Glaucome

Le glaucome est la principale cause évitable de cécité au Canada.

Glaucome

Ce qu’est le glaucome

Le glaucome survient lorsque, en raison d’une pression intraoculaire (pression des liquides dans le globe oculaire) élevée, le sang n’alimente plus le nerf optique, qui se détériore. Des taches aveugles, une vision floue, une mauvaise vision périphérique et, parfois, des céphalées apparaissent à mesure que les lésions progressent.

L’oeil possède deux chambres remplies de liquide. Le nerf optique est situé dans la rétine, derrière la chambre postérieure, qui est remplie d’un liquide gélatineux portant le nom de «humeur vitreuse». La chambre antérieure est remplie d’un autre liquide, l’humeur aqueuse. Normalement, l’œil produit continuellement de l’humeur aqueuse et l’évacue par une issue (ou angle) située entre l’iris et la cornée. En cas de glaucome, l’humeur aqueuse s’accumule dans la chambre antérieure, exerçant une pression sur la chambre postérieure et le nerf optique. L’accumulation est causée par une surproduction de liquide ou par une évacuation déficiente.

En vieillissant, on devient plus susceptible de souffrir de l’une ou l’autre de ces deux formes de glaucome:

  • Le glaucome chronique (ou à angle ouvert), qui correspond à 90% de tous les cas, survient lorsque l’angle formé entre l’iris et la cornée est ouvert mais qu’il y a une production excessive de liquide. Il n’est généralement pas décelé, les lésions ne se manifestant que très lentement.
  • Le glaucome congestif (ou à angle fermé) survient lorsque l’angle formé entre l’iris est la cornée est fermé, empêchant le bon écoulement du liquide. Il peut apparaître graduellement ou soudainement (glaucome aigu); il cause de la douleur et une perte de la vision. Son apparition soudaine indique une situation d’urgence : il est essentiel de faire diminuer la pression dans les plus brefs délais afin de prévenir la cécité.

 

Personnes à risque de glaucome

Les médecins ne savent pas exactement ce qui cause le glaucome, mais il existe certains facteurs de risque connus. Vous êtes plus à risque d’en souffrir si vous:

  • Avez plus de 40 ans;.
  • Êtes d’origine africaine;
  • Souffrez de diabète;
  • Prenez des corticostéroïdes;
  • Avez des antécédents familiaux de glaucome;
  • Êtes particulièrement stressé;
  • Souffrez d’une maladie vasculaire (qui perturbe la circulation sanguine).

 

Traitement du glaucome

Votre ophtalmologiste mesurera votre pression intraoculaire avec un tonomètre, petit instrument qui projette un jet d’air comprimé sur l’extérieur du globe oculaire afin d’y exercer une pression. Cet examen, qui ne dure que quelques secondes, est indolore. Il y a diagnostic de glaucome lorsque la pression intraoculaire est de plus de 21 mmHg. Le praticien en profitera pour examiner votre rétine et votre nerf optique. Il vous fera peut-être également passer un test de champ visuel afin de vérifier votre vision périphérique et votre vision centrale.

Le glaucome ne se guérit pas mais on peut, grâce au traitement, faire baisser la pression intraoculaire et prévenir ainsi les lésions au nerf optique. On pourra vous prescrire des gouttes pour diminuer la production d’humeur aqueuse ou pour permettre son écoulement. Les médicaments les plus couramment utilisés dans ce but sont le lévobunolol (Betagan) et le timolol (Timoptic), deux bêta-bloqueurs. La dipivéfrine (Propine) et la pilocarpine (Isopto Carpine) sont également prescrits à cette fin. Utilisez les gouttes tous les jours et assurez-vous de les mettre correctement dans votre œil. 

Si les médicaments n’agissent pas, le médecin proposera l’iridectomie, intervention chirurgicale qui consiste à percer un minuscule trou dans l’iris afin d’évacuer le liquide. On pourrait aussi avoir recours à la trabéculoplastie au laser : de minuscules trous sont percés dans le réseau trabéculaire, système d’évacuation situé près de l’angle. Pour traiter un glaucome congestif aigu, situation d’urgence, on a recours à l’iridectomie ou la médication pour faire baisser la pression intraoculaire.

Prévention du glaucome


Limitez votre consommation de caféine
. Cette substance pourrait contribuer à la pression due à l’excès de liquide dans l’œil. Ne buvez pas plus de deux tasses de café ou de quatre tasses de thé ou de boissons gazeuses caféinées par jour.
Faites de l’exercice. L’aérobique et la musculation peuvent contribuer à faire baisser la pression intraoculaire. On a découvert, lors d’études, que les personnes souffrant de glaucome qui faisaient de l’exercice trois fois par semaine ou plus arrivaient à faire baisser leur pression d’environ 20%. Vous devrez tout de même prendre vos médicaments. Demandez à votre médecin de vous recommander un plan d’exercices à long terme qui convienne à votre situation.
Faites-vous examiner les yeux. Non traité, le glaucome peut entraîner la cécité. Mais comme la maladie se développe lentement, un diagnostic précoce pourrait sauver votre vue. A compter de 40 ans, passez un examen complet de l’œil tous les ans ou aux deux ans et, à compter de 45 ans, un test de tonométrie aux deux ans. Si vous êtes à risque élevé de glaucome, passez un examen complet tous les ans ou aux deux ans à compter de 35 ans et un test de tonométrie annuel à partir de 45 ans.
Cessez de fumer. La nicotine resserre les vaisseaux sanguins et, en fumant, vous risquez de faire monter votre pression intraoculaire.

Vidéos les plus populaires