Comment survivre à une vaginite

Souffrez-vous de ce problème fréquent qui ne touche que les femmes? Voici quelques conseils pour vous aider à faire face à une vaginite.

Comment survivre à une vaginite

Vaginite est le terme générique utilisé pour décrire une inflammation, une démangeaison ou de la douleur dans la région vaginale, un changement dans la consistance ou l’odeur de vos pertes vaginales. En raison des nombreuses causes à l’origine de ces symptômes désagréables (infection bactérienne (également appelée vaginose bactérienne), infection aux levures, infection transmissible sexuellement (comme la trichomonase, la chlamydia ou la gonorrhée), détergents, savons, tissus, activité sexuelle, tampon oublié et  certains problème de peau comme le psoriasis ou l’exéma), le plus difficile consiste bien souvent à déterminer la cause du problème afin de pouvoir y remédier.

Les vaginites peuvent toucher toutes les femmes, des jeunes aux plus âgées; toutefois, les femmes en âge de se reproduire y sont davantage sujettes car des facteurs contributifs comme les changements hormonaux et l’activité sexuelle entrent en ligne de compte.

La plupart des femmes auront au moins une vaginite dans leur vie et certaines en auront plusieurs. Toutes les femmes ne consultent pas un médecin et, dans la plupart des cas, la vaginite se soigne sans aide médicale. «Si une femme souffre d’une vaginite sérieuse, elle doit évidemment consulter un professionnel de la santé, dans les plus brefs délais», explique Unjali Malhotra, médecin de famille et spécialiste de la santé des femmes à Vancouver. Si le problème est bénin, il disparaîtra probablement de lui-même, après un cycle menstruel. «Les évènements normaux de la vie comme la grossesse, la vieillesse et l’ovulation peuvent avoir une incidence sur l’odeur ou la consistance des pertes vaginales et causer des irritations», ajoute Unjali Malhotra.

Savon, eau ou douche vaginale?

Si vous ne souffrez pas trop, vous pouvez tout d’abord attendre un peu pour laisser votre vagin guérir de lui-même. Arrêtez d’utiliser des savons et des gels de douche qui aggravent l’irritation; la peau dans la zone externe de la vulve est sensible. Pour nettoyer la région affectée, ajoutez plutôt à votre prochain bain une petite quantité de sel (Epsom, sel de table ou sel de mer fin) ou utilisez une pomme de douche portative pour rincer délicatement les zones irritées avec de l’eau. Laissez ensuite l’extraordinaire pouvoir autonettoyant de votre vagin faire le travail.

Il est important de ne pas prendre de douche vaginale. «La douche vaginale augmente le risque de vaginite chez la femme», explique le docteur Mark Yudin, spécialiste d’obstétrique et de gynécologie à l’hôpital St-Michael’s de Toronto, ayant une formation spécialisée sur les infections féminines. «Les femmes sont plus à risque d’attraper une infection car elles n’ont pas de bactéries saines leur permettant de conserver un milieu normal.»

Pour se soigner rapidement, aux premiers signes d’irritation vaginale, beaucoup de femmes vont à la pharmacie pour acheter un traitement en vente libre contre l’infection aux levures. «Les femmes souffrant de démangeaisons et de pertes assument qu’il s’agit d’une infection aux levures», explique Unjali Malhotra. L’automédication peut être efficace pour traiter une première vaginite,  mais vous devez consulter un médecin si le problème persiste ou s’il ressurgit régulièrement, car il est possible que l’infection aux levures n’en soit pas la cause. De plus, si le tissu vaginal irrité ne guérit pas, il peut s’infecter plus facilement.

Questions personnelles

Un professionnel de la santé peut vous aider à déterminer les causes exactes de la vaginite en effectuant un examen du vagin et de la zone vulvaire. Votre médecin peut observer des rougeurs ou des lésions à cet endroit. Il peut faire une culture du vagin afin de trouver ce qui cause la vaginite, comme la prolifération de bactéries ou un parasite transmis sexuellement appelé trichomonase.

Non traitées, ces deux types d’infections peuvent nuire à la grossesse et augmenter les risques d’attraper une infection transmissible sexuellement, y compris le VIH.

Le médecin vous posera des questions. Avez-vous utilisé des produits moussants pour le bain? Il est possible que vous soyez sensible à leur contenu chimique. Mettez-vous des feuilles assouplissantes parfumées dans votre cycle de linge délicat. Vous réagissez peut-être au parfum. Les questions pourront également être  plus personnelles. Avez-vous eu plusieurs partenaires sexuels? Votre partenaire éjacule-t-il en vous? Ces deux éléments peuvent affecter l’équilibre du taux normal de bactéries dans votre vagin. Utilisez-vous des protège dessous? L’utilisation quotidienne de serviettes sanitaires ou de protège dessous peut faire augmenter l’irritation cutanée. De quels tissus sont faits vos sous-vêtements? Le Cotton procure une meilleure absorption et circulation de l’air que le nylon ou le lycra. Que portez-vous pour dormir? Le tissu commando laisse la peau respirer. Pour vous essuyer, aux toilettes, procédez-vous d’avant en arrière ou faites-vous l’inverse. La première façon est à privilégier car elle permet d’éviter le transfert de bactéries.

«Les professionnels doivent recueillir beaucoup de renseignements personnels; il est donc important d’en trouver un avec lequel vous vous sentirez à l’aise», précise Unjali Malhotra.

Lorsqu’on en connait la cause, il est possible de traiter la vaginite. Votre médecin peut alors prescrire des antibiotiques contre l’infection bactérienne. Si vous avez un problème de peau, par exemple de l’exéma, vous pouvez utiliser une pommade, comme la crème stéroïde. Si la vaginite est causée par la prolifération de levures, vous devrez prendre un traitement en vente libre contre l’infection aux levures ou un médicament sur ordonnance prescrit par votre médecin (vous pouvez également traiter l’infection avec une pilule orale. CanesOral est offerte partout au Canada et ne nécessite pas de prescription).

Bien souvent, il suffit pour guérir de se laver le vagin avec de l’eau (sans savon) ou de choisir un détergent à lessive doux. Si votre peau est sensible, vous constaterez que votre vagin réagit particulièrement aux produits chimiques, aux parfums et aux colorants.

«Certaines femmes n’ont que très rarement de vaginites», précise Mark Yudin. «Toutefois, celles qui y sont souvent sujettes devraient vraiment consulter un médecin afin de déterminer les causes du problème.»

Vidéos les plus populaires