Share on Facebook

Dépression nerveuse: 7 signes avant-coureurs à surveiller

Souffrez-vous d’une dépression nerveuse? Si vous êtes stressé, avez toujours faim et ne vous souciez plus de votre apparence, en plus de souffrir des symptômes suivants, vous pourriez être à risque.

1 / 9
Les symptômes d'une dépression nerveuse.ISTOCK/KIEFERPIX

La dépression nerveuse et ses symptômes méconnus

Une dépression nerveuse n’est pas une maladie physique ou mentale en tant que telle, mais elle pourrait bien être le signe avant-coureur d’un problème sérieux comme l’anxiété ou un état dépressif (dépression majeure). La clinique Mayo décrit la dépression nerveuse comme un état dans lequel le stress empêche le sujet de fonctionner normalement. Il existe plusieurs indices physiques, psychologiques et émotionnels de cet état, parfois difficiles à détecter. Prêtez attention aux signes et symptômes suivants, surtout si vous en décelez plus d’un et qu’ils durent plusieurs jours. Parlez de ces symptômes à votre médecin afin d’obtenir l’aide appropriée pour combattre ce grand stress et trouver un soulagement efficace. Essayez ces trucs pour apprendre à mieux gérer votre stress et votre anxiété.

Si vous êtes stressée et ressentez les sept symptômes décrits ci-dessous, vous souffrez peut-être d’une dépression nerveuse.

2 / 9
Le manque de concentration est un signe de la dépression nerveuse.ISTOCK/NIKADA

Symptôme de la dépression nerveuse: vous n’arrivez plus à vous concentrer


À court terme, le stress peut dynamiser votre cerveau en sécrétant des hormones qui favorisent la mémorisation et la concentration. Cependant, la tension permanente produit l’effet contraire et peut provoquer un déficit d’attention au travail, ou pire encore, au volant. Selon le Centre médical de l’Université du Maryland, il arrive dans les cas extrêmes qu’une forte concentration d’hormones du stress (cortisol) ait un effet dégénératif sur votre mémoire.

Vous n’arrivez pas à vous détendre, peu importe le nombre de marches ou de respirations profondes que vous accomplissez? Procurez-vous un ensemble de jeux, de mots croisés et de livres à colorier conçus pour évacuer la tension et favoriser le retour au calme. Vous pouvez aussi tester ces moyens d’améliorer votre concentration.

3 / 9
Une faim excessive peut être signe d'une dépression nerveuse.ISTOCK/GRUIZZA

Vous avez toujours faim


Dans certains cas, la faim constante peut être liée à la dépression nerveuse. Le stress incite le cerveau à sécréter des hormones comme l’adrénaline qui a un effet stimulant sur les muscles et peut se traduire par une réaction de combat ou de fuite. Lorsque les effets de l’adrénaline se dissipent, le cortisol envoie à l’organisme le signal de reconstituer ses réserves d’énergie avec de la nourriture. Cela devient problématique lorsque la source de tension ne résulte pas d’une activité physique intense (comme courir pour échapper aux crocs d’un tigre). L’organisme est biologiquement programmé pour vous envoyer le signal de manger même s’il n’en a pas réellement besoin.

Les aliments qui réconfortent contiennent des niveaux élevés de gras et de sucre qui stimulent les neurotransmetteurs du plaisir dans le cerveau et vous donnent un effet temporaire de satisfaction. C’est ainsi que vous pouvez vous sentir irrésistiblement attirée par un énorme cornet de crème glacée les jours de déprime. Et vous n’êtes pas la seule! Un sondage mené par l’American Psychological Association révèle que dans un groupe composé de 3 000 adultes, 40% d’entre eux gèrent leur stress en mangeant leurs émotions.

Bonnes pour la santé, ces collations coupe-faim vont vous aider à calmer vos fringales!

4 / 9
Les maux d'estomac sont un signe de la dépression nerveuseShutterstock

Votre estomac réagit avec colère

Les maux de ventre et les crampes sont des manifestations courantes du stress et de l’anxiété. Si vous détectez un ensemble de symptômes comprenant douleurs abdominales, constipation, ballonnements, gaz et diarrhée, il se pourrait que vous souffriez du syndrome du côlon irritable (SCI) que certaines études relient notamment à l’anxiété.

Des recherches tentent d’établir le lien entre le SCI et l’effet du stress sur le système immunitaire. Selon l’association américaine de l’anxiété et de la dépression, de 50 à 90% de gens qui souffrent du SCI éprouvent également certains problèmes mentaux comme un trouble d’anxiété généralisée ou de la dépression. Si vous croyez souffrir du SCI, demandez à votre médecin de vous suggérer des moyens pour vous soulager tant au niveau physique qu’émotionnel.

