Share on Facebook

Après 3 tests négatifs à la COVID-19, on lui découvre une maladie sérique

Après 3 tests de dépistage à la COVID-19 qui se sont avérés négatifs, le docteur a cherché le problème plus loin. Il a trouvé sa réponse dans les antibiotiques…

1 / 5
Après 3 tests négatifs de la Covid-19 Gary était toujours dans le flou.Just dance/Shutterstock

Le patient: Gary Corbin, 63 ans, spécialiste des fusions et acquisitions
Les symptômes: infection à la jambe, indices de la COVID-19
Le médecin: DrMark Sadzikowski, hôpital Beaumont, Grosse Pointe, Michigan

En mars 2020, quand la pandémie a forcé Gary Corbin, 63 ans, à travailler de la maison, il n’a pas raté sa chance. Au lieu de s’enterrer chez lui à Grosse Pointe, une ville du Michigan ensevelie sous la neige, ce spécialiste des fusions et acquisitions s’est installé chez sa compagne Cheryl, au soleil de la Floride.

À la mi-juin, en préparant leur retour dans le nord, Gary se fait de vilaines coupures au tibia gauche en déroulant un store métallique anti-ouragan. Il les désinfecte de son mieux. Le lendemain, le couple entreprend le voyage en voiture, s’arrêtant à plusieurs reprises en route. «À certains endroits, trop de gens ne portaient pas de masque, se rappelle-t-il, et la distanciation physique était une plaisanterie.» Mais qu’en est-il vraiment de l’efficacité du masque contre la COVID-19?

2 / 5
Test pour la Covid-19.joel bubble ben/Shutterstock

Testé pour la COVID-19

Quelques jours après son arrivée au Michigan, Gary voit son spécialiste du sommeil pour un rendez-vous de routine. En découvrant sa blessure à la jambe, devenue rouge et chaude, le médecin lui recommande de la faire examiner et de se faire tester pour la COVID-19 par la même occasion puisqu’il a voyagé. L’homme subit le test et obtient une ordonnance d’antibiotiques dans une clinique.

Le résultat du test est négatif, heureusement, mais la culture d’un prélèvement à la surface de la blessure révèle que l’antibiotique prescrit n’agit pas contre ce type de bactérie. Gary doit en prendre un autre, le co-trimoxazole. Assurez-vous de savoir s’il vaut mieux prendre vos antibiotiques pendant 14 ou 7 jours.

Soulagé d’avoir échappé à la COVID-19 et désormais sûr que sa jambe va guérir, il attend la fin de semaine avec impatience, car il a prévu de sortir son bateau de sa remise hivernale avec l’aide de Cheryl et de Grant, son fils de 25 ans.

Mais dans la soirée du jeudi, il se sent mal. «J’ai cru que j’avais pris un verre de trop», raconte-t-il. Le lendemain, il fait un peu de fièvre. Le samedi matin, toujours patraque, il tient quand même à donner un coup de main pour le bateau, mais se sent épuisé en quelques minutes. Un doute s’insinue dans son esprit: et si le résultat du test était un faux négatif? Gary en subit un autre, se couche… et ne se relève pas pendant trois jours.

Le résultat du deuxième test est également négatif, mais les symptômes de l’infortuné ne font qu’empirer. «J’étais complètement lessivé. Sortir de mon lit pour me brosser les dents demandait un effort herculéen. Tout mon corps me faisait mal.»

3 / 5
Covid-19: il avait à présent 39,5°C de fièvre.Koldunov/Shutterstock

Des faux négatifs?

Il fait à présent 39,5°C de fièvre, se sent déshydraté et se doute qu’il a besoin d’une perfusion, mais ne veut pas demander à Cheryl de le conduire quelque part puisqu’il est possible qu’il ait la COVID-19. Depuis qu’il est malade et garde le lit, elle ne l’approche plus. «J’étais sûr d’avoir reçu deux faux négatifs», dit-il. Il décide de se rendre seul en voiture à la clinique sans rendez-vous.

C’est à peine s’il est capable de se lever et de gagner le véhicule.

