Share on Facebook

Ce que votre médecin ne vous dit pas sur les tests génétiques

L’analyse du code génétique peut vous donner de formidables informations sur votre santé, mais comporte aussi sa part de risque. Voici ce que vous devriez savoir avant de partir à la conquête de votre génome.

1 / 9
Les tests génétiques sont parfois une délivrance.Stock-Asso/Shutterstock

Les tests génétiques sont parfois une délivrance

Alix, une mère de famille travaillant à Seattle, se débat depuis l’enfance avec une fatigue chronique en plus d’être malade à répétition et de ressentir de très vives douleurs à l’estomac. Tous les docteurs qu’elle a consultés n’ont jamais trouvé ce dont elle souffrait malgré tous les tests qu’ils lui ont fait passer, lui répétant souvent que tout ça, c’était dans sa tête. Finalement, après un épisode de douleurs à l’estomac assez violent pour l’avoir conduite à l’urgence, Alix s’est tournée vers 23andMe, société de biotechnologie basée à Mountain View en Californie qui propose, moyennant finance, une analyse du code génétique des clients. Elle a commandé un kit qui lui demandait de prélever un échantillon de salive et de le renvoyer à la compagnie. Les résultats indiquaient qu’il était très probable qu’elle souffre d’une intolérance au lactose. Après 40 ans de douleurs et d’incompréhension, Alix a enfin pu «donner un sens» à tous ses symptômes. Elle a changé son alimentation et se sent désormais beaucoup mieux, comme si elle avait un «nouveau corps» et qu’elle pouvait enfin profiter de la vie avec sa famille.

Vous souffrez de fatigue chronique? Ces 7 causes médicales pourraient en expliquer la raison.

2 / 9
La génétique est une affaire personnelle.Dabarti CGI/Shutterstock

Les tests ADN, une affaire de plus en plus personnelle

Les tests génétiques offerts directement aux consommateurs – qui permettent aux gens d’acheter un kit d’analyse génétique à faire soi-même sans passer par un professionnel de la santé – sont de plus en plus populaires. La société californienne 23andme offre au Canada depuis 2014 (alors que la FDA ne les a autorisés aux États-Unis qu’en avril 2017) des tests permettant de révéler le risque génétique d’un tas de maladies, dont la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer tardive, la thrombophilie héréditaire et bien d’autres. «Les soins de santé sont de plus en plus axés sur le consommateur, dit la Dre Mary Freivogel, une spécialiste du cancer. Les tests génétiques offerts aux consommateurs sont là pour de bon et vont connaître une forte croissance au cours des cinq années à venir.» 23andMe et d’autres compagnies telles que Viaguard et EasyDNA offrent des tests génétiques (qui nécessitent parfois la participation d’un médecin) dans des domaines reliés au bien-être (qualité du sommeil, poids), à la carrière (risques de fibrose cystique, par exemple), à l’hérédité en cas de cancer et parfois même aux antécédents ancestraux.

Les premiers signes de maladies graves passent souvent inaperçus. Demandez l’avis d’un médecin si vous présentez l’un de ces symptômes.

3 / 9
La génétique n'explique pas tout.nobeastsofierce/Shutterstock

La génétique n’explique pas tout

Apprendre de quelles maladies notre ADN est porteur ou pas, c’est un peu comme décrypter un code secret, mais nos gènes ne sont pas seuls à déterminer si nous allons ou pas souffrir de telle ou telle maladie. «Le déclenchement d’une maladie est le résultat de l’interaction de différents facteurs génétiques et environnementaux et, parfois même, d’un simple hasard», dit la Dre Freivogel. Bon nombre des maladies que recherchent les tests génétiques offerts directement aux consommateurs (DAC), comme l’Alzheimer tardive, dépendent de facteurs qui sont aussi liés au style de vie et aux antécédents familiaux, précise la Dre Kelly Querfurth Minks, conseillère en génétique au Centre médical de l’université de Rochester. Ce type de test ne rapporte que la présence ou l’absence de certaines variations génétiques associées à ces maladies et ne peut bien sûr pas se prononcer sur les facteurs non génétiques. À partir de là, tout ce que peut fournir ce type de test, c’est une évaluation des risques, et il est incapable de prédire de manière fiable si la personne développera ou pas cette maladie.»

Vos choix de vie jouent un rôle dans le développement de la maladie. Adoptez dès aujourd’hui ces 36 habitudes pour réduire votre risque d’Alzheimer.

4 / 9
Un test génétique peut encourager les bonnes habitudes.Mariiaa/Shutterstock

Faire le test peut encourager les bonnes habitudes

La connaissance de notre propre information génétique comporte certains avantages. «Nous pensons que les gens devraient pouvoir choisir d’avoir accès à leur information génétique sans ordonnance ; cela a toujours été au cœur de notre mission, dit Jhulianna Cintron, spécialiste produits de la division service au client de 23andMe. Les gens peuvent se servir de cette information pour s’occuper plus activement de leur santé, avoir de bonnes discussions avec leur médecin ou simplement se motiver pour mener une vie plus saine.» Une étude de 2017 a trouvé que les tests génétiques offerts directement aux consommateurs (DAC) étaient associés à des changements modestes, mais positifs en termes d’alimentation et d’exercice.»

