Les colorants capillaires peuvent-ils causer la mort?

Quels risques y a-t-il à se colorer les cheveux? Devriez-vous vous inquiéter d’une réaction allergique après une coloration capillaire?

Les colorants capillaires peuvent-ils causer la mort?

Oui, mais uniquement dans certains cas très rares. L’an dernier au Royaume-Uni, les médias rapportaient le cas d’une jeune fille de 17 ans qui, après avoir utilisé une teinture capillaire à appliquer soi-même, avait commencé à vomir une vingtaine de minutes après l’application. Elle s’est par la suite évanouie et est décédée à l’hôpital. Par après, les médias ont publié d’autres histoires d’adolescentes souffrant de tuméfactions sévères au visage après avoir teint leurs cheveux.

On a émis l’hypothèse qu’il s’agissait d’une réaction à la paraphénylènediamine, ou PPD, une substance servant à enrichir la couleur des produits de coloration permanente utilisés à la maison ou au salon de coiffure. Pour clarifier cette histoire, nous avons demandé l’avis du docteur Benjamin Barankin, dermatologue et directeur des services médicaux au Centre de dermatologie de Toronto: cette hypothèse est-elle plausible? «Des millions de personnes peuvent utiliser la PPD sans problème; mais un petit pourcentage de la population peut développer une réaction allergique.» Il précise que plus le colorant est foncé, brun ou noir, plus il est susceptible de contenir de la PPD. Les réactions de démangeaison, de tuméfaction et de rougeur peuvent s’amplifier si l’exposition au produit se répète, et peuvent même aller jusqu’à l’anaphylaxie. Et il souligne aussi qu’il est très rare de ne voir aucune réaction.

Santé Canada interdit l’utilisation de la PPD dans la fabrication des produits cosmétiques qui sont appliqués directement sur la peau. Si vous lisez attentivement le mode d’emploi des colorants semi-permanents pour usage à la maison ou dans un salon de coiffure, vous verrez que l’on avertit le consommateur d’éviter le contact direct du colorant avec le cuir chevelu.

Certaines marques proposent des produits sans PPD. Ce dernier est alors remplacé par un autre produit chimique: la paratoluènediamine ou PTD, qui peut aussi causer des réactions allergiques. Certains produits à base de henné contiennent également de la PPD ou de la PTD.

Le docteur Barankin recommande fortement de suivre avec précision le mode d’emploi: faites un test cutané sur votre bras avant d’utiliser le produit pour la première fois. Si vous ressentez des démangeaisons ou si vous observez une rougeur ou une tuméfaction, prenez rendez-vous avec un dermatologue pour diagnostiquer s’il s’agit d’une allergie.

Vidéos les plus populaires