Share on Facebook

8 régimes pour prolonger votre longévité

Nous aimerions tous être éternels. Découvrez comment ces régimes amaigrissants peuvent allonger votre durée de vie.

1 / 8

Régime Okinawa

• Il doit son nom au fait que de nombreux habitants de cet archipel japonais vivent centenaires. Le secret de cette longévité résiderait dans une alimentation à base de riz, de dérivés du soja, de légumes variés, de produits de la mer et de thé vert, mais aussi dans l’habitude de rester sur sa faim, dans le choix d’aliments frais et colorés ou dans les modes de préparation et de cuisson douce.

• L’alimentation est pauvre en matières grasses mais riche en oméga-3, à haute teneur en vitamines, minéraux et substances antioxydantes, et peu caloriques.

• Ce régime favorise la perte de poids et protège des troubles du métabolisme, des maladies cardiovasculaires et du cancer. Attention, il est carencé en protéines animales.

2 / 8

Régime crétois (ou méditerranéen)

• Il s’agit plus d’un régime santé que d’un régime minceur. Ses bienfaits pour le système cardiovasculaire sont connus depuis les années 1950.

• Au menu, des fruits et légumes frais ou secs, des céréales, de l’huile d’olive mais peu de graisses animales, du poisson, de la viande blanche et des œufs plusieurs fois par semaine.

3 / 8

Méthode Kousmine

• Mise au point par Catherine Kousmine, un médecin pionnier de l’alimentation santé, cette méthode met en avant la diminution de la consommation de graisses (surtout animales), d’œufs et de viande, d’aliments transformés, de sucre, de chocolat et d’alcool. Elle privilégie les fruits et légumes crus, les céréales complètes et, de façon générale, les aliments non transformés et non raffinés.

• Ce régime rejoint les recommandations nutritionnelles par sa haute teneur en fibres et sa faible teneur en matières grasses et en sucres simples.

• Attention, le docteur Kousmine voyait dans sa méthode une façon de stimuler les forces d’autoguérison, et ainsi d’améliorer la vie des patients souffrant de maladies chroniques graves, mais il n’existe aucune preuve scientifique de ses bienfaits dans ce cadre.

4 / 8

Régime anti-inflammatoire du docteur Weil

• Ce médecin américain a créé ce régime semi-végétarien pour prévenir les troubles immunitaires et à composante inflammatoire.

• Il se fonde sur une alimentation riche en fibres et pauvre en matières grasses, complémentée en vitamines et minéraux. Attention, il peut engendrer des problèmes intestinaux.

5 / 8

Régime Seignalet

• Élaboré par le médecin français Jean Seignalet, il a pour but de prévenir et de traiter diverses maladies, dont l’athérosclérose, les rhumatismes, le cancer, la sclérose en plaques, la dépression, le diabète, l’asthme.

• Il préconise un retour à une alimentation ancestrale hypotoxique, si possible issue de l’agriculture biologique, excluant les laits animaux et leurs dérivés, les céréales contenant du gluten et les aliments cuits à plus de 110 °C. La prise de suppléments en vitamines et minéraux est conseillée. Attention, des témoignages de malades font part d’une amélioration de leur état, mais les bienfaits de ce régime ne sont pas prouvés scientifiquement.

6 / 8

Régime des groupes sanguins

Il est fondé sur les observations et travaux des naturopathes James et Peter d’Adamo, pour lesquels chaque groupe sanguin serait le témoin d’habitudes alimentaires ancestrales. Ainsi, le groupe O, seul présent au temps des chasseurs-cueilleurs, serait génétiquement programmé pour un régime riche en protéines animales, le groupe A pour être végétarien, le groupe B pour être omnivore et équilibré, le groupe AB empruntant aux deux précédents. Attention, il est non validé scientifiquement.

7 / 8

Régime The Zone

• Aussi appelé « régime des stars », il a été mis au point par l’Américain Barry Sears. Il vise à conserver un taux de glucose sanguin stable et à maintenir ainsi dans une zone d’équilibre la sécrétion d’insuline, hormone nécessaire
à l’utilisation du sucre par l’organisme.

Hyperprotéiné et pauvre en glucides (30 % de protéines, 30 % de graisses, 40 % de glucides), il n’interdit aucun aliment, mais impose la réduction des glucides à index glycémique élevé, ainsi que celle des viandes grasses, abats, jaunes d’œufs, etc. Attention, ce régime peut engendrer un déficit en fibres et en vitamines du groupe B, pour une perte de poids modérée.

8 / 8

Chrononutrition

• Proposé par le Français Alain Delabos, ce régime vise à réorganiser les repas en fonction des rythmes biologiques.

Le déjeuner est riche en lipides, le dîner, en protéines et en glucides complexes, le goûter est sucré et le souper, léger. On préconise la prise de compléments alimentaires.

• Ce régime est adapté à la physiologie et à l’activité de l’individu. Plutôt équilibré (mais attention aux déficits en calcium, etc.), il peut aider à mincir dans la mesure où il conduit à une restriction spontanée des apports caloriques.

 

Sur le même sujet:
5 régimes inefficaces
11 facteurs qui améliorent votre longévité
7 aliments qui vous gardent jeune