Share on Facebook

12 moments historiques qui ont changé la condition des femmes

En l’honneur de la Journée internationale des femmes, jetons un regard sur ces moments uniques de l’histoire qui ont changé de façon significative la condition des femmes.

1 / 12
La condition féminine a changé en 1895.Nara Archives/Shutterstock

1895: l’Australie-Méridionale accorde aux femmes le droit de vote

Qui aurait cru que cette terre des antipodes tiendrait un rôle de pionnière en accordant aux femmes le droit de vote lors des élections nationales? En décembre 1894, le Parlement de l’Australie-Méridionale adopte un amendement constitutionnel accordant aux femmes le droit de vote, ce qui signifie que les femmes peuvent voter dès les élections de l’année suivante. La bataille a été durement gagnée et ce fut un pas de plus pour la condition des femmes.

Les femmes ont lutté pendant une décennie pour que cet événement historique se produise. Selon le Musée national d’Australie, l’Australie-Méridionale est devenue le premier territoire au monde à accorder des droits politiques égaux aux hommes et aux femmes.

Lisez cet ardent plaidoyer pour la parité des genres en politique.

2 / 12
La condition féminine a changé en 1920.Everett Historical/Shutterstock

1920: les États-Unis ratifient le 19e amendement, accordant aux femmes le droit de vote


Il est difficile de croire que les femmes acquis le droit de vote aux États-Unis, depuis seulement 99 ans. Cela s’est produit le 18 août 1920, lorsque le 19e amendement à la Constitution a été ratifié grâce aux efforts inlassables d’Elizabeth Cady Stanton, Susan B. Anthony et Lucretia Mott.

Le mouvement en faveur du suffrage féminin aux États-Unis avait pris son essor en 1848, lors de la première conférence sur les droits des femmes de Seneca Falls, dans l’État de New York.

Le Canada avait tout de même devancé les États-Unis en permettant aux femmes de voter dès 1918. Le Manitoba avait ouvert le bal deux ans auparavant et toutes les provinces avaient suivi. Bon dernier, le Québec ne leur a accordé ce droit qu’en 1940!

Vous serez surpris par ces trucs courants sur lesquels les hommes et les femmes réagissent différemment.

3 / 12
La condition féminine a changé en 1963.HARVEY GEORGES/Shutterstock

1963: les États-Unis votent le Equal Pay Act


L’ancien président John F. Kennedy a appuyé l’amendement de la loi fédérale sur les normes d’emploi équitables de 1938 afin que les femmes reçoivent le même salaire que les hommes exerçant le même emploi. Cette loi visait à mettre un terme à la discrimination salariale fondée sur le sexe.

Il n’en reste pas moins qu’en 2017, selon Catalyst – une organisation mondiale à but non lucratif –, les femmes américaines ne gagnaient à compétence égale que 81,8 % du salaire des hommes.

Au Canada, la disparité salariale entre les hommes et les femmes a été déclarée « discriminatoire » en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne de 1977. Mais les disparités persistent et, toujours à compétences égales, une femme ne gagnerait que 88 cents pour chaque dollar que gagne un homme.

Renseignez-vous sur ces changements concernant les droits du travail instaurés en 2018.

4 / 12
La condition féminine a changé en 1973.Larry Woodall/Shutterstock

1973: Roe contre Wade


Roe c. Wade, probablement l’une des décisions judiciaires les plus controversées des 75 dernières années en matière de droits des femmes, légiférait sur la décision difficile de mettre un terme à une grossesse. Cette décision de la Cour suprême établissait que tribunaux, médecins, politiciens autres ne pouvaient plus prendre cette décision à leur place.

Au Canada, l’avortement a été « décriminalisé » en 1988 lorsque, suite au procès du Dr Henri Morgentaler, la Cour suprême a déclaré inconstitutionnelle l’ancienne section du Code criminel qui traitait de l’avortement.

5 / 12
La condition féminine a changé en 1976.GUILHERME VENANCIO/Shutterstock

1976: le Portugal accorde aux femmes le droit de vote


Avant les années 1960, les femmes vivant au Portugal avaient peu de droits, comparé à l’Amérique du Nord et à certaines nations européennes. Elles ne pouvaient pas obtenir un passeport portugais ou voyager dans un autre pays sans le consentement de leur mari.

Mais en 1976, la constitution portugaise a été amendée pour donner aux femmes les mêmes droits de vote qu’aux hommes.

Vous voyagez seule? Partez pour l’une de ces meilleures destinations si vous êtes une femme.

