Share on Facebook

Vol de données: 4 choses que les pirates font avec un numéro de téléphone

Votre numéro de téléphone est facile à trouver et peut être utilisé par les pirates et les escrocs pour déverrouiller vos données personnelles. Outre le vol de données, votre numéro peut être utilisé à de nombreuses autres fins malveillantes.

1 / 6
Ce que les pirates font avec un numéro de téléphone.CATLANE/GETTY IMAGES

J’ai toujours cru que les seules choses qu’on pouvait trouver avec mon numéro de téléphone étaient mon nom et mon adresse. Erreur! J’ai reçu récemment un courriel d’un inconnu qui me présentait tout ce qu’il avait découvert à mon sujet. Avec mon seul numéro de téléphone, cette personne a réussi à savoir où j’habitais, mes adresses précédentes, si j’avais déjà été expulsée, des détails financiers personnels, un plan de mon quartier et ma date de naissance.

Il a même repéré ma seule contravention pour excès de vitesse, datant de 2006. J’étais en état de choc. J’ai ressenti et ressens toujours une atteinte majeure à mon intégrité. J’ai signalé l’incident au média social concerné, et bloqué l’intrus. Mais ai-je d’autres recours?

Des experts en cybersécurité m’ont informé à quel point il pouvait être facile et rentable d’accéder à des données confidentielles avec un simple numéro de téléphone. «Le numéro de cellulaire peut servir à usurper votre identité et à prendre le contrôle de vos comptes en ligne», explique Veronica Miller, experte en cybersécurité de réseaux privés virtuels (RPV).

Un arnaqueur connait divers moyens d’utiliser votre numéro de téléphone pour vous empoisonner la vie. Voici les plus courants, et les façons de vous protéger.

On dévoile ce que les pirates informatiques ne veulent pas que vous sachiez!

2 / 6
Vol de données: prospection facile de vos données.Sam Wordley/Shutterstock

Prospection facile des données

Le moyen le plus facile pour employer de façon malveillante votre numéro de téléphone est tout simplement de le taper dans un moteur de recherche comme WhoEasy, Canada 411 et Canada Record Finder. Ces sites peuvent révéler des informations personnelles en quelques secondes, selon le cyberexpert Burton Kelso.

Les moteurs de recherche achètent et revendent vos données à des personnes prêtes à les acheter, dont des arnaqueurs qui piratent les numéros de téléphone. Les informations de ces serveurs spécialisés comprennent votre adresse, vos faillites, votre casier judiciaire, les noms et les adresses des membres de votre famille. Des outils parfaits pour le chantage, le harcèlement, le doxing (la publication de données personnelles sur la toile) ou le vol d’identité.

Voici comment Facebook vous traque et comment y mettre un frein. 

3 / 6
Les cellulaires sont à mettre au recyclage.DARIA MINAEVA/SHUTTERSTOCK

Réacheminer votre numéro

Une autre tactique consiste à se faire passer pour vous auprès de votre fournisseur de réseau cellulaire et de faire réacheminer votre ligne à leur numéro, poursuit Veronica Miller. De là, ils pourront accéder à votre courriel. Pour y arriver, ils n’auront même pas besoin de votre mot de passe. Ils n’ont qu’à cliquer sur «mot de passe oublié», pour obtenir un lien de réinitialisation qui est envoyé à leur numéro, et ainsi escroquer le vôtre. Dès qu’ils auront le contrôle de votre courrier, ils n’auront alors plus aucun problème à accéder à tous vos comptes.

Malgré les paramètres de sécurité que de nombreux fournisseurs érigent contre les arnaqueurs de lignes téléphoniques, le pirate qui possède votre numéro de téléphone pourra toujours s’approprier assez d’information pour répondre aux questions de sécurité.

Faites attention à ces signes indiquant qu’on espionne votre cellulaire!

4 / 6
Usurpation d'identité.Milles Studio

Le spoofing (usurpation d’identité)

Au Canada, les appels importuns et non sollicités constituent environ 40% des quelque 85 000 plaintes faites au CRTC par année.

