Remédier à la dysfonction érectile par des remèdes naturels et suppléments

La dysfonction érectile peut être enrayée en prenant des mesures simples, notamment par la prise de suppléments naturels.

Les meilleurs traitements pour la dysfonction érectile. Shutterstock

Prévenir la dysfonction érectile par des suppléments

L’impuissance consiste en une incapacité persistante à obtenir ou à maintenir une érection. Le raidissement du pénis se produit lorsque le sang afflue dans les vaisseaux qui irriguent cet organe. Ce processus se met en marche lorsqu’une stimulation sexuelle incite les nerfs du cerveau et de la moelle épinière à commander aux artères chargées d’apporter le sang au pénis de se dilater. Bien que beaucoup d’hommes éprouvent des difficultés occasionnelles à maintenir une érection, il ne s’agit pas pour autant d’un phénomène inquiétant.

Pratiquement un quart des hommes de plus de 50 ans ont du mal à obtenir une érection durable ; et cela arrive aussi à des individus beaucoup plus jeunes. Dans la plupart des cas, ces troubles de l’érection sont bénins et peuvent être enrayés en prenant des mesures simples, notamment par la prise de suppléments naturels.

Les bienfaits des suppléments nutritionnels

Un certain nombre de suppléments améliorent l’afflux du sang au pénis lorsqu’on les prend ensemble. La vitamine C conserve leur élasticité aux vaisseaux, qui se dilatent plus facilement et charrient alors une plus grande quantité de sang.

Les acides gras oméga-3 fournis par les huiles de poisson exercent eux aussi à long terme une action bénéfique sur la circulation en abaissant le taux de cholestérol et en empêchant les vaisseaux sanguins de rétrécir.

Le gingembre, utilisé comme condiment dans la cuisine plusieurs fois par semaine ou pris sous forme de teinture avant les repas, a un effet tonique général, et sexuel en particulier. Ce n’est que grâce à un usage prolongé de tous ces suppléments que l’on a des chances d’obtenir des résultats véritablement satisfaisants. Même si des améliorations se font sentir au bout de 1 mois, il convient de continuer le traitement pendant 6 mois ou plus. Comme ces remèdes ont d’autres effets bénéfiques sur l’organisme, il est bon de les intégrer dans un programme nutritionnel d’entretien général.

D’autres suppléments sont à utiliser si l’impuissance n’est pas liée à un problème circulatoire. Des études menées sur des animaux ont montré que le ginseng panax et le ginseng de Sibérie avaient pour effet d’augmenter leur taux de testostérone et de les rendre plus actifs à l’époque du rut. Enfin, la sarriette des montagnes (le Pébré d’aï des Provençaux) et l’oignon sont des plantes connues pour leur pouvoir aphrodisiaque.

Les suppléments recommandés pour prévenir l’impuissance sexuelle

Vitamine C
Dose : 100 mg 2 fois par jour.
À savoir : vous pouvez prendre de la vitamine C naturelle sous forme d’acérola.

Huiles de poisson
Dose : 2 capsules, soit 600 mg d’acides gras oméga-3 par jour.
Attention : ne dépassez pas la dose si vous prenez des anticoagulants.

Gingembre
Dose : 20 gouttes de teinture dans un peu d’eau avant chaque repas, ou 2 gouttes d’extrait dans 1 cuill. à café de miel.

Ginseng panax
Dose : 100 à 250 mg d’extrait 2 fois par jour.
Attention : extrait titré à 2 ou 3 % de ginsénosides au minimum ; alternez avec le ginseng de Sibérie 1 semaine sur 2.

Une étude récente menée sur des hommes ayant pris du ginseng panax a montré que leur capacité à obtenir une érection avait augmenté de 60 %, contre 30 % pour ceux auxquels on avait donné un placebo.

Ginseng de Sibérie
Dose : 200 à 300 mg d’extrait 2 fois par jour.
Attention : alternez avec le ginseng panax 1 semaine sur 2.

Sarriette
Dose : en infusion, 1 cuill. à soupe de sommités fleuries dans 250 ml d’eau bouillante (10 min) 2 fois par jour.

Les symptômes de la dysfonction érectile

  • Incapacité persistante à obtenir ou à maintenir une érection permettant d’accomplir l’acte sexuel. Le ginseng panax, qui stimule la production d’hormones sexuelles chez les hommes, est réputé guérir certains cas d’impuissance.
  • Est peut-être causée par le stress ou un nouveau traitement médical diminue votre capacité à accomplir l’acte sexuel.

Pensez à consulter un médecin

  • Si vous ne parvenez jamais à obtenir ou à maintenir une érection : il vous aidera à déterminer la cause de votre problème et à y remédier.

Si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de prendre des suppléments.

Quelles sont les causes de la dysfonction érectile ?

L’impuissance s’explique principalement par un afflux insuffisant de sang au pénis. Elle est donc liée à une mauvaise circulation, due souvent à l’athérosclérose, c’est-à-dire au durcissement des vaisseaux sanguins. Il arrive aussi que le diabète, un déséquilibre hormonal, des troubles nerveux, une maladie de la prostate ou les effets secondaires d’un traitement médical soient responsables de ces troubles.

Les causes ne sont purement psychologiques que dans 1 cas sur 10, et il existe un moyen tout simple de s’en assurer : comme il est courant qu’une érection se produise involontairement durant le sommeil, il suffit, au coucher, d’enrouler autour du pénis une bande de timbres-poste encore attachés les uns aux autres : s’ils sont séparés le matin, c’est qu’une érection s’est produite durant la nuit. On est alors en droit de conclure qu’il s’agit d’un dysfonctionnement d’origine psychologique ; dû généralement au stress, ce type d’impuissance est souvent temporaire.

Que faire d’autre pour éviter une dysfonction érectile ?

  • Faites régulièrement de l’exercice, ce qui améliorera votre circulation sanguine, vous donnera de l’énergie et vous aidera à lutter contre le stress.
  • Limitez votre consommation d’alcool et de tabac, qui aggravent l’impuissance.
  • Envisagez de faire appel à un psychothérapeute si vos problèmes sont liés au stress et à l’angoisse.
  • Demandez à votre médecin ce qu’il pense du Viagra. La compatibilité de ce médicament prescrit sur ordonnance avec les plantes médicinales n’a pas été scientifiquement établie, mais aucune interaction fâcheuse n’a encore été signalée.

D’autres renseignements intéressants sur la dysfonction érectile

  • Fumer augmente les risques d’impuissance chez la moitié des hommes de 30 à 50 ans, car les artères péniennes se contractent sous l’effet du tabac, et les érections en deviennent plus difficiles à maintenir.
  • L’oignon est un excellent aphrodisiaque. Cru ou macéré dans de l’huile d’olive pendant 3 à 4 h, il peut être utilisé systématiquement en cuisine. On peut aussi le hacher et le laisser macérer quelques heures dans de l’eau chaude pour en boire tous les jours un petit verre additionné de jus de citron.
  • Les suppléments qui favorisent l’afflux du sang dans le pénis pourraient aussi prévenir de maladies cardio-vasculaires, des vaisseaux bouchés étant à l’origine de ces deux sortes de troubles.
  • Le ginseng panax, qui stimule la production d’hormones sexuelles chez les hommes, est réputé pour guérir certains cas d’impuissance.

Vous aimerez aussi :

Le geste qui compte : homme de vision

5 erreurs des hommes sur leur santé

Abdominaux : le meilleur exercice pour hommes 

Vidéos les plus populaires