Share on Facebook

Santé mentale: comment s’épanouir dans l’isolement?

Avec la Covid-19, anxiété et isolement sont en hausse. Mais alors, comment y faire face? Nous avons posé la question à la psychiatre Rima Styra.

1 / 6
Santé mentale: comment s’épanouir dans l’isolement?Liudmyla Guniavaia/Shutterstock

Santé mentale affectée?

La pandémie nous a contraints à réduire notre vie sociale, voire à nous isoler. En quoi cela peut-il affecter notre santé mentale?

Les interactions sociales permettent de se sentir apprécié. Passer du temps avec les autres – en se promenant avec une voisine, en échangeant avec des collègues ou en rendant visite à ses petits-enfants, par exemple – procure une rétroaction positive bénéfique pour l’état d’esprit et l’estime de soi. Quand on en est privé, on se sent plus facilement déprimé. C’est pourquoi la pandémie est dure pour la santé mentale.

2 / 6
Santé mentale: hausse des cas d'anxiété à cause de l'isolement et de la Covid-19.Photographee.eu/Shutterstock

Hausse des cas d’anxiété

Cela expliquerait la hausse importante des cas d’anxiété et de dépression depuis mars dernier?

L’apparition d’un virus mystérieux potentiellement mortel génère déjà énormément d’angoisse. L’isolement s’y ajoute. Pour tout le monde, et particulièrement pour les gens anxieux et dépressifs, rester seuls trop longtemps favorise la rumination, le retour en boucle des peurs: «Vais-je perdre mon emploi? Vais-je être malade? Et mes proches?»

N’hésitez pas à suivre ces conseils d’experts en santé mentale pour lutter contre l’anxiété et la dépression en confinement.

3 / 6
Santé mentale: quels sont les signes à surveiller?fizkes/Shutterstock

Signes à surveiller

Quels sont les signes à surveiller?

Le sentiment que tous les jours se ressemblent, entre autres. On tend à ne pas prendre soin de soi quand on perd de vue ses objectifs.

Les spécialistes rappellent l’importance de maintenir le lien avec les amis et la famille. Mais si on n’en a pas envie?

Il faut programmer des engagements sociaux – un appel Zoom avec les petits-enfants, une réunion virtuelle du club de lecture – et s’y astreindre. Quand on est déprimé, on est enclin à repousser les autres, et ça peut vous entraîner vers le fond. Il faut voir ces échanges sociaux comme un exercice physique: vous n’en avez pas toujours envie, mais vous vous sentez mieux après. Sinon, une thérapie en ligne peut être envisagée pour vous aider.

4 / 6
Santé mentale: les introvertis sont-ils mieux adaptés à l’isolement?eldar nurkovic/Shutterstock

Introvertis à l’abri?

Les introvertis sont-ils mieux adaptés à l’isolement?

Il y a évidemment des personnes qui apprécient davantage la solitude que d’autres, mais cette étiquette est trompeuse. Les introvertis peuvent se sentir seuls. Ils ont tendance à l’introspection, ce qui aide quand on passe beaucoup de temps seul. Mais si vous êtes plutôt du genre à dépendre des autres et à vous joindre au mouvement, le mieux est de bien organiser votre emploi du temps.

Il est évident que nous ne tiendrons plus jamais ces choses du quotidien pour acquises!

5 / 6
Santé mentale: comment structurer le quotidien pour éviter l'isolement?Jacob Lund/Shutterstock

Objectifs quotidiens

Comment structurer le quotidien?

Ça dépend des circonstances, mais en gros, se fixer des objectifs procure un sentiment de satisfaction. Imposez-vous par exemple une promenade tous les jours, ou un cours de yoga virtuel.

Privilégiez les projets qui vous permettent de progresser ou qui sont stimulants pour le cerveau – comme la maîtrise d’un type de cuisine ou l’apprentissage d’une nouvelle langue. Une de mes patientes s’est mise à la guitare, ce dont elle avait toujours rêvé. Nombreux sont ceux qui se lancent dans des travaux de rénovation.

Ranger ou aménager la maison fait partie des choses conseillées pour lutter contre la solitude.

6 / 6
Santé mentale: les effets de l'isolement.Cryptographer/Shutterstock

Les effets de l’isolement

Les personnes âgées de plus de 60 ans sont plus vulnérables à la COVID-19. Sont-elles également plus sensibles aux effets de l’isolement?

L’isolement est associé à des problèmes de santé mentale, mais il affecte également la santé physique. Il est responsable d’une augmentation de l’incidence des maladies cardiaques, par exemple, et on peut le relier à des troubles cognitifs comme la maladie d’Alzheimer et la démence – ce qui illustre l’importance d’entretenir le contact, quelle que soit la manière.

Découvrez plus sur détails sur les effets de l’isolement sur le risque de démence chez les personnes âgées.

Contenu original Selection du Reader’s Digest