Share on Facebook

Pour une santé de fer: 5 choses à savoir

Le fer, minéral vital à notre bien-être, est nécessaire à toute forme de vie. Nous en avons besoin, entre autres, pour fabriquer l’hémoglobine et la myoglobine, des protéines qui distribuent et stockent l’oxygène dans l’organisme.

1 / 5
Avoir une santé de fer dépend en partie des habitudes de consommation.Rawpixel.com/Shutterstock

C’est dans la nourriture que nous puisons cet oligoélément

La viande, le poisson, le jaune d’œuf, les légumineuses, les noix et les légumes verts en contiennent beaucoup. Cuisiner dans une poêle en fonte, d’où se détachent de microscopiques fragments de métal, peut en augmenter l’apport. Prendre un supplément de fer complète au besoin une saine alimentation – mais sans s’y substituer.

Découvrez comment rester en bonne santé pour vivre jusqu’à 100 ans.

2 / 5
Pour avoie une santé de fer: mangez des aliments contenant naturellement du fer, comme la viande.LISOVSKAYA / ISTOCK

Le fer alimentaire

Le fer alimentaire se présente sous une forme héminique (uniquement d’origine animale) ou 
nonhéminique (animale et végétale). « L’organisme assimile bien le fer héminique, dit Agnès de Sesmaisons-Lecarré, de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire. L’absorption du deuxième, en revanche, dépend des autres éléments du repas. » En effet, elle est facilitée par la consommation de tissu musculaire ou d’aliments riches en vitamine C, comme les oranges et les tomates. Il est possible d’obtenir sa dose quotidienne de fer sans manger de viande avec ces 11 aliments.

3 / 5
Une mauvaise absorption du fer peut empêcher d’avoir une santé de fer.KieferPix / Shutterstock

Le corps stocke le fer

Toutefois un apport insuffisant ou une mauvaise absorption peut causer l’anémie – une carence en globules rouges qui transportent l’oxygène. Celle-ci provoque fatigue, essoufflement, sensibilité au froid, maux de tête, irritabilité, étourdissements et pâleur anormale.

Apprenez-en plus sur l’anémie et ses dangers.

4 / 5
Santé de fer et anémie ferriprive.Csaba Deli/Shutterstock

L’anémie ferriprive

Traiter l’anémie ferriprive (diagnostiquée par analyse sanguine) contribue à prévenir des troubles cardiaques par la suite.

Ce type d’anémie peut découler d’une affection sous-jacente, comme la maladie cœliaque (inflammation de l’intestin), ou du cancer colorectal. Assurez-vous d’en connaitre les symptômes. Et parce que toute perte de sang diminue la réserve organique de fer, les femmes qui ont leurs règles et les donneurs de sang réguliers ont plus de risques d’en souffrir.

5 / 5
Des suppléments existent pour avoir une santé de fer.Shutterstock

À propos des suppléments de fer

À moins d’excéder largement la dose recommandée de suppléments, être en surdose de fer est improbable – sauf en cas d’hémochromatose, une maladie génétique qui affecte 0,5 % de la population blanche d’Europe nord-occidentale. Elle entraîne une absorption excessive du fer, qui 
provoque fatigue et douleurs articulaires et abdominales. Non traitée, elle peut causer des troubles cardiaques ou hépatiques graves, mais une alimentation pauvre en fer ou des dons de sang réguliers en atténuent les symptômes.

Tous les suppléments ne sont pas bons à prendre: voici une liste de vitamines à éviter.