Share on Facebook

Comment s’alimenter de façon écoresponsable

Si l’environnement vous tient à cœur… et que vous avez faim, voici des réponses aux questions courantes pour s’alimenter de façon écoresponsable.

Comment s’alimenter de façon écoresponsable.WOLFGANG KRAUS/DREAMSTIME.COM

Ce que je mange a-t-il une incidence sur les changements climatiques?

Oui. Le système alimentaire mondial est responsable d’environ le quart des émissions de gaz à effet de serre générées chaque année par les humains à l’échelle planétaire. Ça comprend la culture et l’élevage de toutes les plantes, de tous les animaux et produits d’origine animale que nous consommons ainsi que le traitement et l’emballage des aliments, puis leur transport dans des marchés partout dans le monde. Voici comment bien manger pourrait sauver la planète.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Comment les aliments contribuent-ils exactement au réchauffement climatique?SIMPLYCREATIVEPHOTOGRAPHY/GETTY IMAGES

Comment les aliments contribuent-ils exactement au réchauffement climatique?

Lorsque des forêts sont coupées pour faire place à des fermes et à des animaux d’élevage, de grosses quantités de carbone sont relâchées dans l’atmosphère, ce qui réchauffe la planète. Aussi, des combustibles fossiles sont utilisés pour faire fonctionner la machinerie agricole, fabriquer de l’engrais et transporter des aliments partout dans le monde, des activités générant toutes des émissions de GES. Et oui, les changements climatiques peuvent vraiment affecter votre santé.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Quels aliments ont le plus gros impact?HEEBYJ/GETTY IMAGES

Quels aliments ont le plus gros impact?

En général, le bœuf et l’agneau ont la plus grande empreinte environnementale par gramme de protéine, les animaux d’élevage représentant approximativement la même quantité d’émissions que tous les véhicules, camions, avions et bateaux dans le monde aujourd’hui. Les aliments d’origine végétale comme les haricots, les légumes à gousse, les céréales et le soya tendent pour leur part à avoir la plus petite empreinte. Le porc, le poulet, les œufs et les mollusques comme les palourdes, les huîtres et les pétoncles se situent quelque part entre les deux.

Ces statistiques ne sont que des moyennes; par exemple, le bœuf élevé aux États-Unis produit généralement moins d’émissions de GES que le bœuf élevé au Brésil ou en Argentine. Et certains fromages peuvent générer plus de GES qu’une côtelette d’agneau. De toute façon, être écoresponsable, ça commence chez soi.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Y a-t-il des choix alimentaires que je peux faire pour réduire mon empreinte carbone?PETER DAZELEY/GETTY IMAGES

Y a-t-il des choix alimentaires que je peux faire pour réduire mon empreinte carbone?

Consommer moins de viande rouge et de produits laitiers aura habituellement le plus gros effet pour la plupart des habitants des pays riches. Plusieurs études ont conclu que les personnes qui ont une alimentation riche en viande pourraient réduire du tiers ou davantage leur empreinte liée à l’alimentation en devenant végétariennes. Arrêter de consommer des produits laitiers réduirait encore davantage cette empreinte. Si vous ne voulez pas vous rendre jusque-là, le seul fait de manger moins de viande et de produits laitiers peut réduire les émissions de GES.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Pourquoi la viande a-t-elle une si grande incidence sur le climat?PEOPLEIMAGES/GETTY IMAGES

Pourquoi la viande a-t-elle une si grande incidence sur le climat?

C’est souvent plus efficace de produire des cultures pour nourrir les humains que de cultiver pour nourrir les animaux et ensuite transformer ces animaux en nourriture pour les humains. Une étude réalisée en 2017 par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a conclu qu’il faut en moyenne environ trois livres de grains pour donner une livre de viande.

Le bœuf et l’agneau ont une empreinte carbone particulièrement grande pour une autre raison: l’estomac des vaches et des moutons contient des bactéries qui les aident à digérer l’herbe et d’autres aliments, mais ces bactéries produisent du méthane qui est libéré par leurs éructations (et leurs flatulences). Intrigué? Voici ce qui arrive au corps on arrête de manger de la viande rouge.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Qu’en est-il du poulet?HEEBYJ/GETTY IMAGES

Qu’en est-il du poulet?

De nombreuses études ont révélé que la volaille avait un moins gros impact sur l’environnement que les autres animaux d’élevage. Les poulets d’aujourd’hui sont élevés de façon extrêmement efficace afin de pouvoir convertir en viande les grains dont ils sont nourris, soulevant toutefois des préoccupations majeures en matière de bien-être animal.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Devrions-nous arrêter de manger de la viande?PLUSPHOTO/GETTY IMAGES

Devrions-nous arrêter de manger de la viande?

Pas nécessairement. De nombreux experts soutiennent qu’un système alimentaire durable peut et devrait comporter assez d’animaux. Les vaches et autres animaux d’élevage peuvent être élevés sur des pâturages qui seraient autrement impropres à la culture et manger les restes des récoltes qu’on jetterait autrement. Ces vaches et ces animaux produisent du fumier qui peut être utilisé comme engrais; aussi, l’agriculture animale constitue un moyen de subsistance pour quelque 1,3 milliard de personnes dans le monde.

De quelle autre manière la viande peut-elle devenir plus écoresponsable?WESTEND61/GETTY IMAGES

De quelle autre manière la viande peut-elle devenir plus écoresponsable?

