La pilule amaigrissante est-elle efficace pour maigrir?

Vous n’arrivez pas à maigrir et songez à un moyen plus radical? Voici ce que vous devez savoir sur l’efficacité de la pilule amaigrissante.

La pilule amaigrissante est-elle efficace pour maigrir?

Seul médicament amaigrissant approuvé au Canada, l’orlistat (Xenical) agit en bloquant l’absorption des gras par l’organisme. Cela semble encourageant mais, lors d’une étude menée aux États-Unis auprès de 5000 sujets en surpoids ou obèses et souffrant de diabète de type 2, le médicament amaigrissant n’a guère eu d’effets sur ceux qui le prenaient. Certains ont très peu augmenté leur perte de poids (1%), tandis que d’autres ont perdu moins de poids que les sujets qui s’en tenaient à suivre un régime et à faire de l’exercice.

Bien sûr, on ne peut se contenter des résultats d’une seule étude. De fait, des experts pensent que les médicaments amaigrissants pourraient accélérer légèrement les effets d’un programme associant régime et exercice. Chaque gain compte, si petit soit-il. Ainsi, en ne perdant que 5% de votre poids corporel, vous ferez moins d’insulinorésistance, maîtriserez mieux votre glycémie et ferez baisser votre pression artérielle.

Suis-je un bon candidat?

Si vous avez un IMC de 27 ou plus, la réponse est oui. Les médecins recommandent souvent un tel médicament à ceux de leurs patients qui n’ont pas réussi à perdre suffisamment de poids au bout de quelques mois d’un régime et d’un programme d’exercices assidus.

Combien de poids perdrai-je?

Vous pourriez perdre 2,25 kg à 2,75 kg en association avec un régime et de l’exercice. Des chercheurs ont découvert aussi que l’administration d’un antidépresseur pouvait permettre de perdre 2,75 kg à 5 kg. Gardez toutefois à l’esprit que vous pourriez reprendre le poids perdu après avoir interrompu la médication.

Y a-t-il des effets secondaires?

Oui, notamment le risque de faire de la stéatorrhée, ou concentration anormale de graisses dans les selles. Il peut en résulter une diarrhée graisseuse, de l’incontinence fécale, un besoin impérieux d’aller à la selle et une perte huileuse accompagnant les flatulences, particulièrement si on consomme plus de lipides que les quantités recommandées. L’orlistat peut également causer des coliques, de la nausée, des étourdissements et, dans de rares cas, de graves lésions au foie. Selon les auteurs d’un article publié récemment dans The Lancet, son abus pourrait entraîner des carences nutritionnelles non diagnostiquées.

Vidéos les plus populaires