Tendance fitness: l’escalade intérieure

Ces grimpeurs ‘ et amis ‘ se mettent en forme à l’intérieur sans avoir à se soucier du temps qu’il fait. Voici ce que vous devez savoir sur l’escalade intérieure, cette nouvelle tendance fitness.

Tendance fitness: l'escalade intérieure

Trois fois par semaine, Tracy Cowie, 39 ans, grimpe littéralement aux murs. Enseignante de niveau secondaire du Coquitlam B.C. high-school en Colombie-Britannique, elle se rend dans un centre local d’escalade intérieure, boucle un harnais de sécurité relié à une corde d’escalade, passe la corde à un ami au sol et escalade un mur de 14 mètres parsemé de centaines de prises d’escalade multicolores.

L’ami avec la corde, appelé «assureur», peut être son mari, Mark, à moins que ce ne soit Alison Koci ou Yvonne Chan, que Tracy a rencontrées au centre d’escalade. L’assureur surveille la tension de la corde afin d’empêcher un plongeon dramatique si le grimpeur glisse et tombe. «Établir la relation avec l’assureur est primordial», précise Tracy, car il faut vraiment avoir confiance en lui. Cette confiance se fonde sur la communication et tous les bons moments passés ensemble. «J’aime les rencontres et l’esprit de camaraderie qu’on y développe», dit-elle. «Les gens tendent à faire de l’escalade chaque semaine à la même heure, de sorte qu’on apprend à les connaître puisqu’on est avec eux plusieurs heures à la fois. Tout le monde est vraiment gentil et l’on s’aide les uns les autres, on partage des informations sur la façon d’aborder les défis qu’offrent les différents parcours.»

Tracy a commencé à faire de l’escalade intérieure en 2003, après qu’Yvonne Chan lui eut demandé d’assister à une classe d’introduction de trois heures, qui portait sur les nœuds, la manière d’assurer et quelques techniques d’escalade. Tracy se souvient d’avoir été séduite sur-le-champ. «C’était nouveau et un défi passionnant. J’avais toujours cru que l’escalade était un sport extrême et j’étais étonnée de constater que n’importe qui pouvait en faire.» Désormais, elle s’y rend deux fois par semaine pendant plusieurs heures et une troisième fois pendant environ une demi-heure.

La concentration intense requise pour grimper est un puissant antistress. «Même après une dure journée au travail, ou si je m’inquiète pour quelque chose, je dois laisser aller parce qu’il faut que je me concentre sur chaque mouvement pendant la montée», confie Tracy. L’escalade intérieure est aussi un incroyable entraînement qui brûle environ 774 calories à l’heure chez une femme de 155 livres et fait travailler les grands et les petits muscles à travers le corps, jusque dans les doigts et les orteils. «Pour s’étirer et maintenir l’équilibre et le poids de votre corps sur la petite prise moulée qui dépassent du mur, vous devez combiner un grand nombre de composantes de la condition physique: force, endurance et flexibilité», explique Colby Appleby, un instructeur d’escalade chez Cliffhanger, à Coquitlam. «Il y a une grande variété de parcours possibles et autant de façons de les négocier, de sorte que vous ne vous ennuierez jamais.»

De plus, c’est amusant. «Chaque fois que je grimpe, je fais un entraînement génial et nous avons beaucoup de plaisirs à rire ensemble», conclut Tracy Cowie.

Vous voulez grimper?

L’escalade intérieure est de plus en plus populaire et des centres sont mis sur pied un peu partout au pays. Les gens sont attirés par la constante transition entre l’effort physique et mental, le tout dans un emplacement intérieur adéquat.

Où aller: il y a des dizaines de complexes d’escalade au Canada, dans presque chaque région. Visitez climbfind.com et cliquez sur «places» pour en trouver un près de chez vous.

Quoi porter: des shorts ou des pantalons extensibles et un t-shirt qui vous permet de bouger librement. La plupart des cours d’introduction vous prêtent les chaussures d’escalade, le harnais, le dispositif d’assurage et la craie dont vous aurez besoin pour commencer.

Popular Videos