Coloration maison: les conseils des pro

Ces conseils vous aideront à obtenir la couleur voulue et à éviter les désastres.

Coloration maison: les conseils des pro

Les avantages de la coloration maison sont évidents : c’est commode et beaucoup moins cher qu’au salon, à moins que votre chevelure vire au vert-de-gris ou à l’orange brûlée et que vous deviez vous rendre d’urgence chez la coiffeuse pour une opération de sauvetage. Mais, c’est peu probable. Les colorants capillaires maison sont de très bonne qualité et les fabricants fournissent toute l’information requise sur leur site Web, dont de courtes vidéos pratiques et des conseils d’experts gratuits. Entre-temps, nos astuces vous aideront à tirer le meilleur parti de votre coloration maison.

1. Prévoyez deux fois plutôt qu’une

Si vos cheveux sont particulièrement épais ou longs, achetez deux boîtes de colorant. Ainsi, vous ne serez pas prise de panique si, en plein milieu de l’opération, vous découvrez qu’une boîte ne suffit pas.

2. Si vous êtes enceinte, faites preuve de prudence

«Malgré les mises en garde, il y a des femmes enceintes qui insistent pour se colorer les cheveux», explique Christopher Martin, coloriste, copropriétaire du Shagg Salon de Toronto et consultant pour Clairol Canada. Il conseille d’utiliser un produit sans ammoniaque, ou d’opter pour les mèches, l’application épargnant le cuir chevelu.

3. N’en demandez pas trop au produit’

Si vous optez pour un changement majeur, sachez que vous ne pouvez passer de la couleur châtain à la couleur blonde en une seule opération. «Le colorant maison n’éclaircira pas de manière sensible des cheveux préalablement teints», prévient Nicole Dupuis, directrice technique chez L’Oréal Canada. Pour y arriver, «vous devrez d’abord utiliser un décolorant», ajoute-t-elle.

4. ‘mais demandez conseil aux experts

Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, si vos cheveux sont très secs ou abîmés, ou si vous faites l’essai d’un produit complètement différent, consultez les experts que le fabricant met à la disposition de ses clientes, soit en composant leur numéro sans frais soit en allant sur leur site Web. Ces professionnels peuvent vous aider à  résoudre de nombreuses difficultés : choisir la nuance ou la catégorie de produits appropriée, corriger des reflets cuivrés paraissant artificiels, etc.

5. Faites vos devoirs

«Lisez attentivement le mode d’emploi», insiste Eric Del Monaco, coiffeur et expert coloriste chez L’Oréal Paris Canada, et styliste au O Sole Salon & Spa de Toronto. C’est essentiel: lisez-le autant de fois qu’il le faut pour en assimiler toutes les étapes et respectez-les scrupuleusement. La notice fournie avec le produit comprend toute l’information dont vous avez besoin, y compris comment faire un essai sur une mèche (sur la nuque, précise le coiffeur) et pourquoi vous ne devriez pas omettre cette étape.

6. Lavez-vous les cheveux un ou deux jours avant

«Votre cuir chevelu a besoin de ses huiles naturelles comme protection », rappelle Nicole Dupuis. Ne les lavez donc pas le jour de la coloration. «Ne vous peignez pas et ne brossez pas vos cheveux avant d’appliquer le colorant, ajoute-t-elle. Vous devez faire en sorte d’éviter les irritations.» Si vous êtes une habituée des piscines, faites grand usage de produits de coiffage, teignez vos cheveux depuis longtemps et que ces derniers manquent d’éclat, utilisez un shampoing éclaircissant à deux ou trois reprises durant les semaines qui précèdent la coloration.

7. Si vos cheveux sont très secs, hydratez-les

Plus poreux qu’un cheveu sain, le cheveu sec et cassant absorbe rapidement la teinture. Dans ce cas, il est d’autant plus important de faire un essai sur une mèche pour savoir en combien de temps la teinte voulue se développera. Vous pourriez également vous donner un traitement revitalisant en profondeur avant l’opération coloration. (Vous devrez tout de même faire l’essai sur une mèche, de préférence 48 heures avant.)

8. Planifiez l’opération de A à Z

«Soyez aussi méticuleuse que possible, conseille Éric Del Monaco. Plus vous serez organisée, moins vous risquerez les bévues et meilleurs seront les résultats.» Abordez toute l’opération de manière méthodique. Par exemple, avant de commencer, esquissez sur papier le motif de mèches que vous recherchez.

9. Assurez un suivi adéquat

D’abord, ne vous donnez pas de shampoing au cours des 24 heures qui suivent la coloration, au risque de faire disparaître une partie de la couleur au lavage. «Après la coloration, mes clientes préfèrent généralement utiliser le traitement revitalisant inclus dans la trousse», confie Christopher Martin. Le traitement appliqué, mettez un bonnet de plastique, faites pénétrer cinq minutes au sèche-cheveux en le tenant à bonne distance de votre tête, puis laissez agir 20 minutes avant de rincer.

Par la suite, il est important de choisir avec soin vos produits d’entretien quotidien, rappelle Éric Del Monaco : «Optez pour un shampoing et un revitalisant pour cheveux teints et donnez-vous un traitement revitalisant en profondeur toutes les semaines afin de fixer le colorant. Pour empêcher la couleur de s’affadir, utilisez un shampoing/revitalisant protecteur de couleur, ou un traitement post-coloration. »

10. Sachez quand confier votre tête aux pro

Bien qu’on puisse faire face à la majorité des situations de coloration à la maison, il vaut mieux parfois confier sa chevelure à des professionnels. Par exemple, si vous voulez passer du châtain au blond très clair, ou l’inverse (vous risquez de vous retrouver avec des cheveux verts), ou si vos cheveux sont très abîmés par les nombreux traitements qu’ils ont subis ou, encore, pour corriger une erreur de coloration. La paix de l’esprit a un prix.

Une dernière chose : si vous réussissez dans votre entreprise, n’oubliez pas de féliciter la fabuleuse coloriste que vous êtes pour le bon travail accompli. Un petit pourboire avec ça?

Vidéos les plus populaires