Share on Facebook

Voici ce qui arrive quand vous arrêtez de porter un soutien-gorge

Décider de porter (ou non) un soutien-gorge est un choix personnel. Nous vous présentons les avantages et les inconvénients, selon les experts.

1 / 9
Voici ce qui arrive quand vous arrêtez de porter un soutien-gorge.Art_Photo/Shutterstock


Après des mois de télétravail et un séjour prolongé à domicile, votre routine santé-beauté risque d’avoir beaucoup changé. Et, qui sait, vous avez peut-être moins porté votre soutien-gorge. Mais soyez rassurée, cela n’aurait aucun impact sur votre bien-être physique. «À mon avis, porter un soutien-gorge est une décision personnelle. Cela ne devrait pas affecter la santé de vos seins», affirme la Dre Mary Jane Minkin, professeure de clinique au département d’obstétrique, gynécologie et sciences génésiques de l’Université Yale à New Haven (Connecticut).

2 / 9
Mieux comprendre le rôle du soutien-gorge.AbElena/Shutterstock

Quelques mots sur votre poitrine

C’est bon d’avoir quelques notions sur vos seins et leur composition pour mieux comprendre le rôle du soutien-gorge. «Les seins se composent de tissu glandulaire et de graisse. La glande mammaire, en particulier, est soutenue par les ligaments de Cooper, qui forment un tissu conjonctif dans le sein», explique la Dre Alexis Parcells, chirurgienne plasticienne de Parcells Plastic Surgery, À Shrewsbury (New Jersey). La forme et la tenue de vos seins dépendent de la répartition du tissu glandulaire et de la graisse.

Choisir de ne pas porter de soutien-gorge est absolument personnel. Et vous n’avez pas à craindre d’affecter votre poitrine ni d’être plus sujette à certaines maladies. Il y a cependant des moments précis où ne pas le porter peut comporter des risques. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce qui se passe lorsque vous ne portez pas de soutien-gorge.

Voici 10 raisons qui peuvent expliquer vos douleurs aux seins.

3 / 9
Les massothérapeutes peuvent savoir si votre soutien-gorge est trop serré.STOCKBYTE/THINKSTOCK

Un mal de cou possible

Selon la taille des bonnets, et dans le cas d’une très forte poitrine, «ne pas porter de soutien-gorge pourrait provoquer des douleurs dorsales et cervicales», souligne la Dre Constance M. Chen, chirurgienne plasticienne spécialisée en reconstruction mammaire de New York.

Selon une étude parue dans The Journal of Orthopaedics, il existe un lien entre une forte taille de bonnets et la douleur dans les épaules et le cou. Celle-ci résulte d’une pression constante du poids des seins sur le trapèze, un muscle qui part de la nuque vers les épaules et le haut du dos. D’autre part, un soutien-gorge bien ajusté allège ce poids et diminue l’effort conséquent.

Assurez-vous de choisir le soutien-gorge qui vous convient pour votre santé!

4 / 9
Une mauvaise posture au travail peut vous faire mal au dos.ISTOCK/MIHAILOMILOVANOVIC

Une meilleure posture

Comme le soutien-gorge emprisonne les seins, un mauvais bustier peut provoquer de la sensibilité mammaire. Or la plupart des femmes porteraient la mauvaise taille! «Un soutien-gorge mal ajusté peut augmenter la tension musculaire et la raideur, et affecter le flux d’air circulant dans la cage thoracique», souligne la Dre Parcells. En conséquence, votre posture et votre équilibre peuvent s’en trouver débalancés.

Vous débarrasser d’un soutien-gorge mal ajusté va vous apporter du soulagement. Il n’est cependant pas nécessaire de ne plus en porter du tout, car un bon soutien-gorge peut aider à diminuer la tension sur les muscles thoraciques. «Un soutien-gorge bien ajusté donne un sentiment de légèreté et on en vient à oublier sa présence».

5 / 9
Les marques de soutien-gorge disparues.IMAGE SOURCE/GETTY IMAGES

Les marques de soutien-gorge disparues

Il peut sembler inutile d’envelopper des petits seins. Mais la lourdeur d’une poitrine imposante, «peut enfoncer les bretelles dans vos épaules et causer des sillons qui augmentent la douleur dorsale et cervicale», ajoute la Dre Chen. Se passer de soutien-gorge pendant de courts intervalles peut stimuler la circulation entre le dos et les seins, et apaiser l’irritation cutanée, précise la Dre Parcells. Ceci peut se faire durant la nuit.

Dormir nu serait mieux. Doit-on arrêter de porter des sous-vêtements au lit?

6 / 9
Allaitement: appliquez un gant de toilette sur la poitrine.Shutterstock/ puhhha

Des seins plus portés à s’affaisser

Le soutien-gorge sert au maintien de la poitrine. «Un bon bustier soutient les seins et soulage les ligaments de Cooper», explique la Dre Chen. À la longue, cela peut diminuer l’étirement et l’affaissement.

Cela dit, il y a beaucoup plus que le soutien-gorge qui est en jeu. Selon l’étude de Annals of Plastic Surgery, l’affaissement des seins est associé à l’âge, à l’indice de masse corporelle (IMC), à la grossesse et au tabagisme. (Chose étonnante, l’allaitement ne fait pas partie de ces causes, selon la recherche.)

7 / 9
Examen des seins.Shutterstock

Les seins libres ne diminuent pas le risque de cancer

Internet a malencontreusement lancé des rumeurs sur le cancer du sein annonçant notamment que le soutien-gorge pouvait en être la cause, parce qu’il obstrue le système lymphatique. Ce qui est erroné.

Une étude de 2015 sur des femmes préménopausées, publiée dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, souligne que le port d’un soutien-gorge, indépendamment de la taille des seins et du nombre d’heures porté, n’avait aucun lien avec le cancer du sein.

N’ignorez cependant jamais ces symptômes et signaux du cancer du sein.

8 / 9
Suivre un cours de «spinning» au gym est l'une des choses du quotidien que nous ne tiendrons jamais plus pour acquises.EMIR MEMEDOVSKI/GETTY IMAGES

Le soutien-gorge pour le sport

Non soutenus par un bustier de sport, les seins peuvent «se balancer sans contrôle et gêner les mouvements», prévient la Dre Chen. Votre façon de bouger peut s’en trouver affectée.

Une étude de 2020, parue dans le Journal of Biomechanics, porte sur l’impact des soutiens-gorges et des chaussures de sport sur les variations des biomécanismes spinaux durant la course. Les chercheurs ont découvert que les sportives sans soutien-gorge compensaient le balancement mammaire en modifiant les mouvements du haut de leur corps durant l’exercice, ce qui entraînerait de la douleur lombaire. Un soutien-gorge approprié est donc essentiel, soulignent-ils.

9 / 9
Mieux vaut porter un soutien-gorge pendant le sport.Maridav/Shutterstock

Les raisons de le porter pendant le sport

Si vous n’êtes pas encore convaincue de porter un soutien-gorge de sport avant de sauter sur votre vélo stationnaire ou de faire du jogging, sachez qu’il sert avant tout à protéger vos seins.

Quelle que soit leur taille, «maintenir les seins prévient les micros traumatismes du tissu mammaire et le déchirement des ligaments de Cooper, explique la Dre Parcells. Sans soutien-gorge, vous pourriez avoir à la longue des vergetures et des cicatrices internes.»

Ne commettez plus ces erreurs courantes quand vous choisissez un soutien-gorge.

Contenu original Reader's Digest