Ce qui arrive à votre corps quand vous ne prenez pas votre café le matin

Le café joue un rôle important chaque matin pour des milliards de personnes à travers le monde. Mais que se passe-t-il lorsque vous ne le buvez pas? Le café est une constante matinale pour beaucoup, aussi fiable que le lever du soleil ou les marées. Si vous ratez votre café matinal, vous pouvez vous sentir étourdi, confus et même souffrir d’un violent mal de tête. En effet, la caféine produit des changements physiques fiables dans votre corps dont vous pouvez facilement devenir dépendants. Voici ce qui arrive à votre corps lorsque vous ne prenez pas votre café.

Remise en forme physique : la consommation raisonnable de café est bon pour la santé.Shutterstock
Dès la toute première gorgée de café, la caféine pénètre dans votre circulation sanguine et commence à se diriger vers votre cerveau. La National Academy of Sciences affirme que la caféine bloque le neurotransmetteur inhibiteur appelé adénosine, libérée par les neurones et par les cellules gliales.

Cela, à son tour, déclenche la libération d’hormones de bien-être comme la dopamine et la sérotonine, provoquant un effet stimulant. La soi-disant demi-vie du café – le temps nécessaire pour que la quantité de caféine dans le corps soit réduite de 50% – est en moyenne d’environ cinq heures. Cela explique pourquoi la boisson énergétique moyenne ou la stimulation du café dure aussi longtemps. Inversement, la vitesse à laquelle la caféine quitte votre système dépend d’un certain nombre de choses, notamment l’âge, les conditions médicales, les interactions médicamenteuses et les habitudes de vie (comme le tabagisme).

Un choc pour le système

Alors, pas de surprise, lorsque vous êtes privé de votre café matinal, vous ne souffrez pas seulement d’une altération de routine, vous souffrez chimiquement! Et les effets secondaires peuvent être assez perceptibles et discordants. Certains des symptômes les plus courants du sevrage de la caféine proviennent des avantages inhérents à ces multi-tasses de café.

Une étude publiée en 2020 dans la revue StatPearls estime que sans le démarrage de votre métabolisme grâce à la caféine, vous vous sentirez fatigué, lent et physiquement retardé, sans parler du brouillard cérébral: à ce propos, voici tout ce dont vous devez savoir sur le brouillard cérébral.

Les chercheurs ont découvert que plus vous consommez de caféine, plus le sevrage sera important. L’abstinence même en petite quantité – une tasse de café par jour par exemple – a également produit des symptômes de sevrage de la caféine. Ces derniers commencent 12 à 24 heures après votre dernière dose de caféine et peuvent durer jusqu’à neuf jours, explique la docteure Sherry A. Ross, experte en santé des femmes.

«La caféine est un médicament stimulant auquel certaines personnes peuvent facilement devenir dépendantes», explique-t-elle. «Selon la quantité et le type de caféine que vous consommez quotidiennement, votre type de corps et la fréquence de consommation peuvent vous enligner vers une dépendance à la caféine.»

Le café n’est pas si mal

Ce n’est pas parce que vous pouvez développer une certaine dépendance que la tasse de java appartient à la liste des produits à bannir! Bien au contraire! Une large étude publiée en 2017 dans la revue BMJ a révélé que la consommation de café est non seulement sans danger pour la plupart des gens – à l’exception des femmes enceintes et des femmes qui courent un risque accru de fracture –, elle offre également un certain nombre d’avantages pour la santé, en particulier pour les personnes atteintes d’une maladie hépatique chronique.

L’examen a également montré que les participants qui buvaient régulièrement au moins trois tasses de café par jour avaient un risque plus faible de diabète de type 2, de maladie rénale, de lithiase biliaire, de cancer (y compris le mélanome, la leucémie et le cancer de la prostate, de l’endomètre, de la bouche et du foie), ainsi que les maladies cardiovasculaires, les maladies coronariennes et les accidents vasculaires cérébraux par rapport aux abstinents au café.

L’astuce, bien sûr, consiste à pratiquer le contrôle des portions. Les chercheurs ont découvert que pour profiter des bienfaits du café pour la santé, il faut consommer de trois à quatre tasses par jour. Cela fait écho à la plus grande recommandation de caféine de la Food and Drug Administration des États-Unis, qui suggère un maximum quotidien de 400 mg de caféine par jour, soit environ quatre tasses de café, 10 canettes de cola ou encore deux boissons énergisantes.

Contenu original Reader's Digest

Vidéos les plus populaires