Share on Facebook

7 symptômes de dépression nerveuse à surveiller

Souffrez-vous d’une dépression nerveuse? Si vous êtes stressé, avez toujours faim et ne vous souciez plus de votre apparence, en plus de souffrir des symptômes suivants, vous pourriez être à risque.

1 / 8
Les symptômes d'une dépression nerveuse.ISTOCK/KIEFERPIX

La «dépression nerveuse» n’est pas un terme médical officiel. Or, bien qu’elle ne possède pas de définition précise, elle implique généralement le sentiment d’être soumis à un stress prolongé depuis tellement de temps que vous avez l’impression d’atteindre un point de rupture, explique le médecin David A. Merrill, neurologue et psychiatre au Pacific Neuroscience Institute en Californie.

La dépression nerveuse peut aussi indiquer une maladie mentale sous-jacente. Vous devez immédiatement en parler à votre médecin si ces conditions vous empêchent de vivre adéquatement afin d’obtenir le bon type d’aide et lutter contre le stress afin de commencer à vous sentir mieux, dit-il.

«Les dépressions nerveuses doivent être traitées à la fois médicalement et psychologiquement», explique-t-il. «De nombreux nouveaux traitements sont disponibles, alors n’ayez pas peur de demander l’aide nécessaire.»

N’hésitez pas à essayer ces trucs pour apprendre à mieux gérer votre stress.

2 / 8
Le manque de concentration est l'un des symptômes de la dépression nerveuse.JUSTIN PAGET/GETTY IMAGES

Vous ne réussissez pas à vous concentrer

À court terme, le stress peut stimuler votre cerveau en libérant des hormones qui améliorent la mémoire et la concentration. Mais à long terme, le stress chronique affecte votre capacité à vous concentrer et rend beaucoup plus ardu de ne pas s’attarder aux distractions externes, explique David A. Merrill.

Dans les cas plus extrêmes, des quantités excessives de cortisol – l’hormone du stress – peuvent entraîner une perte de mémoire. Selon une étude publiée dans l’American Journal of Psychiatry, le stress peut être le symptôme d’une dépression nerveuse. Ce serait peut-être une bonne idée de prévoir une journée, non seulement pour prendre soin de vous, mais pour prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé mentale. Vous pouvez aussi tester ces moyens d’améliorer votre concentration.

3 / 8
Une faim excessive peut être l'un des symptômes de la dépression nerveuse.REZ-ART/GETTY IMAGES

Vous ne réussissez pas à arrêter de grignoter

Vous videz un contenant de crème glacée ou un sac de croustilles après une longue semaine de (télé)travail? Il y a une explication tout à fait normale à cela: un cerveau «stressé» libère des hormones, dont l’adrénaline, qui dynamise vos muscles pour une réponse de combat ou de fuite. Une fois l’adrénaline estompée, le corps essaie de reconstituer ses réserves d’énergie perdues avec de la nourriture, explique David A. Merrill.

Le problème, c’est que lorsque vous êtes stressé pour des raisons qui n’impliquent que très peu, voire pas du tout, d’activité physique, vous êtes tout de même biologiquement programmé pour manger après un épisode de stress (et ce, même lorsque vous n’en avez pas réellement besoin).

Les aliments riches en graisses et en sucre augmentent considérablement les produits chimiques du plaisir dans le cerveau ce qui vous incite à vous sentir temporairement mieux, explique-t-il. C’est pour cette raison que vous êtes porté à consommer des grignotines plutôt qu’une salade par exemple.

Le gain ou la perte de poids est l’un des symptômes de dépression à ne jamais ignorer.

4 / 8
Les maux d'estomac font partie des symptômes de la dépression nerveuse.HSYNCOBAN/GETTY IMAGES

Votre estomac est bouleversé… tout le temps

Parfois, le stress et l’anxiété peuvent se manifester par des maux d’estomac et des crampes, explique David A. Merrill. Si vous souffrez de douleurs abdominales, de constipation, de ballonnements, de gaz et de diarrhée, vous pourriez avoir le syndrome du côlon irritable (SCI), qui, selon certaines recherches, est lié au stress à long terme.

