11 examens de santé à tout âge

De la pression artérielle à la densité osseuse, nos bilans annuels évoluent à mesure que nous vieillissons. Voici votre guide pour les examens de santé à tout âge

1 / 5
Pressmaster/Shutterstock

Examens pour tous les âges

Test d'indice de masse corporelle (IMC). Un mauvais IMC, soit l'évaluation du taux de gras de votre du corps en fonction de votre taille et de votre poids, peut survenir à tout âge. L'examen médical annuel des enfants et des adultes est le moment idéal pour évaluer l'IMC et prendre des mesures afin de l'améliorer si nécessaire, explique le Dr Kerr. « Maintenir un poids santé est une bonne mesure préventive contre des affections comme l'hypertension artérielle, qui peut mener à des cancers et à certaines maladies cardiaques, même chez les enfants. » Pour mesurer votre IMC, consultez notre calculateur d'IMC.

• Test de la pression artérielle. Selon le Dr Kerr, nous devrions tous passer un test pour la pression artérielle (HTA) lors de notre examen annuel. Cela inclut les enfants, surtout s'ils sont en surpoids ou obèses. L'obésité n'est pas la seule cause d'hypertension, il y a d'autres déclencheurs comme la génétique, les anomalies hormonales, l'hypothyroïdie et les problèmes rénaux. Il est fréquent que l'HTA ne présente pas de symptômes. Pourtant, si elle n'est pas maîtrisée, elle augmente le risque de problèmes de santé graves, y compris la crise cardiaque et les accidents vasculaires cérébraux, même chez les enfants.

Examen du cancer de la peau. Lors de votre examen médical annuel, votre médecin vérifiera si l'une ou l'autre des parties de votre corps présente des anomalies ou des changements quant aux lésions cutanées et aux grains de beauté qui pourraient être des signes de cancer de la peau. « Parce qu'ils sont confrontés à un risque de cancer de la peau plus élevé au cours de leur vie, les jeunes patients doivent être examinés tout particulièrement », note le Dr Kerr.

2 / 5
N’annulez pas le gynécologue si vous êtes menstruéeShutterstock/Africa Studio

Examens dans la vingtaine

• Femmes : le test Pap. Pour les femmes âgées de 18 à 70 ans, le test Pap, visant à détecter la présence de cancer et qui consiste à prélever un échantillon de cellules sur l'ouverture du col de l'utérus lors d'un examen gynécologique, est recommandé tous les ans ou tous les deux ans. Si elles sont actives sexuellement avant l'âge de 18 ans, les femmes devraient faire le test à compter d'un an après leur première relation sexuelle, précise le Dr Kerr. « Pour une femme dans la trentaine ou dans la quarantaine qui a un partenaire stable, un test aux deux ans est une échéance raisonnable. Si elle est plus jeune et qu'elle a de multiples partenaires sexuels, il est préférable de passer le test annuellement puisque le cancer du col utérin est causé par la propagation du VPH (virus du papillome humain), une maladie transmissible sexuellement qui peut être contracté même en utilisant un préservatif ». Même dans la soixantaine les femmes doivent continuer de passer ce test périodiquement.

3 / 5
Shutterstock

Examens dans la quarantaine

Femmes : mammographie. Les femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein devraient passer une mammographie (une radiographie permet de détecter des masses pouvant s'avérer malignes) tous les deux ans à compter de 40 ans, explique le Dr Kerr. En outre, lors de votre visite annuelle, votre médecin devrait faire un examen physique des seins pour détecter toute anomalie. Si vous n'avez pas d'antécédents familiaux de cancer du sein, les mammographies périodiques devraient commencer à l'âge de 50 ans.

4 / 5
shutterstock

Examens dans la cinquantaine

• Hommes et femmes : la coloscopie, la sigmoïdoscopie ou recherche de sang occulte dans les selles (RSOS). Chaque année, à partir de l'âge de 50 ans, les hommes et les femmes devraient commencer à passer un dépistage du cancer du côlon selon l'une de ces méthodes (sauf s'il y a des antécédents familiaux, auquel cas les examens devraient commencer à l'âge de 40). Selon le DR Kerr, les options sont limitées.
Lors d'une coloscopie, que le Dr Kerr recommande de passer une fois tous les dix ans, on insère une petite caméra dans le côlon pour chercher des tumeurs cancéreuses. « C'est inconfortable, mais c'est un très bon test », précise-t-il. Une sigmoïdoscopie est similaire, sauf qu'on n'examine que le tiers inférieur du côlon. « Parfois, c'est tout ce que nous pouvons vérifier chez les personnes où il est plus difficile de faire une coloscopie complète. » La sigmoïdoscopie doit être effectuée tous les trois ans. Une recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) peut se faire dans l'intimité de votre propre maison (vous envoyez un échantillon de vos selles à un laboratoire). « Ce prélèvement est testé pour voir s'il y a du sang dans les selles. S'il y en a, vous devez alors passer une coloscopie », explique le Dr Kerr. Une RSOS devrait être faite sur une base annuelle.

• Hommes et femmes : test (sanguin) de glycémie à jeun. Chaque année, à compter de l'âge de 50 ans, les hommes et les femmes devraient passer un examen pour le diabète de type 2 au moyen d'un test de glycémie à jeun (un simple test sanguin qui peut être fait lors de votre examen annuel). Le Dr Kerr explique que ce test devrait être effectué à tout
âge si le patient est obèse, s'il fait un peu d'embonpoint, ou s'il a des antécédents familiaux de diabète. Le diabète de type 2 est une affection chronique au cours de laquelle le corps résiste à l'insuline ou n'en produit pas assez pour maintenir une glycémie constante. S'il n'est pas traité, le diabète de type 2 peut être mortel.

Hommes et femmes : test (sanguin) de cholestérol. Le Dr Kerr recommande que le taux de cholestérol soit testé chaque année dans la cinquantaine (ou à tout âge, lorsqu'il y a des antécédents familiaux de cholestérol élevé, de maladie cardiaque ou si la personne est en surpoids). Ce test sanguin exige que vous vous absteniez de manger ou de boire quoi que ce soit pendant huit heures, sauf de l'eau, avant de le passer.

• Hommes : examen de la prostate ou de dépistage (sanguin) de l'antigène prostatique spécifique (APS). Lorsque les hommes passent le cap de la cinquantaine, ils devraient passer un examen physique et/ou un test sanguin APS pour contrôler le cancer de la prostate, tous les deux ans, précise le Dr Kerr. Certains hommes refusent résolument de subir un examen physique parce qu'ils sont mal à l'aise de se faire insérer un doigt dans le rectum (pour vérifier la présence de boutons ou de bosses sur la prostate). Dans ce cas, ils peuvent faire le test sanguin APS et si les niveaux d'antigènes prostatiques spécifiques sont élevés, d'autres tests seront effectués pour déterminer si c'est le cancer de la prostate qui est en jeu. « Pour plus de sureté, il est préférable de passer les deux tests », ajoute le Dr Kerr.

5 / 5
Un homme qui n’a pas fait le saut de quitter la maison de ses parents risque d’être bloqué dans d’autres domaines.PAVEL KUBARKOV/SHUTTERSTOCK

Examens dans la soixantaine et au-delà

• Hommes et femmes : le glaucome. Il n'y a actuellement aucun critère défini pour le dépistage du glaucome : un groupe de pathologies oculaires qui entraînent des lésions du nerf optique en raison d'une pression anormalement élevée dans l'œil, explique le Dr Kerr. « À l'heure actuelle, la plus grande difficulté est que nous ne comprenons pas entièrement le cycle naturel du glaucome. Pourquoi certaines personnes l'ont-ils et d'autres pas? Faire passer une évaluation de dépistage du glaucome à tout le monde compte tenu de nos tests actuels ne serait pas rentable. » Le Dr Kerr ajoute que cela étant dit, il est généralement admis que les gens devraient consulter un optométriste tous les deux ans pour subir un examen complet de la vue, surtout s'ils appartiennent à des groupes de risques élevés : ceux qui sont de descendance africaine ou hispanique, qui ont des antécédents familiaux de glaucome, qui ont le diabète, ou qui sont myopes (pour qui les objets éloignés semblent flous). Le Dr Kerr remarque que les membres des groupes à risques élevés devraient commencer à passer des examens de dépistage du glaucome dès l'âge de 50 ans.

Hommes et Femmes : test de densité osseuse. Toutes les personnes âgées de plus de 65 ans devraient subir un test de densité minérale osseuse pour vérifier leurs risques de fracture, prévient le Dr Kerr. « Plusieurs hommes croient qu'ils ne risquent pas de faire de l'ostéoporose », dit-il. « Ils sont à risque et ils doivent faire cet examen eux aussi. » Il ajoute qu'un test de densité osseuse peut être effectué plus tôt dans la vie si une personne est mince ou fragile et s'il ou elle fume.

Vous aimerez aussi :
L'auto-examen de la thyroïde
Tout savoir sur l'examen dentaire
Ce que votre naturopathe peut ou ne pas faire pour vous