Comment se débarrasser des verrues

Voici quels sont les traitements disponibles pour vous débarrasser de ces excroissances disgracieuses. (D’ailleurs, quelle est donc la cause des verrues?)

Comment se débarrasser des verrues

Elles sont habituellement bénignes, indolores et disparaissent d’elles-mêmes. Mais peu d’affections de la peau sont aussi agaçantes et disgracieuses que les verrues qui sont des excroissances contagieuses et non cancérogènes, causées par le papillomavirus humain (VPH) et elles peuvent survenir à tout âge.

«Plus de 95% des Canadiens ont été exposés au VPH avant l’âge adulte, même si aucun signe clinique ne démontre la présence d’une trace de verrue», affirme le docteur Sunil Kalia, professeur au département de dermatologie à l’Université de Colombie-Britannique et dermatologue auprès de l’Hôpital général de Vancouver. On contracte habituellement les verrues dans les lieux publics comme les piscines ou les douches mais elles peuvent être transmises par contact direct avec la peau.

Lorsque le virus infecte les cellules saines de la peau, au lieu de les détruire, il les pousse à se multiplier, formant ainsi la verrue. Aucune recherche n’indique qui sont les personnes les plus prédisposées, mais généralement, le virus s’immisce dans l’organisme par une ouverture de la peau comme une coupure ou une légère fente produite par l’assèchement de la peau ou une dermatite topique, explique le docteur Kalia.  

Contrairement aux acrochordons qui sont des excroissances bénignes de la peau, les verrues ont une surface rugueuse et inégale. La plus courante est la verrue vulgaire qui se développe sur les mains et les doigts et est de couleur brunâtre; les verrues plantaires se développent sur les pieds, elles sont brunes et squameuses; les verrues planes apparaissent sur le visage et ont une surface plane de couleur chamois; les verrues génitales présentent une excroissance caractéristique en forme de doigt dans la région génitale. Même s’il est possible qu’une verrue se transporte vers une autre partie du corps, cela est peu probable parce qu’il existe plus de 100 variétés de VPH, chacune ayant une région de prédilection différente.

Peu importe le type de verrue que nous croyons avoir et parce que la plupart d’entre nous ne font pas la différence, le docteur Kalia conseille de consulter un médecin ou un dermatologue pour avoir son avis et pour écarter la possibilité de cancer. Parce que les verrues génitales peuvent se propager par contact et sont associées au cancer du col de l’utérus, on doit les faire traiter par un médecin. Les verrues planes demandent aussi une intervention: à cause de leur petite taille et de leur forme plane, l’utilisation de médicaments en vente libre peut endommager la peau environnante. Consultez toujours un médecin si vous souffrez d’une verrue douloureuse, qui saigne, dont l’apparence s’est modifiée ou qui ne répond à aucun traitement. 

Les verrues disparaissent souvent d’elles-mêmes en 12 à 18 mois. «La plupart des verrues, à l’exception des verrues planes qui sont plus persistantes, se résorbent d’elles-mêmes. Mais si elles ne disparaissent pas spontanément  en un an ou un an et demie, elles ne disparaîtront pas sans un traitement.», explique le docteur Kalia. Parce qu’elles sont contagieuses, il y a un faible risque qu’elles se transforment en un cancer de la peau et il est préférable de chercher à s’en débarrasser rapidement en utilisant un médicament en vente libre ou avec l’aide de son médecin.

Si le médecin diagnostique la présence d’une verrue vulgaire, commencez à la traiter avec l’un de ces médicaments.

L’acide salicylique topique

Exemples: éliminateur de verrues liquide à action rapide Clear Away de Dr. Scholl’s; éliminateur de verrues liquide à action rapide de Compound W; trousse de traitement des verrues plantaires
Duoplant; Soluver Plus

Fonctionnement: «l’acide salicylique ne tue pas le VPH mais il modifie l’environnement de la verrue pour qu’elle ne puisse survivre. Il dissout la substance qui produit l’agglomération des cellules, provoquant ainsi le désagrègement de la verrue.», explique Pindy Janda, pharmacien chez London Drugs à Vancouver. Disponible en vente libre en concentration de 40%, les traitements à l’acide  salicylique sont offerts sous forme de liquide, de gel, de bandage ou de disque adhésif. Selon Pindy Janda,  ces deux derniers produits sont plus efficaces, puisqu’ils déposent sur la verrue une quantité plus stable de médicament.