Le SCI pourrait être déclenché par la réponse du système immunitaire au stress, bien que la communauté scientifique étudie toujours la question. Selon l’Anxiety and Depression Association of America, entre 50% et 90% des personnes qui recherchent un traitement pour le SCI ont un problème de santé mentale, comme un trouble d’anxiété généralisé. Si vous pensez avoir le SCI, parlez à votre médecin des options de soulagement physique et émotionnel avant qu’il ne contribue à une dépression nerveuse.

5 / 8
La négligence physique peut être l'un des symptômes de la dépression nerveuse.KRISTINA STRASUNSKE/GETTY IMAGES

Vous arrêtez de vous soucier de votre apparence

«Négliger les soins personnels de base est un signe clair de détresse mentale grave», dit David A. Merrill. Sauter les pratiques d’hygiène de base, comme prendre une douche ou se brosser les dents, ou encore, ne plus se soucier de votre style vestimentaire ou de votre maquillage, alors que vous aviez l’habitude de le faire, peut indiquer que vous vivez un épisode de dépression émotionnelle, dit-il.

Le stress accable l’esprit et le corps, ce qui entraîne de la fatigue et de l’apathie, suivi d’une perte de bonheur ou un manque de motivation pour les activités que vous aimiez autrefois.

Lors d’une conversation, faites attention aux phrases et mots utilisés, ils peuvent signaler une dépression chez une personne.

6 / 8
Une mauvaise posture peut être l'un des symptômes de la dépression nerveuse.DRUVO/GETTY IMAGES

Vous tenez une posture défensive

Nous communiquons beaucoup à travers notre posture et notre langage non-verbal – même notre état mental, souligne David A. Merrill. «Lorsque les gens adoptent une «position protectrice», c’est-à-dire les bras croisés, affalés, baissés ou tournés vers le bas, cela montre qu’ils se sentent stressés et sur la défensive», explique-t-il.

Par contre, cette tendance peut devenir un cercle vicieux: votre posture éloigne les gens, car votre stress donne l’impression que vous êtes constamment sur la défensive, ce qui vous rend plus stressé et ainsi de suite, explique-t-il.

7 / 8
L'insomnie est l'un des symptômes de la dépression nerveuse.DEMAERRE/GETTY IMAGES

Vous n’arrivez pas à dormir

L’insomnie chronique va de pair avec le stress chronique et pourrait être un signe avant-coureur d’une dépression nerveuse.

«Le stress conduit à l’anxiété, ce qui fait en sorte que vous ne pouvez pas vous détendre et encore moins vous endormir et avoir un sommeil réparateur. Cela signifie que votre corps n’est pas régénéré et qu’il n’obtient pas le repos dont il a besoin pour récupérer du stress vécu. Cette situation entraîne davantage de fatigue et de symptômes de stress, provoquant un cercle vicieux de problèmes de sommeil et de stress constant», explique David A. Merrill.

L’insomnie ou l’hypersomnie peuvent indiquer qu’il est temps de consulter un professionnel et de prendre des antidépresseurs.

8 / 8
L'anxiété permanente est l'un des symptômes de la dépression nerveuse.RUSSELL JOHNSON / EYEEM/GETTY IMAGES

Vous êtes submergé par un sentiment de terreur

Vous vous inquiétez constamment de quelque chose, mais vous ne savez pas exactement quoi?

«Les personnes soumises à beaucoup de stress interprètent souvent les choses bénignes comme gigantesques et négatives, ce qui ajoute à leur inquiétude», explique David A. Merrill. Il poursuit que le stress accablant démesure parfois les soucis normaux, provoquant une dépression nerveuse. «Ce sentiment découle d’une perte de contrôle et d’un sentiment de désespoir. Les gens qui font une dépression nerveuse ont perdu la certitude qu’ils vont bien.»

Si c’est votre douce moitié qui est touchée par la dépression, suivez ces conseils sur la meilleure façon d’agir pour vivre un conjoint dépressif.

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest