Soins à domicile: y penser d’avance

En ce qui concerne les soins à domicile, les personnes concernées – c’est-à-dire les aînés – devraient toujours avoir voix au chapitre: voici pourquoi il vaut mieux s’y prendre à l’avance.

Cancer col utérus : les aînées ne sont pas épargnées.LightField Studios/Shutterstock

La plupart des aînés restent chez eux jusqu’à ce qu’un problème de santé les force à partir, mais sont-ils alors en mesure de décider seuls où ils iront? Les sujets d’une étude britannique avaient plus de 95 ans et ils venaient d’arriver dans une résidence pour personnes âgées, ou chez un parent. En raison de l’urgence et d’autres motifs, les choix rejetés par l’aîné ou faits sans le consulter avaient été beaucoup plus nombreux que les choix volontaires.

«En raison de la fragilité croissante des sujets, la responsabilité est assumée par des membres de leur famille qui ressentent alors de la culpabilité», résume Fiona Scheibl qui a dirigé l’étude. Analyser les possibilités à l’avance peut alléger le stress des proches tout en donnant à la personne concernée une voix au chapitre.

Contenu original Selection du Reader’s Digest

Vidéos les plus populaires