Share on Facebook

Probiotiques et prébiotiques : quelle est la différence?

Leur nom est presque identique, mais ils agissent très différemment dans l’organisme. Pour en faire bénéficier votre santé au maximum, apprenez à les distinguer.

1 / 6
Probiotiques et prébiotiques : apprenez à les différencier.SewCream/Shutterstock

La différence entre prébiotiques et probiotiques

Selon Alanna Cabrero, diététicienne agréée au Langone Health, affilié à l’Université de New York, les prébiotiques servent à nourrir les «bonnes» bactéries de votre intestin. Tandis que, poursuit-elle, «les probiotiques sont les bactéries et les levures qui aident l’organisme à absorber et digérer les nutriments, et aussi à renforcer le système immunitaire pour mieux combattre les infections».

Les prébiotiques, un type de fibres, aident à maintenir la bonne santé de la flore intestinale, et, de concert avec les probiotiques, celle de l’intestin en général. «L’une des clés d’un système digestif sain, ajoute-t-elle, c’est l’équilibre dans l’intestin entre les bonnes et les mauvaises bactéries, favorisé par une alimentation aussi riche en probiotiques qu’en fibres prébiotiques.» Apprenez-en plus sur les bienfaits des fibres et leurs vertus pour votre santé.

2 / 6
Probiotiques: découvrez leur importance.Syda Productions/Shutterstock

Pourquoi les probiotiques sont-ils importants ?


Un survol de la recherche sur les probiotiques tend à montrer que ces bactéries peuvent renforcer le système immunitaire et réduire l’inflammation chronique associée à des maladies comme le diabète, les troubles cardiaques et le cancer. Elles peuvent aussi améliorer la digestion et la peau, et aider à conserver un poids santé. «Notre intestin, dit Cabrero, (ou, comme diraient certains, la «vitrine» de notre santé) est le siège de 70% à 80% de l’ensemble du système immunitaire. Il est donc important de veiller à son bien-être!»

Essayez ces 5 recettes bonnes pour votre flore intestinale.

3 / 6
Probiotiques: voici où les trouver.Oksana Mizina/Shutterstock

Où trouve-t-on les probiotiques ?


Les aliments riches en probiotiques englobent les produits fermentés comme le kéfir, la choucroute, le natto, le miso, le kvas, le kombucha et le yogourt additionné de cultures bactériennes actives.

Assurez-vous de connaitre ces 12 raisons de manger des produits laitiers.

4 / 6
Probiotiques et prébiotiques : nourrissez vos bactéries intestinales.everst/Shutterstock

Nourrir les bactéries intestinales avec les prébiotiques


Voici une image qui permet de bien saisir la différence entre prébiotiques et probiotiques : «Prendre des probiotiques, c’est comme ré-ensemencer un étang en poissons. Par contre, prendre des prébiotiques, c’est nourrir les poissons qui vivent déjà dans l’étang et en prendre soin». La comparaison émane du Dr Raphael Kellman, auteur de Quand l’intestin s’en mêle… : adopter le régime microbiotique pour rebooster votre organisme et retrouver la ligne.

Consultez notre article: Une journée dans la vie de votre intestin.

5 / 6
Les probiotiques sont nourris pas les prébiotiques.K321/Shutterstock

Où trouve-t-on les prébiotiques ?


Cabrera distingue en ces termes les prébiotiques des probiotiques : les «bonnes» bactéries de votre intestin – celles qui sont fournies par les aliments probiotiques – se nourrissent des fibres (prébiotiques) d’autres aliments. Elle conseille de mettre au menu ceux qui sont riches en fibres de ce type, comme les oignons, l’ail, l’avoine, les bananes, les graines de lin moulues et les graines de chia. Et mieux vaut tirer ses prébiotiques de l’alimentation plutôt que de suppléments : «Ceux-ci peuvent causer des ballonnements et des gaz, si on force la dose.»

Évitez ces 7 erreurs communes avec les probiotiques.

6 / 6
Probiotiques et prébiotiques: tirer le meilleur parti de ces bactéries.Africa Studio/Shutterstock

Tirer le meilleur parti des probiotiques et des prébiotiques


«Autant que possible, conseille Cabrero, évitez les substances, aliments et habitudes de vie nuisibles pour les «bonnes» bactéries. Cela comprend l’usage abusif d’antibiotiques sur ordonnance ou d’autres médicaments; une alimentation trop riche en sucre ou en gluten; un manque d’exercice ou de sommeil; et le stress, le tabagisme et l’alcool.

Apprenez-en plus sur les bienfaits d’une alimentation santé.

Contenu original Reader's Digest