Santé mentale: quand le sommeil influence les adolescents

Le manque de sommeil durant l’adolescence pourrait avoir un impact négatif sur la santé mentale. Dépression ou anxiété, mieux vaut lutter contre l’insomnie.

Santé mentale: quand le sommeil influence les adolescents.Yulia Grigoryeva/Shutterstock
Un adolescent de votre entourage présente des cernes sous les yeux? Cela n’a rien d’étonnant. À cet âge, on malmène souvent le sommeil. Un mauvais sommeil peut sembler anodin, mais il contribue à l’apparition de problèmes de santé mentale. Une étude menée au Royaume-Uni a révélé que des enfants de 15 ans qui dormaient moins durant la semaine présentaient un risque plus élevé de dépression ou d’anxiété au cours de l’adolescence et au début de la vingtaine. La thérapie cognitivo-comportementale contre l’insomnie est un bon outil pour les familles et permet d’identifier et d’aborder les causes sous-jacentes, qu’il s’agisse de mauvaises habitudes avant d’aller au lit – trop de temps d’écran en fin de soirée, par exemple – ou d’autres facteurs.

Popular Videos

Contenu original Selection du Reader’s Digest