Share on Facebook

Ne commencez jamais une phrase avec l’une de ces 10 expressions

Commencer une phrase avec l’un de ces tueurs de conversations peut ruiner l’importance de votre message ou vos relations interpersonnelles.

1 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Pour être honnête…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Pour être honnête…»

Faites également attention aux formules «Pour vous dire la vérité», «Honnêtement» et «Puis-je être honnête?»

La formulation «Pour être honnête …» amène votre auditeur à se demander si vous êtes malhonnête en d’autres circonstances. Est-ce que tout ce que vous avez dit précédemment était purement mensonger?

«Lorsque nous ajoutons une introduction, ou que nous sentons que nous devons ajouter quelque chose après avoir fait une déclaration, cela peut vous enlever de la crédibilité», déclare la spécialiste de l’étiquette Julie Blais Comeau. «Appropriez-vous ce que vous dites. Dites-le simplement, au lieu d’ajouter une introduction ou une réflexion après coup.»

Vous utilisez sans doute l’un ou plusieurs de ces anglicismes courants à éviter!

2 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Sans vouloir vous offenser…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Sans vouloir vous offenser…»

Aussi connu sous le nom de «Sans vouloir être méchant…» ou encore de «Je dis ça par amour»… Dès que votre interlocuteur entend ces mots, il se prépare à une insulte.

Si vous avez besoin de formuler une critique ou un commentaire qui pourrait être difficile à entendre, commencez par le faire en privé. Ensuite, encadrez-le avec une déclaration à la première personne (au «je»), recommande la psychologue clinicienne Jephtha Tausig. Essayez des formulations telles que: «Serais-tu ouvert à certains commentaires?» ou encore, «Je suis préoccupé par cela, parce que…» et expliquez ensuite pourquoi.

Mieux vaut ne jamais faire ces remarques à votre partenaire!

3 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Eh bien, en fait…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Eh bien, en fait…»

Dites simplement non à cette phrase d’ouverture, qui vous fait avoir l’air plutôt condescendant en l’espace de seulement quelques mots. Votre interlocuteur entendra plutôt: «J’ai raison et tu as tort.».

C’est plus productif de dire: «D’après ce que je comprends» ou «À partir des informations dont je dispose», déclare Jephtha Tausig. «Cela laisse la porte ouverte à l’autre personne pour être d’accord avec vous et possiblement ajouter à vos propos.»

Le dialogue est un art, apprenez à mieux écouter et vous faire comprendre.

4 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Cela peut sembler stupide…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Cela peut sembler stupide…»

Évitez la formule «C’est peut-être une question idiote» et «Je me trompe peut-être, mais…». Vos auditeurs supposeront déjà qu’en effet, vous n’êtes pas trop brillant… Vous semblerez également manquer de confiance en vous, surtout si vous utilisez une expression comme celle-ci dans un environnement de travail.

«Tous les autres participants à la réunion essaieront de s’empêcher de rouler des yeux», estime Comeau. Posez votre question ou faites votre déclaration sans cette introduction qui déformera la perception de vos propos.

Pensez à employer ces mots importants lors d’une entrevue d’embauche.

5 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Vous devriez...».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Vous devriez…»

«Si j’étais vous…», «Avez-vous essayé…» et ce genre de phrases dégage une allure très condescendante. «Vous dites carrément que vous savez mieux que l’autre», souligne la psychologue Tausig. «Cela donne l’impression que l’autre personne n’a pas droit à son propre point de vue ou à ses émotions, que les siens sont moins légitimes que les vôtres.»

Une meilleure approche consiste simplement à écouter sans faire de commentaires. Si vous avez des conseils qui pourraient être utiles, demandez à votre interlocuteur s’il accepte que vous les partagiez avec lui. Si vous obtenez la permission, commencez par une phrase au caractère plus compréhensif, comme «vous avez probablement déjà exploré ceci» ou «tout le monde est différent, mais quelque chose de surprenant qui a fonctionné pour moi était de…».

6 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Je ne suis pas raciste, mais…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Je ne suis pas raciste, mais…»

C’est vraiment un gros mais! «Il annule votre affirmation précédente», estime la psychologue Tausig. Ce n’est jamais une bonne façon de démarrer (ou de poursuivre) une conversation. Si vous êtes tenté de suivre cette voie, respirez et réfléchissez à ce que vous êtes sur le point de dire. Cela va-t-il vraiment enrichir votre discussion de manière positive?

Assurez-vous de connaître les gestes à poser pour lutter contre le racisme au quotidien.

7 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Je pense…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Je pense…»

Au travail, commencer une phrase de cette façon peut vous faire paraître faible. Il est très naturel de commencer une déclaration par «je pense», explique Julie Comeau, mais «ce n’est pas très convaincant». Comeau recommande plutôt une intro telle que «je crois», «j’en suis certain» ou «d’après mon expérience».

8 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Je sais ce que tu ressens…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Je sais ce que tu ressens…»

C’est l’une des pires façons de commencer une phrase, surtout si vous parlez à quelqu’un qui est en deuil. Vous ne savez vraiment pas ce que ressent la personne, rappelle Jephtha Tausig, même si vous avez vous aussi perdu un parent ou un conjoint.

«Une approche ouverte est généralement préférable», déclare Jephtha Tausig. Vous pourriez dire: «aimerais-tu en parler?», afin que la personne puisse répondre comme elle le souhaite. Offrez un soutien en vous informant après un certain temps, alors que d’autres personnes ne seront plus à ses côtés.

En parlant de sentiment, soyez attentif à ces phrases et mots qui peuvent signaler une dépression.

9 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Comme je l'ai déjà dit…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Comme je l’ai déjà dit…»

Elle donne l’impression que vous rappelez à quelqu’un, de manière passive-agressive, qu’il ne vous écoute pas. Vous méritez certainement d’avoir un public respectueux et attentif, mais si ce n’est pas le cas, une attitude inutilement agressive comme celle-ci n’aidera probablement pas. Toutefois, remplacer le «je» par le «nous» peut atténuer ces impressions.

10 / 10
Ne pas commencer une phrase par «Juste…».TATIANA AYAZO /Sélection.ca

«Juste…»

Comme dans «Juste pour que tu saches», «Tu pourrais juste…» ou encore «Je veux juste savoir…»…

«Ces phrases sont vraiment invalidantes», déclare la psychologue Tausig. Ils donnent l’impression d’une attitude de «je suis sur le point de larguer une bombe qui ne tient pas compte de tes sentiments.»

Utilisez plutôt une phrase telle que «je voudrais savoir», suggère Julie Comeau. Allez droit au but!

Utilisez-vous l’une de ces expressions pour parler de la météo d’hiver?

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest