10 chiens de fiction

Comme le prouve le secteur de l’industrie cinématographique, dont les revenus s’élèvent à plusieurs millions de dollars, les gens adorent les animaux de compagnie. À Hollywood, de nombreux spectacles de cinéma et de télévision ont mis en vedette des chiens qui sont devenus des stars. Découvrez 10 vedettes canines qui ont conquis les écrans… et les coeurs.

1 / 10

TOTO

Peu de comédiennes peuvent se vanter d'avoir partagé l'écran avec Judy Garland, Shirley Temple et Joan Crawford. Terry, un cairn- terrier femelle, incarne Toto dans un film  musical américain immensément populaire, Le Magicien d'Oz (The Wizard of Oz), sorti en 1939. Il y joue le rôle du toutou de Dorothy Gale, jeune orpheline interprétée par Judy Garland dont le chien, persécuté par une sorcière méchante, est sauvé par une bonne sorcière. Ce rôle lui a permis de toucher un salaire hebdomadaire de 125 $ - rejetant dans l'ombre les maigres 50-100 $ versés aux petits humanoïdes du film. Sa popularité lui a valu en 1942 le nom de Toto, nom du chien de Dorothy dans le film. Il s'est aussi mérité une biographie remarquable.

Illustration: courtoisie de © Turner Entertainment Co.

2 / 10

LASSIE

Aucun animal n'a mieux personnifié les liens qui peuvent se tisser entre un être humain et son chien que Lassie. Avec des livres, des films, des spectacles télévisuels et même une étoile sur le Walk of Fame à Hollywood, ce colley élégant a bien mérité sa réputation de meilleur ami de l'homme. Lors de sa première présence à l'écran en 1943 dans le film Fidèle Lassie (Lassie Come Home), le personnage avait été confié à Pal, un chien mâle. Pourquoi? Simplement parce que les dresseurs de chiens estimaient que la fourrure d'un chien mâle donnait de meilleures images à l'écran. Jusqu'à ce jour, aucun colley femelle n'a tenu le rôle de Lassie.

Illustration: courtoisie de © 2011 Turner Entertainment Co. et Warner Bros. Entertainment Inc.

3 / 10

SNOOPY

Pourvu d'une imagination débridée, il vit dans un monde fantaisiste, se prend pour un astronaute, est le premier beagle à avoir marché sur la lune (avant même la mission Apollo 10 qui, d'ailleurs, donnera le nom de Snoopy à son module lunaire). C'est que Snoopy n'a rien du chien de maison typique. Il devient peu à peu humain, dort sur le toit de sa niche, marche sur deux pattes, pense et philosophie; il adore jouer de mauvais tours à Charlie Brown et à ses amis.  Depuis 1950, le toutou favori de Charles Schulz a joui d'une popularité mondiale - son portrait est apparu partout: sur des timbres-poste, dans le défilé de l'Action de grâce de Macy's et même sous la forme d'un Snoopy Award en argent de la NASA.

Illustration: courtoisie de © 2010 Peanuts Worldwide LLC

4 / 10

BENJI

Benji est la preuve que les héros peuvent avoir toutes les formes, toutes les tailles et tous les pédigris. En 1974, ce chien errant a charmé des auditoires entiers avec son sauvetage à l'écran de deux enfants enlevés. Brave, intelligent et charmeur, Benji incarnait le toutou qu'on veut tous cajoler. Dans la vraie vie, il était interprété par Higgins, ancien chien de refuge. Le succès de son film déclencha un grand engouement à l'égard des films de Benji. Mais pour ce vétéran du showbiz - qui avait déjà joué dans Petticoat Junction et Green Acres - le rôle de Benji marqua la fin de sa carrière. À l'âge de 14 ans, Higgins prit sa retraite, léguant son personnage à sa fille.

Illustration: courtoisie de © Mulberry Square Productions Inc.

5 / 10

LA BELLE ET LE CLOCHARD

Voilà un couple hollywoodien dont la popularité ne se dément pas. Le film La Belle et le Clochard (Lady and the Tramp) habite nos cœurs depuis 1955. Des décennies plus tard, le film de Walt Disney fait toujours des conquêtes. Plus qu'une histoire d'amour entre un cocker spaniel dorloté et son amoureux errant, La Belle et le Clochard célèbre l'importance de la famille, de l'amitié et de la loyauté. N'oublions pas le moment le plus mémorable du film: le plat de spaghetti partagé sous un clair de lune. On ne s'étonnera pas que l'American Film Institute ait classé ce film parmi les 100 plus grandes histoires d'amour de tous les temps.

