle de bons gras. Le choix rentable dans ce cas-ci repose sur la qualité et l'origine de l'huile, plutôt que sur son appellation bio ou traditionnelle », explique la nutritionniste et chef cuisinière, Jennifer Lease.

Voici son conseil: « Achetez de l’huile extra vierge provenant de la première pression des olives, car elle n’est ni raffinée ni traitée chimiquement. Regardez attentivement son emballage et son étiquetage. L’étiquette devrait être apposée sur une bouteille foncée ou opaque qui protège l’huile de la lumière. Elle devrait également présenter le lieu d’origine, la date de récolte et l’appellation extra vierge. »

7 / 15
Pas besoin d'acheter le quinoa au rayon des produits bio.RAFA ARTPHOTO/SHUTTERSTOCK

Quinoa bio

Le quinoa est une graine riche en protéines qui connaît un vif succès auprès des gens soucieux de leur santé. Cela justifie-t-il le coût de sa version bio? « En fait, le quinoa contient des saponines, au goût amer, qui servent de repoussoirs naturels à la vermine, explique le nutritionniste, auteur et fondateur de Ancient Nutrition, Josh Axe. Vous pouvez donc économiser en choisissant sans crainte la version traditionnelle plutôt que la bio. »

Quels sont les réels bienfaits de ce « super aliment »? Voici ce que vous devez savoir sur le quinoa.

8 / 15
Pas besoin d'acheter vos bananes au rayon des produits bio.LOVELYPEACE/SHUTTERSTOCK

Bananes bio

Les bananes bio sont à peine plus chères que les traditionnelles, ce qui les rend d’autant plus attirantes. L’occasion fait le larron. « Il y a peu de différence entre les deux sortes, car la peau charnue du fruit les protège des pesticides », explique Shari Portnoy. Le choix du bio se ferait, dans ce cas, afin d'éviter que les travailleurs ne soient exposés aux toxines lorsque de l'arrosage de pesticides sur les bananiers.

9 / 15
Il n'est pas nécessaire d'acheter votre poisson au rayon des produits bio.NADIANB/SHUTTERSTOCK

Poisson bio

« Une appellation bio pour du poisson ou des fruits de mer devrait susciter la méfiance, car il n’existe aucune norme officielle pour ceux-ci, prévient Jennifer Lease. L’environnement marin où sont pêchés les poissons sauvages n’est pas contrôlé, ce qui nous empêche de connaître leur alimentation et leur contact éventuel avec des substances ou des déchets toxiques ».

Recherchez plutôt de quel type d’élevage ils proviennent. « Choisissez un poisson local et sauvage plutôt que d’élevage, et qui provient de pêche durable. » Quant aux petits poissons comme les sardines, ils contiennent moins de toxines.

10 / 15
Les avocats ne sont pas meilleurs pour la santé si vous les achetez bio.KUCHERAV/SHUTTERSTOCK

Avocats bio

Amateurs de tortillas, réjouissez-vous! Vous pourrez continuer à manger votre guacamole, avec ou sans avocat bio. Ariane Resnick, nutritionniste, chef cuisinière et auteure, explique avoir constaté, en travaillant dans une compagnie productrice des deux types d’avocats, que l’arrosage aux pesticides n’a lieu que tous les sept ans. Par ailleurs, le type de pesticides utilisé est identique pour l’avocat traditionnel et le fruit bio.

Vous êtes à la recherche d'une collation santé qui vous gardera rassasié? Testez cette recette de smoothie à l’avocat et bleuets sauvages.

11 / 15
Vous n'avez pas besoin d'acheter vos melons au rayon des produits bio.NATASHA BREEN/SHUTTERSTOCK

Melons bio

Les cantaloups, les melons miel, les pastèques et autres melons ont tous leur propre repoussoir à vermine : leur pelure épaisse. « Les melons sont moins sujets aux attaques de petits insectes, et par le fait même, épargnés par les pesticides, ce qui rend le bio inutile », selon Ariane Resnick.

12 / 15
Pas besoin d'acheter votre maïs soufflé au rayon des produits bio.INNA GRITSINOVA/SHUTTERSTOCK

Maïs soufflé bio

Vous pouvez économiser sur le bio en préparant votre maïs soufflé traditionnel sur le poêle ou soufflé à l’air. « Le maïs contient un taux très bas de résidus de pesticides », précise Jodi Greebel. Cependant, si vous préférez celui qui va au micro-ondes, il serait plus prudent d’utiliser du bio. En effet, la dangerosité des produits chimiques qui empêchent les graines de s’amalgamer est toujours à l’étude.

Pour accompagner vos soirées télé à la maison, voici le secret étonnant pour faire un popcorn santé au four à micro-ondes.

13 / 15
Qu'ils soient bio ou pas, les biscuits ne sont pas un choix santé.PLATERESCA/SHUTTERSTOCK

Biscuits bio

Les goûters tout préparés tels que les biscuits, les craquelins et les fruits se classent tous dans la catégorie de la malbouffe, quelle que soit l’étiquette. « Le facteur bio ne compte pas pour ces aliments transformés qui débordent de sucre et de gras saturés », avertit Jennifer Lease. L’appellation bio n’est pas un gage absolu de qualité nutritive du produit.

« Il vaut mieux limiter la consommation de ce type d’aliments sous toutes ses formes, conseille-t-elle. Mais s’il vous arrive à l’occasion de manger des biscuits ou autres collations, n’achetez pas les produits bio et faites des économies. »

14 / 15
Pas besoin d'acheter vos agrumes au rayon des produits bio.BOWONPAT SAKAEW/SHUTTERSTOCK

Agrumes bio

Les citrons, les limettes et les oranges ont, comme les melons, une peau coriace qui les protège des insectes et qui requiert moins de pesticides. « Les produits chimiques demeurent sur la peau lors de l’arrosage », souligne Kelly Kennedy, nutritionniste de Everyday Health. « Comme vous finirez par jeter leur pelure à la poubelle, le choix du bio est de peu d’intérêt, et n’aurait de conséquence que sur votre portefeuille.

Il importe cependant de bien laver la peau de tout fruit ou légume et de lui retirer saletés et spores avant de le découper, pour ne pas contaminer la chair du fruit. »

Pour le bien de votre santé, on vous donne 6 bonnes raisons de manger des agrumes.

15 / 15
Le chou-fleur n'a pas plus de valeur nutritive en produit biologique.SAVITSKAYA IRYNA/SHUTTERSTOCK

Chou-fleur bio

Les régimes hypoglucidiques ont popularisé le chou-fleur, qu’on trouve maintenant jusque dans la croûte des pizzas et les substituts de « riz » frit. « Les personnes qui sont à la fois frugales et soucieuses de leur alimentation seront ravies d’apprendre que les crucifères ne contiennent que très peu de résidus de pesticides, ce qui leur permettra d’ignorer le bio », explique Josh Axe.

Contenu original Reader's Digest