Apportez ces changements à votre routine pour vivre mieux, plus longtemps.

5 / 9
Les tests génétiques ont un impact sur la vie des patients.sheff/Shutterstock

Certains professionnels de la santé s’inquiètent

Les tests génétiques offerts directement aux consommateurs peuvent avoir un impact positif sur votre vie, mais seulement s’ils sont bien compris, note la Dre Kelly. «Le test génétique, s’il est commandé par une personne qui n’a pas le soutien de professionnels de la santé, est potentiellement dangereux si les résultats ne sont pas bien interprétés et mal utilisés», ajoute-t-elle.

Les médecins nous confient 10 choses qu’ils détestent.

6 / 9
Un test génétique ne garantit en rien que vous aurez ou non telle ou telle maladie.Henrik Dolle/Shutterstock

Un test génétique ne garantit en rien que vous aurez ou non telle ou telle maladie

S’il y a un point où tout le monde est d’accord, c’est que ces tests ne sont pas des boules de cristal. «Ils ne vous diront pas si vous allez tomber malade ou pas, relève la Dre Freivogel. Ils vous informent simplement de certains risques qui, dans de nombreux cas, sont plutôt d’ordre général.» L’équipe de 23andMe est d’ailleurs claire sur ce point. «Ce n’est pas parce que nous possédons une mutation génétique à risque ou des antécédents familiaux qui nous prédisposent à une maladie que nous allons la contracter, explique la Dre Stacey Detweiler, conseillère génétique pour 23andMe. Et le contraire est vrai : l’absence de telle mutation n’est pas synonyme de risque zéro pour une maladie. Il est important de se rappeler que les tests de 23andMe peuvent apporter d’importantes informations génétiques sur un risque de maladie, mais ne constituent en aucun cas un diagnostic de cette maladie.»

Ces astuces peuvent vous aider à connaitre le risque de maladie génétique dans votre famille, sans test ADN.

7 / 9
Test génétique : que faire avec les résultats?Africa Studio/Shutterstock

Que faire avec les résultats

Les experts s’entendent également sur ce fait : pour avoir une bonne compréhension de toutes les implications des résultats d’un test pour une maladie en particulier, mieux vaut faire appel à un professionnel. «La première chose que peuvent faire les gens qui se sont fait tester, c’est de partager cette information avec leur médecin, car ce n’est qu’avec leur aide qu’ils seront en mesure de réduire les risques en intervenant sur les facteurs non génétiques de la maladie», remarque la Dre Detweiler. Ils peuvent par exemple modifier leur alimentation, faire davantage d’exercice ou limiter leur exposition à certains éléments environnementaux.» Il serait peut-être même avisé d’aller chercher un soutien professionnel avant même de commander le test. «Consulter un conseiller génétique lorsque nous décidons de faire un test peut nous aider à comprendre les avantages et les limites de ce genre de test, à nous préparer aux résultats et à mesurer l’impact qu’ils auront non seulement sur nous, mais aussi sur notre famille», ajoute la Dre Freivogel. Vous pouvez trouver un conseiller génétique en contactant l’Association des conseillères et conseillers génétiques du Québec.

Accordez de l’attention à ce que vous pouvez changer : voici 10 choses surprenantes qui augmentent votre risque de cancer.

8 / 9
Un test génétique peut révéler une maladie incurable.Photographee.eu/Shutterstock

Parfois, il n’y a rien à faire avec les résultats

Dans certains cas, les tests vous offriront des informations troublantes dont vous ne pourrez rien faire. «De nombreux troubles et maladies pour lesquels les gens se font tester sont en fait incurables, et les gens devraient avant tout se poser la question de savoir pourquoi ils veulent être testés», dit la Dre Mink. Recevoir de tels résultats peut effectivement être bouleversant, ce qui rend encore plus important le regard d’un professionnel. «Les gens qui ne vivent pas bien l’incertitude et ceux qui ne sont pas sûrs de vouloir connaître leur risque de développer une maladie non évitable devraient carrément consulter un conseiller génétique avant d’entreprendre un test», conclut la Dre Freivogel.

Découvrez pourquoi le fait de consulter le même médecin réduit votre risque de mortalité.

9 / 9
Après un test génétique, parlez de vos résultats avec vos proches.Karpova/Shutterstock

Parlez de vos résultats avec vos proches

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul concerné par les résultats d’un test. «Ils ont non seulement des implications sur votre santé, mais aussi sur celle de votre famille, y compris vos oncles, tantes, cousins et cousines, fait observer la Dre Freivogel. Alors, préparez-vous à partager ces informations avec votre famille.»

Suivez nos conseils pour parler de maladie et soutenir vos proches.

Contenu original Reader's Digest