9 étapes pour prévenir (ou retarder) la maladie d’Alzheimer

Environ 36 millions de personnes dans le monde souffrent de la maladie d’Alzheimer, la forme la plus commune de démence. En 2030, on estime que ce nombre passera à plus de 65 millions selon Alzheimer’s Disease International. À l’approche de la Journée mondiale de l’Alzheimer, le 21 septembre prochain, les experts nous rappellent qu’il y a de bonnes nouvelles :

1 / 9

Les exercices

Des études ont démontré que lorsqu'une personne commence un programme de remise en forme, ce ne sont pas seulement les muscles des bras et des jambes qui renforcissent; certaines zones clés du cerveau en font autant. Essentiellement, vous pouvez développer le cerveau comme un muscle.

2 / 9

Les casse-têtes

Les mots croisés et les défis intellectuels de toutes sortes aident apparemment à conjurer la maladie d'Alzheimer.

3 / 9

Les amis

Des études suggèrent que d'avoir un réseau d'amis peut réduire le risque de démence jusqu'à 60 %.

4 / 9

La méditation

Des recherches ont prouvé que les gens qui sont facilement stressés sont deux fois plus susceptibles que leurs homologues plus calmes de développer la maladie d'Alzheimer sur une période d'environ cinq ans. La méditation peut aider. Les études démontrent que cela peut augmenter la taille des zones de votre cerveau qui contrôlent la mémoire.

5 / 9

La lumière solaire

Une étude effectuée en 2012 auprès d'environ 2000 personnes de 65 ans et plus suggère que la vitamine D - la « vitamine soleil » - pourrait contribuer à garder votre cerveau alerte. Ceux qui avaient les plus bas niveaux de vitamine D étaient plus que deux fois plus susceptibles d'avoir des troubles cognitifs que ceux dont les niveaux étaient optimaux. Votre peau fabrique de la vitamine D lorsqu'elle est exposée au soleil, mais parce que le processus devient moins efficace avec l'âge, certains chercheurs recommandent de prendre un supplément. Parlez-en à votre médecin.

6 / 9

Les acides gras oméga-3

Des recherches récentes suggèrent que la consommation de poissons gras comme le saumon, le hareng ou le thon blanc une fois par semaine peut ralentir le déclin cognitif de 10 %. Les acides gras oméga-3, plus particulièrement le type ADH contenu dans les poissons gras, semblent en être la clé.

7 / 9

Les vitamines C et E

Une recherche sur les habitudes alimentaires de larges groupes de personnes a révélé que manger beaucoup d'aliments riches en vitamine C (comme le poivron rouge, le cassis, le brocoli et les fraises) et de la vitamine E (comme les huiles d'olives et d'amandes) peut réduire le risque de développer la maladie d'Alzheimer.

8 / 9

La poudre de cari

Des études ont démontré que les personnes qui consomment de grandes quantités d'aliments assaisonnés de cari ont une meilleure performance du cerveau, et les pays qui utilisent abondamment le cari dans leur cuisine semblent avoir une plus faible incidence de la maladie d'Alzheimer.

9 / 9

Le vin

Une étude française a prouvé que boire trois verres de vin de 125 millilitres par jour (4 onces) réduit le risque de la maladie d'Alzheimer d'un bon 75 %. À votre santé!

Sur le même sujet :
6 aliments pour prévenir l'Alzheimer
Maladie d'Alzheimer
6 choses que vous ignorez de l'Alzheimer