Share on Facebook

Route 66 : 10 haltes incontournables

Un voyage en auto, en moto ou en VR sur la célèbre Route 66, c’est une véritable remontée dans le temps. Si vous passez par là, voici quelques attractions hautement nostalgiques à voir absolument!

1 / 10
A voir sur la Route 66: Joliet & WilmingtonGimas/ Shutterstock /Country Magazine

Joliet & Wilmington

Mon mari, ma fille et moi avons débuté notre road trip sur la Route 66… par la route d’état 53, à Joliet. Cette banlieue de Chicago est bien connue des fans de The Blues Brothers, un film culte des années 1980 tourné dans le secteur.

Levez les yeux en passant devant Rich & Creamy, un comptoir de crème glacée rétro à l’intérieur du Route 66 Park, et vous apercevrez Jake et Elwood en train de faire leur numéro pour la clientèle. Tout près de là, le Joliet Area Historical Museum présente un centre d’information sur la Route 66, avec une exposition interactive. Le très baroque Rialto Square Theater, qui a eu 90 ans cette année, est aussi à voir.

Prévoyez un arrêt à Wilmington, la ville voisine, pour admirer le Gemini Giant, première de ces statues géantes à vocation publicitaire parsemées le long de la Route 66, surnommées les «Muffler Men». Un peu plus loin, ravitaillez-vous en hamburgers, frites et lait fouetté au Polk-A-Dot Drive-In, l’ouverture remonte à 1956.

Lors de votre voyage, vous pourriez apercevoir quelques uns de ces 15 animaux près des routes.

2 / 10
A voir sur la Route 66: GardnerPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Gardner

C’est l’une des petites villes les plus agréables et intéressantes de notre itinéraire. Ne manquez pas de prendre un autoportrait dans la prison à deux cellules, aménagée en 1906 pour mettre sous les verrous les vagabonds qui sautaient des trains.

Juste à côté se trouve le Streetcar Diner, un authentique vieil omnibus hippomobile amené sur place en 1932 pour être reconverti en restaurant. On n’y sert plus de repas, mais l’intérieur rétro vaut le coup d’œil. La Riviera Roadhouse, construite en 1928 et qui a reçu des stars du cinéma comme Gene Kelly et Tom Mix, a été détruite par un incendie en 2010.

3 / 10
A voir sur la Route 66: Dwight & OdellPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Dwight & Odell

Dans les années 1930, les pétrolières ont souvent construits des stations-service ressemblant à des maisons, pour qu’elles se fondent dans les banlieues environnantes. À Dwight, le décor de petite maison accueillante de la Ambler’s Texaco Gas Station est un chaleureux signe de bienvenue pour le voyageur.

À Odell, la Standard Oil Station est un autre exemple de cette architecture. Dans cette petite ville, la circulation automobile était devenue si dense dans les années 1930 et 1940 que les enfants et les fidèles qui se rendaient à l’église ne pouvaient plus traverser la route en toute sécurité. Un tunnel piétonnier a été construit sous la Route 66, et on peut en voir les vestiges à l’église catholique St. Paul.

Lors de votre voyage aux Etats-Unis, profitez-en pour passer une journée sur l’une de ces 30 plages gratuites.

4 / 10
A voir sur la Route 66: PontiacPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Pontiac

Un peu avant d’arriver à Pontiac, sur la Route 66, jetez un coup d’œil à la Meramec Caverns Barn, un des plus anciens exemples de publicités peintes sur les granges, au bord des grandes routes. Puis stationnez votre véhicule en ville pour aller admirer à pied une vingtaine de peintures murales.

Une autre halte intéressante est le Route 66 Hall of Fame & Museum (panthéon et musée de la Route 66), logé dans une ancienne caserne de pompiers. On y trouve une quantité impressionnante de pièces de collection, dont le véhicule récréatif baptisé «yacht de la route» de l’artiste Bob Waldmire, et son minibus Volkswagen, qui a inspiré le personnage de Fillmore dans le film Les bagnoles de Disney/Pixar.

À la sortie de Pontiac, ne manquez pas l’ancien poste de police d’État du district 6. Construit en 1941, ce bâtiment en forme de pistolet a des éléments inspirés de l’Art Moderne.

5 / 10
A voir sur la Route 66: Funks Grove & McLeanPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Funks Grove & McLean

De majestueux érables vous accueilleront à Funks Grove. Achetez une bouteille de sirop d’érable, spécialité de la localité depuis 1824. Avant de quitter la ville, passez devant le dépôt et le magasin général.

À McLean, le Dixie Truckers Home est la plus ancienne halte de camionneurs des États-Unis. De 1928 à 2003, l’endroit est resté une entreprise familiale : deux compères avaient loué à un mécanicien une partie de son garage pour vendre de la nourriture aux camionneurs. L’établissement a grossi, devenant un restaurant avec motel qui sert encore les voyageurs aujourd’hui.

Visitez aussi l’une de ces 10 destinations incontournables avant qu’elles ne disparaissent.