5 / 9
La négligence physique peut être un signe de la dépression nerveuse.ISTOCK/CIRANO83

Vous ne vous souciez plus de votre apparence


Autre comportement lié à la dépression nerveuse: vous renversez du café sur votre blouse sur le chemin du travail et ne faites même pas l’effort de la nettoyer. Vous mettez cela sur le dos de la paresse, mais cette indifférence pourrait être le signe précurseur d’un problème plus complexe.

Le stress grève le corps et l’esprit en drainant votre énergie. Un sentiment d’apathie accompagne souvent ce type de fatigue. Plus cela se prolonge, et plus vous perdez l’intérêt et la motivation pour des actions qui avaient l’habitude de vous stimuler, comme vous habiller avec chic pour le bureau. Les médecins estiment que la démarche pour se donner une apparence soignée peut paraître démesurée pour les personnes atteintes de problèmes de santé mentale. La façon de s’exprimer joue aussi un rôle important. Lors d’une conversation, faites attention aux phrases et mots utilisés, ils peuvent signaler une dépression chez une personne.

6 / 9
Une mauvaise posture peut être un signe de la dépression nerveuse.ISTOCK/ENDOPACK

Vous faites le gros dos


Dans une étude de l’université de San Francisco en 2012, on a fait déambuler 110 étudiants dans un corridor avec, tout d’abord, le dos voûté, puis ensuite en sautillant tout le long du couloir. Les participants ont affirmé d’emblée que la position voûtée leur avait fait perdre de l’énergie, alors que sautiller les avait stimulés. Et ceux qui étaient sujets à la dépression ont constaté que leur état s’intensifiait lorsqu’ils se laissaient aller. Une mauvaise posture pourrait être le signe d’une humeur dépressive. Prêtez attention à la façon dont vous vous asseyez au travail. Vous aurez plus d’allure en vous tenant droite, et cela vous aidera à combattre la déprime.

7 / 9
Un odorat déficient est un signe de dépression nerveuse.Shutterstock

Symptôme de dépression nerveuse: un nez hyperactif

Si votre maison tenue à la perfection commence à sentir le poisson ou l’acide, il est temps de vérifier votre niveau de stress. À l’Université du Wisconsin (Madison), des sujets confrontés à des images bouleversantes (photos d’accidents d’auto ou de guerre) ont constaté que leur cerveau avait transformé des odeurs neutres en senteurs nauséabondes. Et plus leur tension augmentait, plus l’intensité de l’odeur s’accentuait. Les chercheurs en ont conclu que les mauvaises odeurs pouvaient accroître l’anxiété et plonger les gens dans un cycle de détresse psychologique. Assurez-vous de connaître les symptômes de la dépression à ne jamais ignorer.

8 / 9
L'anxiété permanente est un signe de dépression nerveuse.ISTOCK/PEOPLEIMAGES

Vous êtes persuadée qu’il va arriver un malheur


Vous êtes toujours inquiète sans raison évidente? Vous pourriez être plus à risque de souffrir d’une dépression nerveuse. La présence d’un fort stress peut transformer les petits soucis quotidiens en problèmes insurmontables. Un excès de paranoïa peut indiquer un trouble de l’anxiété non diagnostiqué, en particulier si vos peurs entravent votre travail et votre vie sociale. Les remèdes naturels suivants peuvent apaiser votre anxiété. Mais il serait bon de consulter votre médecin pour savoir s’il vous conseille d’autres médicaments ou traitements pour améliorer votre état.

9 / 9
Combattez le stressshutterstock

Quelques stratégies pour mieux prévenir et contrer la dépression nerveuse

Ne laissez pas le stress affecter votre santé. Soyez proactive et combattez la tension et l’anxiété avec notre nouveau kit «Libérez votre esprit» comprenant des cahiers à colorier, du matériel artistique, des casse-têtes, des mots croisés et d’autres activités conçues spécialement pour vous détendre. Assurez-vous de dormir suffisamment, de bien vous alimenter et de faire du sport sur une base régulière. Pratiquez des activités que vous aimez et planifiez des sorties et activités avec vos proches.

Si votre avez l’impression que votre humeur et vos affects négatifs persistent, n’hésitez pas à consulter un psychologue et discutez-en avec votre médecin. C’est votre douce moitié qui est touchée par la dépression? Voici comment vivre avec un conjoint dépressif.

Contenu original Reader's Digest