Éviter de prendre le volant après une commotion cérébrale

Ne conduisez pas tout de suite après une commotion cérébrale, même légère! Votre temps de réaction sera affecté.

Si votre voiture ne démarre pas, c'est peut-être que la clé ne tourne pas.ROMANR/SHUTTERSTOCK
Même si vous avez l’impression d’être remis d’une commotion, ses effets peuvent affecter votre conduite automobile, prévient une étude américaine. Grâce à diverses simulations – un enfant courant devant une voiture, par exemple –, des chercheurs ont en effet démontré que le temps de réaction de patients victimes d’une commotion cérébrale était plus lent que la normale, même après la disparition totale des symptômes. La recherche est trop récente pour que l’on puisse établir une durée minimale avant la reprise de la conduite, mais si vous êtes victime d’une commotion, restez prudent et attendez quelque temps avant de reprendre le volant.

Popular Videos

Contenu original Readers Digest International Edition