Le Centre antifraude du Canada (CAFC) a reçu 46 317 signalements de fraude l’année dernière, dont 19 285 faits par des victimes dont les pertes financières combinées s’élevaient à 98 millions $.

Aux États-Unis, on parle de 26 milliards d’appels spam selon YouMail de la part d’arnaqueurs de plus en plus aguerris. La technique du spoofing consiste à faire apparaître votre numéro de téléphone pour des appels que vous n’avez pas faits.

Par exemple, on a usurpé le numéro de téléphone de ma fille pour me faire croire qu’elle m’appelait. J’ai décroché, ne sachant si c’était une urgence ou ce qui motivait son appel. Lorsqu’un fraudeur réussit à vous faire décrocher, il peut alors mettre en marche le plan qu’il a conçu pour vous soutirer des informations touchant, notamment, vos cartes de crédit.

Pirater un numéro de téléphone semble relativement facile. Il existe des applications et des sites qui permettent aux fraudeurs d’entrer seulement un numéro de téléphone et d’établir une communication. Simple et rapide, soit l’idéal pour eux.

Consultez le témoignage de Bruce qui s’est fait arnaquer à cause d’un échange de courriels personnalisés.

5 / 6
Trucs pour économiser : faites le ménage dans votre facture de téléphone.Kaspars Grinvalds/Shutterstock

Textos frauduleux

Les arnaqueurs peuvent employer votre numéro de téléphone pour vous envoyer des textos frauduleux. Cela s’appelle du smishing, ou hameçonnage, explique Ray Wallsh, expert en confidentialité numérique de ProPrivacy. Ces textos peuvent contenir des liens qui infectent votre téléphone avec des maliciels qui volent vos renseignements personnels. Ils peuvent aussi se présenter comme votre banque, Revenu Canada ou votre médecin. Ce faux lien de confiance leur facilitera l’accès à vos données et à vos numéros de cartes de crédit.

Vous serez surpris de voir ce qu’un pirate peut faire avec votre adresse de courriel.

6 / 6
Comment se protéger du vol de données?Tero Vesalainen/Shutterstock

Comment se protéger

Selon nos experts, il vaut mieux se limiter dans la divulgation de notre numéro de téléphone pour prévenir les arnaques. «De nombreuses applications et services exigent un numéro lors de l’inscription. Cette remise d’informations aux services et entreprises ne fait qu’accroître le risque de transmission de votre numéro de cellulaire à des tiers, ou à des agrégateurs de données», ajoute Ray Wallsh. Restreignez-vous aux amis, à la famille et à votre médecin.

Pour tous les autres, obtenez un numéro virtuel qui réachemine les appels vers votre téléphone et vous évite ainsi de donner votre vrai numéro, relié à vos informations personnelles. Vous pouvez vous procurer un numéro virtuel gratuit avec Google Voice, ou un serveur comme Burner.

Et ne cliquez jamais sur des liens par texto, même s’ils semblent provenir de sources fiables. Si votre banque, votre compagnie de carte de crédit, votre médecin ou tout service que vous utilisez vous contacte par texto, appelez-les d’abord à un numéro qui apparaît sur leur site pour vous assurer qu’il provient bien d’eux, et éviter ainsi tout maliciel ou escroquerie.

Pour vous protéger d’un détournement de ligne, demandez un mot de passe ou un code d’accès à votre compte à votre compagnie de cellulaire, conseille Veronica Miller.

Toutes ces étapes peuvent vous aider à protéger vos données personnelles, mais elles ont tout de même leur limite. Vos infos ont probablement déjà été vendues à des sites de recherche. Et leur faire retirer ces données pourrait être plus compliqué que prévu. De plus, ces sites pourraient toujours remettre ces informations en ligne.

Il n’existe donc aucun moyen absolu pour prévenir un vol de numéro de téléphone par des pirates ou des fraudeurs. Mais en connaître les conséquences peut vous aider à éviter les pièges, et protéger vos informations pour qu’elles ne soient pas propagées à l’infini.

On vous révèle la face cachée d’Alexa, de Siri et autres assistants virtuels.

Contenu original Reader's Digest