Commotion cérébrale: les coups à la tête et le cerveau

Une commotion cérébrale a des effets même sur le long terme et des conséquences sur votre cerveau. Soyez prudent.

Commotion cérébrale: les coups à la tête et le cerveau.Victor Moussa/Shutterstock
Des années de recherche laissent peu de doute: dans les sports de contact comme le rugby et le hockey sur glace, les commotions cérébrales répétées entraînent des lésions irréversibles au cerveau et peuvent même mener au suicide. Et les coups mineurs à la tête, courants même chez les joueurs amateurs? Des chercheurs de l’université Western à London, en Ontario, ont montré qu’ils étaient à l’origine de modifications de la structure et de la connectivité du cerveau. Avec le temps, ils s’additionnent et causent des entraves à la capacité du cerveau à déplacer l’information d’une région à l’autre, ce qui fait craindre des conséquences à long terme. Par mesure de prudence, mieux vaut limiter les chocs à la tête – même ceux dont il ne résulte pas de symptômes visibles.

Popular Videos

Contenu original Selection du Reader’s Digest