6 / 12
La condition féminine a changé en 1980.Rawpixel.com/Shutterstock

1980: la Chine passe une nouvelle loi sur le mariage


La nouvelle loi chinoise sur le mariage de 1980 accordait certains droits aux femmes pendant la durée légale du contrat de mariage : elles devaient avoir 18 ans ou plus pour se marier, devaient être consentantes et les tribunaux pouvaient rejeter les mariages pour des motifs inavoués (comme la traite des personnes et les mariages arrangés).

En vertu de cette nouvelle loi sur le mariage, les procédures de divorce ont commencé à tenir compte des droits des femmes, y compris au sujet de la garde des enfants et du partage des biens.

Jetez un coup d’oeil à ces demandes de divorce totalement farfelues.

7 / 12
La condition féminine a changé en 2003.Shuji Kajiyama/Shutterstock

2003: le gouvernement japonais s’engage à nommer des femmes à des postes plus élevés au sein de l’administration publique


En 2003, le Japon s’est fixé cet objectif ambitieux : 30% des postes de cadre offerts dans l’administration devront être confiés à des femmes. Mais apparemment, c’était viser trop haut, car après quelques années de stagnation, cet objectif a été ramené à 7% d’ici 2020… les responsables gouvernementaux blâment la lenteur du changement de culture.

8 / 12
La condition féminine a changé en 2012. Jacob Lund/Shutterstock

2012: les Nations Unies votent une résolution interdisant la mutilation sexuelle de l’appareil génital féminin


La terrifiante réalité de la mutilation des organes génitaux qui menaçaient les jeunes filles jusqu’à l’âge de 15 ans a pris fin en 2012 (du moins en théorie). Lorsque les Nations Unies ont appelé les citoyens du monde entier à mettre fin à cette pratique. Très courante en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, elle touchait près de 200 millions de filles et de femmes.

Grâce à une sensibilisation accrue à cette pratique physiquement et émotionnellement traumatisante, le 6 février a été désigné Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines.

Découvrez comment des Colombiennes ont obtenu gain de cause grâce à la «grève des relations».

9 / 12
La condition féminine a changé en 2017.Hasan Jamali/Shutterstock

2017: l’Arabie Saoudite lève l’interdiction faite aux femmes de conduire


Si vous étiez une femme dans ce pays du Moyen-Orient, vous aviez besoin qu’un homme vous accompagne pour faire de simples courses ou aller visiter un ami.

En 2017, le gouvernement saoudien a aboli le règlement interdisant aux femmes la conduite automobile.

10 / 12
La condition féminine a changé en 2017.arfabita/Shutterstock

2017: l’Inde décrète illégales les relations sexuelles avec des enfants


On a vu un autre signe de la modernisation de l’Inde dans la décision de la Cour suprême qui a jugé illégale toute relation sexuelle avec une jeune femme de moins de 18 ans (même si celle-ci est mariée).

Être reconnu coupable de ce crime est passible d’une peine de prison de dix ans. Cette décision vise à décourager la tradition de marier des enfants et témoigne de la volonté du pays de créer des mariages plus égalitaires (du moins du point de vue de l’âge).

Ne manquez pas ce témoignage d’une Québécoise au Vatican, luttant pour la protection des enfants face aux abus sexuels.

11 / 12
La condition féminine a changé en 2017.Wael Hamzeh/Shutterstock

2017: le Liban abroge une loi qui disculpait les violeurs mâles


Difficile à croire, mais jusqu’en 2017, au Liban, un violeur pouvait être acquitté s’il épousait sa victime. En août, le Parlement libanais a finalement abrogé cette vieille loi à la demande pressante des militantes pour les droits des femmes non seulement du Liban, mais du monde entier.

Consultez ces 10 récits de femmes ayant subi des violences conjugales et qui ont réussi à s’en sortir.

12 / 12
La condition féminine a changé en 2018.Associated Newspapers Ltd/Shutterstock

2018: en Islande, l’équité salariale a force de loi


Certains pays parlent abondamment d’équité salariale, mais l’Islande en a fait une loi, devenant ainsi le premier pays au monde où il est illégal de payer différemment les hommes et les femmes qui occupent le même emploi.

L’une des principales différences entre cette loi et les autres est qu’il n’incombe plus à l’employé de revendiquer l’équité : tous les 3 ans, les entreprises doivent fournir un certificat prouvant qu’à travail égal chaque employé touche le même salaire.

Contenu original Reader's Digest