6 / 10
A voir sur la Route 66: AtlantaPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Atlanta

Comme Pontiac, cette charmante ville historique a des peintures murales qui valent le coup d’œil. En plein centre-ville, on trouve le Route 66 Park, une zone clôturée et gazonnée qui présente des artefacts illustrant l’histoire locale. De l’autre côté de la rue, on peut admirer une jolie bibliothèque publique en pierre, de forme octogonale, et une tour d’horloge qui date du début des années 1900.

À remarquer aussi : l’élévateur à grains J.H. Hawes transformé en musée, et un autre «géant», la statue monumentale du héros populaire Paul Bunyon présentant un hotdog.

Envie de déguster un repas cuisiné maison? Arrêtez-vous au Palms Grill Café, dans un décor authentique qui vous transportera en 1934.

7 / 10
A voir sur la Route 66: LincolnPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Lincoln

En 1853, le 16e président des États-Unis a baptisé la ville au jus de pastèque. Lincoln abrite le Railsplitter Covered Wagon, un chariot de la Conquête de l’Ouest haut de plus de sept mètres, avec Honest Abe (l’honnête Abraham) en personne sur le siège du cocher.

Le Livre Guiness des records a décerné à cette amusante attraction le titre de plus grand chariot bâché du monde. À noter aussi, le restaurant Mill, jadis célèbre pour ses escalopes viennoises panées. Le bâtiment ressemblant à une grange rouge est aujourd’hui fermé, mais il devrait bientôt renaître sous forme de musée.

8 / 10
A voir sur la Route 66: SpringfieldPhotos by Lori and Dirk Vanover

Springfield

La Route 66 vous mène au cœur de la capitale de l’Illinois. Faites une petite visite au Maid-Rite Sandwich Shop, qui a ouvert ses portes dans les années 1920. Célèbre pour ses copieux sandwiches à la viande hachée, l’établissement se vante d’avoir possédé la première fenêtre de service au volant du pays.

Ensuite, dirigez vous vers le sud, pour voir le Cozy Dog Drive In. Ed, le père de l’artiste Bob Waldmire, et ses héritiers ont cuisiné jusqu’en 1949 sur la Mother Road (la Route-Mère) des hot-dogs enveloppés de pâte à frire et plantés sur un bâtonnet. Le restaurant actuel est rempli de souvenirs de la Route 66.

Tout près de là, Lauterbach Tire & Auto Service présente un troisième Géant emblématique, qui tient le drapeau américain. Puis dirigez-vous vers Auburn, sur la Route d’État 4. De 1926 à 1930, elle appartenait à la Route 66 avant que le tracé soit modifié. L’ancienne section, pavée de briques rouges bien conservées, serpente sur environ 2,5 km dans un paysage champêtre de grosses fermes familiales.

Découvrez 35 attractions touristiques bizarres dans le monde.

9 / 10
A voir sur la Route 66: LitchfieldPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Litchfield

En 1930, la route a été déviée vers l’est, descendant vers le sud en direction de Litchfield. Le contournement de nombreuses petites villes a fluidifié la circulation, une transition qui annonçait la construction du réseau des interstates, les autoroutes inter-États à circulation rapide. Litchfield possède encore le Sky View Drive-In, ouvert en 1950, dernier cinéma en plein air de la Route 66 encore en activité en Illinois.

Le Ariston Café revendique le titre de plus ancien restaurant de la route historique. Situé d’abord à Carlinville, le café a déménagé en 1929 quand le tracé de la route a été modifié, ce qui en fait une étape importante de votre road trip. Le restaurant a changé d’emplacement une dernière fois en 1935, juste de l’autre côté de la rue.

À côté, l’enseigne au néon très visible de la Suhling’s Gas Station indique le chemin du Litchfield Museum et du centre d’accueil de la Route 66.

10 / 10
A voir sur la Route 66: Staunton & LivingstonPhotos by Lori and Dirk Vanover/Country Magazine

Staunton & Livingston

Ensuite, nous avons fait un saut à Staunton, au Henry’s Rabbit Ranch. Rich Henry, le propriétaire, raffole des lapins de compagnie et des Volkswagen : vous en trouverez plein sur les lieux. Réplique moderne à la fois d’une vieille station-service et d’une boutique de souvenirs à l’ancienne, le ranch accueille les visiteurs attirés par le kitsch.

Ne manquez pas la statue de lapin géant, clin d’œil au célèbre Jack Rabbit Trading Post, la boutique de cadeaux située à l’autre bout de la Route 66, près de Joseph City, en Arizona. Notre voyage sur la 66 s’est terminé à Livingstone, où le Pink Elephant Antique Mall est un incontournable.

À part le bric-à-brac d’objets insolites, l’endroit présente un mélange de structures géantes : un quatrième «Géant» en chemise Harley-Davidson, un cornet de crème glacée gigantesque dans le style des années 1950 servant d’enseigne à un petit restaurant et comptoir de crème glacée, une rarissime maison Futuro des années 1960 inspirée des OVNI, et bien sûr, un monumental éléphant rose vif.

Vous aimerez aussi cette liste de 40 road trip inoubliables à faire au Québec.

Tiré de RD.com : 10 Must-Stop Attractions for the Best Route 66 Road Trip