À la clinique, on lui recommande d’aller à l’hôpital pour une perfusion. À l’approche d’un croisement, il est cependant tiraillé. «J’aurais pu tourner à gauche et retourner au lit. C’était ça que je voulais, mais une petite voix dans ma tête me répétait: tourne à droite, va à l’hôpital.»

À l’urgence de l’hôpital Beaumont de Grosse Pointe, il voit le Dr Mark Sadzikowski. «D’emblée, j’ai pensé qu’il avait la COVID, reconnaît le médecin. Il avait les symptômes classiques, et les tests sont loin d’être parfaits.» Mais le résultat qu’il obtient une heure plus tard est encore négatif. Un test antigénique le confirme. Les analyses de laboratoire révèlent toutefois diverses anomalies souvent associées à la COVID, dont des taux élevés de marqueurs inflammatoires. «Se pouvait-il qu’un patient obtienne trois résultats négatifs et soit quand même infecté? Je ne savais plus quoi penser.» La fiabilité d’un test de dépistage de la COVID-19 peut être remise en cause.

4 / 5
Covid-19: et si les symptômes de Gary venaient d'ailleurs?nokwalai/Shutterstock

Réaction rare

Le Dr Sadzikowski doit faire une enquête plus approfondie. «Mon père était médecin, et il disait que les réponses se trouvent au chevet du malade.» Il cuisine donc son patient. Où s’est-il arrêté en revenant au Michigan? A-t-il pris autre chose que ses médicaments habituels? Gary mentionne qu’il a terminé une prise d’antibiotiques trois jours auparavant.

Fort de ces renseignements, le Dr Sadzikowski consulte d’autres spécialistes de son hôpital. La blessure à la jambe pique l’intérêt de l’infectiologue Joel Fishbain. Il veut savoir quel antibiotique Gary a pris. «C’est peut-être un cas de maladie sérique», dit-il alors.

Il s’agit d’une surréaction immunitaire aux protéines étrangères de certains médicaments comme les sérums contre le venin des serpents ou le vaccin contre la rage. Certains antibiotiques peuvent en causer une, qu’on appelle maladie sérique. Le Dr Joel Fishbain soupçonne le co-trimoxazole d’avoir déclenché les symptômes de Gary. C’est une réaction si rare, observée chez probablement moins de cinq personnes sur 1000 traitées par antibiotiques, que le Dr Sadzikowski n’en a vu qu’un ou deux cas auparavant. «C’est plus courant chez les enfants», précise-t-il.

Gary prend d’autres antibiotiques – sous étroite surveillance – pour résorber l’infection à la jambe, puis des stéroïdes pour calmer l’inflammation. Fièvre et douleurs disparaissent en 24 heures, confirmant le diagnostic. «J’avais l’impression de pouvoir bondir par-dessus un gratte-ciel», se rappelle l’homme, qui rentre chez lui trois jours après son hospitalisation.

Soyez attentif à ces signes qui prouvent que vos médicaments vous rendent malade.

5 / 5
Covid-19: Gary a eu la peur de sa vie.Lucigerma/Shutterstock

La peur de ma vie

On ne sait pas pourquoi il a si mal réagi au co-trimoxazole, mais il se peut que ce soit à cause d’une réaction allergique survenue 30 ans plus tôt, une éruption suivant la prise d’un autre antibiotique. La maladie sérique disparaît souvent dès que le patient cesse de prendre le médicament, mais l’état de Gary Corbin s’est aggravé après la fin du traitement de sept jours. Il se souvient d’avoir entendu un membre du personnel médical déclarer que, s’il n’avait pas consulté, il aurait pu faire une sepsie. «J’ai eu la peur de ma vie», avoue-t-il.

Il remercie tout le personnel de l’hôpital Beaumont. «En dépit de tout le stress que vivent les travailleurs de la santé, souligne-t-il, il y a encore des gens qui font des miracles, sauvent des vies et veillent sur leurs patients.»

Renseignez-vous sur ces choses que vous devez savoir sur les allergies.

Contenu original Readers Digest International Edition