Illustration: courtoisie de © Disney

6 / 10

EDDIE

Kelsey Grammer a été désigné comme la vedette de Frasier, mais les amateurs passionnés du personnage canin n'ont pas été d'accord. Pour eux, Moose, le Jack-Russell qui joue le rôle d'Eddie, le terrier compagnon de Frasier, est le comédien principal. D'un simple hochement de tête ou d'un regard paticulièrement appuyé, Moose éclipsait les acteurs qui jouaient avec lui. Sa popularité augmentant en flèche, Moose fit la page couverture de la revue Entertainment Weekly et reçut plus de courrier de ses admirateurs que ses deux co-vedettes humaines. Ses multiples talents le désignaient pour occuper le rôle principal dans Mon chien Skip (My Dog Skip) - personnage qu'il joua avec son fils Enzo qui lui ressemblait comme un jumeau.

Illustration: courtoisie de CBS/Paramount Home Entertainment

7 / 10

SCOOBY DOO

Avez-vous peur des fantômes, des zombies ou des monstres? Ne craignez rien: Scooby Doo est ici! Le grand danois des producteurs William Hanna et Joseph Barbera, qui ont le sens des mystères surnaturels, amusent les enfants depuis 1969. En dépit de sa grande taille, les situations épouvantables effraient Scooby. Le remède ? Les grignotines Scooby. Quelques grignotines plus tard, les frayeurs disparaissent et la chasse au crime commence. Heureusement, le fait de se présenter sous les traits d'un minou peureux n'a pas terni la réputation de ce grand chien. En 2002, TV Guide désignait Scooby Doo comme l'un des 50 plus grands personnages d'animation de tous les temps.

Illustration: courtoisie de © Hanna-Barbera and Warner Bros. Entertainment, Inc. © 2011

8 / 10

ROWLF

Ce toutou brun et poilu, habile à faire vibrer les notes, est l'un des personnages les plus connus d'une série d'animation intitulée Le Muppet Show de Jim Henson. Il apparaît pour la première fois à l'écran en 1962 dans des messages annonçant le Purina Dog Chow. Sa nouvelle popularité lui vaut un rôle dans The Jimmy Dean Show au début des années 1960, faisant de lui la première marionnette - mes excuses, Kermit -  à paraître régulièrement à la télévision. Après une pause d'une décennie, le pianiste prodige aux oreilles tombantes redevient une vedette en 1976 dans l'émission immensément populaire de Henson, le Muppet Show.

Illustration: courtoisie de © Disney

9 / 10

VOLT

Sur les traces de Lassie et Benji apparaît en 2008 un nouveau héros à fourrure appelé Volt (Bolt en anglais). Star de Hollywood depuis sa petite enfance, cet acteur canin atterrit par erreur à Manhattan. On s'en doutait: Volt met en jeu sa superpuissance et revient à la maison. Mais il a un vrai problème: il ne peut faire la distinction entre ce qu'il est vraiment et les personnages qu'il incarne. Volt doit prendre conscience qu'il n'est pas prisonnier de la magie des écrans. Son amour inconditionnel pour sa partenaire Penny lui insuffle l'énergie qu'il faut pour entreprendre un long voyage de retour à la maison.

Illustration: courtoisie de © Disney

10 / 10

LE VAGABOND

Vous vous tromperiez du tout au tout si vous croyiez que le Canada n'a pas créé son propre chien de fiction. Pensez au Vagabond (The Littlest Hobo), ce berger allemand sans foyer qui parcourt le monde en venant en aide aux hommes chaque fois qu'un danger se présente. On a pu le voir sur les écrans de la télévision canadienne pendant six ans dans les années 1980. Mais l'idée a vu le jour en réalité aux États-Unis dans un film de 1958 suivi par de téléromans diffusés peu de temps dans les années 1960. C'est seulement avec la version canadienne du Vagabond en 1979 que ce chien a connu la popularité qu'il méritait si complètement.

Illustration: courtoisie de CTV