Les avancées en matière d’élevage, de soins vétérinaires, de qualité de céréales fourragères et de systèmes de pâturage contribuent à réduire l’empreinte carbone des opérations entourant les animaux d’élevage. Les États-Unis, par exemple, produisent plus de bœuf aujourd’hui qu’en 1975, et ce, même si le nombre total de bêtes a diminué d’environ un tiers.

Vous souhaitez participer à la réduction de déchets? Visiter les épiceries où acheter en vrac près de chez vous est un bon départ.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Qu’en est-il des «substituts de viande»?barmalini/Shutterstock

Qu’en est-il des «substituts de viande»?

Composés de légumes, de féculents, d’huiles et de protéines synthétisées, les substituts de viande d’origine végétale tentent d’imiter le goût et la texture de la viande. S’il reste à déterminer si ces produits sont meilleurs pour la santé, l’empreinte environnementale dont ils se targuent est probablement plus petite: une étude a estimé qu’un Beyond Burger avait seulement le dixième de l’impact d’un burger de bœuf sur l’environnement.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Quels produits de la mer devrais-je manger?LUISPORTUGAL/GETTY IMAGES

Quels produits de la mer devrais-je manger?

Le poisson sauvage a souvent une empreinte carbone assez petite, sa source principale d’émissions de GES étant le carburant brûlé par les bateaux de pêche. Une analyse récente a révélé que de nombreux poissons sauvages ayant la cote – les anchois, les sardines, le hareng, la goberge, la morue, l’aiglefin – avaient en moyenne une empreinte carbone plus basse que le poulet ou le porc.

Il y a toutefois un avertissement très important concernant tous les poissons sauvages: la majorité des zones de pêche sont soumises à une pêche atteignant leur limite durable alors que d’autres sont surexploitées. Ça ne laisse donc pas beaucoup de latitude pour que la population mondiale augmente sa consommation de poissons sauvages.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Quel impact le lait et le fromage ont-ils sur les changements climatiques?ISTETIANA/GETTY IMAGES

Quel impact le lait et le fromage ont-ils sur les changements climatiques?

Le lait a habituellement une plus petite empreinte carbone par livre que le poulet, les œufs ou le porc. Et il en va de même pour le yogourt, le fromage cottage et le fromage à la crème.

Mais le cheddar et les autres fromages à pâte ferme peuvent avoir quant à eux une empreinte considérablement plus grande que le poulet ou le porc puisque ça prend habituellement environ 10 livres de lait pour faire une livre de fromage. Une diète végétalienne (sans viande, produits laitiers ou œufs) présente la plus petite empreinte carbone.

En parlant de ça, passez par ces 6 étapes pour réduire votre empreinte carbone.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Si je ne peux pas devenir totalement végétalien, que puis-je essayer d’autre?FCAFOTODIGITAL/GETTY IMAGES

Si je ne peux pas devenir totalement végétalien, que puis-je essayer d’autre?

Vous pourriez devenir végétarien: vous ne mangerez ni viande, ni volaille ni poisson, mais vous pourrez consommer des produits laitiers et des œufs. Les fabricants de produits alimentaires et les restaurants ont l’habitude de satisfaire les demandes des végétariens.

L’autre option qui s’offre à vous est d’essayer de réduire votre consommation de viande à une portion par semaine en remplaçant les autres repas par du poulet, du porc, du poisson ou des protéines végétales.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Les produits biologiques sont-ils meilleurs pour l’environnement?HIDESY/GETTY IMAGES

Les produits biologiques sont-ils meilleurs pour l’environnement?

Les produits biologiques sont cultivés sans engrais synthétiques ou pesticides, mais, d’un point de vue environnemental, cela ne signifie pas qu’ils sont meilleurs que les produits cultivés de façon traditionnelle. Dans certains cas, ils peuvent même être pires puisque les fermes biologiques occupent souvent plus de terres. Il peut également être utile de savoir quoi mettre (ou non) au recyclage pour devenir écoresponsable.

Être écoresponsable n'est pas simple, mais pas impossible. Devrais-je acheter seulement des produits locaux et de saison?BRUCEBLOCK/GETTY IMAGES

Devrais-je acheter seulement des produits locaux et de saison?

En général, les aliments que vous mangez comptent bien plus que l’endroit d’où ils proviennent puisque le transport ne représente que 6 % environ de l’empreinte environnementale totale liée à l’alimentation. Cela dit, certains fruits et légumes périssables transportés par avion peuvent avoir une empreinte carbone très élevée. En revanche, les pommes, les oranges et les bananes sont souvent transportées par bateau, ce qui consomme moins de carburant. Les légumes de climat froid comme les carottes, les pommes de terre et les courges peuvent être entreposées après la récolte d’automne et se conservent tout l’hiver.

Puis-je faire une véritable différence en devenant écoresponsable?THOMASVOGEL/GETTY IMAGES

Puis-je faire une véritable différence?

Il est vrai qu’une seule personne ne peut faire qu’une minuscule différence dans le problème global des changements climatiques, mais si beaucoup d’autres apportaient des changements à leur alimentation, ces petites différences pourraient commencer à s’accumuler. Avec la population mondiale qui ne cesse d’augmenter, les agriculteurs et les propriétaires de ranch devront réduire leurs émissions de GES et cultiver plus d’aliments sur de plus petites terres afin de limiter la déforestation. Les experts soutiennent que si les plus gros mangeurs de viande de la planète réduisaient – même modérément – leur consommation, cela ferait une grosse différence.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest!

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest