Share on Facebook

6 conseils pour stimuler votre mémoire

Votre mode de vie et votre attitude mentale peuvent participer à l’entretien de votre mémoire. Il n’est jamais trop tard, ni trop tôt, pour prendre des précautions. Voici six moyens simples de garder votre esprit vif.

1 / 6

1. Continuez d’apprendre de nouvelles choses

Apprendre tout au long de sa vie peut retarder le déclin cérébral et l’apparition de maladies neurodégénératives. Saisissez donc toute occasion de faire travailler votre mémoire ou d’acquérir de nouvelles compétences. Quant aux compétences inutilisées, elles finissent par se perdre. C’est flagrant pour une langue étrangère, qui s’entretient par la pratique. Globalement, les tâches de résolution des problèmes, d’organisation ou de planification améliorent les fonctions cérébrales.

Les nombreux programmes d’entraînement cérébral disponibles sur papier, sur Internet ou sur console de jeux sont tous bénéfiques.

2 / 6

2. Ayez une vie sociale active

Un environnement stimulant est fondamental pour l’entretien des fonctions cérébrales. Les contacts sociaux permettent de rester en éveil et garantissent la variété des sollicitations. Les loisirs collectifs offrent de multiples occasions d’apprendre, mais aussi de discuter et d’observer. Le mélange des générations ouvre sur de nouveaux horizons et favorise les découvertes. Une vie amicale, familiale et sentimentale satisfaisante contribue aussi au bien-être indispensable au bon fonctionnement du cerveau.

3 / 6

3. Contrôlez vos émotions

Les effets néfastes d’un stress important sur l’apprentissage et la mémoire sont connus depuis longtemps. La peur et l’angoisse, par exemple, perturbent le jugement et les capacités de réflexion. Les techniques d’imagerie médicale montrent que le stress ou la dépression altèrent l’activité des neurones et la plasticité cérébrale. Apprendre à contrôler ses émotions permet de combattre ces effets néfastes.

4 / 6

4. Faites-vous plaisir

La motivation est le moteur de l’apprentissage et du plaisir intellectuel. Chaque nouvelle expérience vécue crée transitoirement un nouveau circuit de circulation de l’information dans le cerveau. Elle ne peut être stabilisée et consolidée que par un engagement volontaire de votre part.

5 / 6

5. Bougez

La forme physique est un des secrets de la force cérébrale. Pour préserver votre acuité mentale, vous devez entretenir votre forme physique et votre capacité pulmonaire. L’exercice oxygène le cerveau. Il semble également faire augmenter les niveaux d’une substance chimique appelée facteur de croissance neurologique, qui favoriserait la formation de nouvelles cellules cérébrales, ce que les savants ont longtemps cru impossible.

6 / 6

6. Dormez bien

Le manque de sommeil a un impact direct sur les facultés de concentration. Un nombre croissant d’études conforte l’hypothèse selon laquelle l’influence du sommeil sur la consolidation des nouveaux apprentissages dans la mémoire est liée à la plasticité cérébrale, les nouvelles connexions neuronales se renforçant pendant que l’on dort.

Sur le même sujet:
· 3 mythes et réalités sur la mémoire
· 6 aliments pour prévenir l’Alzheimer
· 5 aliments pour un cerveau en santé