À savoir:
la plupart des médicaments à l’acide salicylique doivent être appliqués pendant 24 à 48 heures. Entre les applications, trempez la verrue dans l’eau et lorsqu’elle est sèche, frottez-là avec une pierre ponce pour éliminer la peau qui s’enlève facilement. Selon Pindy Janda, il faut généralement entre six et douze semaines pour éliminer complètement une verrue par couches. Même si l’acide salicylique est considéré sans danger, les personnes qui ont une mauvaise circulation devraient consulter un médecin, de même que les femmes enceintes, les personnes âgées et les diabétiques.

La cryothérapie topique

Exemples: applicateur Freeze Off de Compound W;  applicateur Freeze Away de Dr. Scholl’s; Wart Freeze

Fonctionnement: dans son cabinet, le médecin pratique la cryothérapie en utilisant du nitrogène liquide pour détruire les verrues par le froid; les médicaments en vente libre contiennent de l’oxyde de méthyle et du propane qui produisent un niveau de froid moins important. Ce traitement demande de maintenir sur la verrue un applicateur médicamenté pendant environ 40 secondes. Comme l’acide salicylique, ce traitement détruit les cellules cutanées qui sont infectées par le VPH, mais pas le VPH lui-même.

À savoir: même si certains fabricants prétendent que leurs produits peuvent détruire une verrue en une seule application, la plupart des personnes devront faire plusieurs applications. Comme il n’existe pas de directives claires sur la fréquence à laquelle on peut appliquer le produit, Sunil Kalia conseille de consulter son médecin. La durée du traitement est d’environ 6 à 12 semaines; durant cette période, vous devez faire tremper la verrue et frotter la peau morte pour l’éliminer à mesure qu’elle pèle. Pindy Janda précise qu’il y a un risque d’abîmer les nerfs et de créer une cicatrice si le produit est utilisé pendant une période trop longue avec une verrue très persistante.  Si vous avez une mauvaise circulation, consultez votre médecin.

La naturopathie topique et les traitements à la maison

Exemples: le ruban à conduits; l’ail cru; les comprimés de zinc

Fonctionnement: une étude menée par le Centre médical de l’Hôpital pour enfants de Cincinnati a fait une comparaison entre le traitement par cryothérapie et l’application de ruban à conduits et arrive à la conclusion que ce dernier traitement semble plus efficace pour éliminer les verrues. On coupe le ruban adhésif à la taille de la verrue et on l’applique pendant six jours; on enlève ensuite le ruban, on mouille la verrue puis on la gratte et on la laisse à l’air libre 12 heures. On répète ces étapes pendant deux mois. «Le ruban adhésif pourrait  provoquer une réaction inflammatoire locale qui stimulerait le système immunitaire à éliminer la verrue», explique Theresa Jahn, docteure en naturopathie à Halifax.

L’ail cru: d’autres études démontrent que l’ail crû peut être efficace lorsqu’on en applique chaque jour une fine tranche recouverte d’un bandage. L’effet peut être le même que celui du ruban à conduits, soit la création d’une réaction immunitaire.

Les comprimés de zinc: les verrues persistantes et récurrentes peuvent être associées à des niveaux de zinc trop bas. Plusieurs études ont fait la preuve de l’élimination des verrues à l’aide d’un complément de sulfate de zinc absorbé par voie buccale pendant un ou deux mois.

À savoir: les traitement au ruban adhésif et à l’ail sont considérés sans danger mais peuvent provoquer des irritations mineures de la peau. L’ail laisse aussi une odeur forte, et peut causer des démangeaisons et des rougeurs, ou encore assombrir temporairement la peau environnante. Theresa Jahn conseille d’utiliser du ruban adhésif pour maintenir l’ail en place, de remplacer l’ail, de rincer et frotter la verrue chaque jour. Les études démontrent une amélioration au cours de trois à neuf semaines. Le sulfate de zinc peut provoquer une réaction gastro-intestinale, des nausées et des démangeaisons; évitez de consommer de fortes doses pendant une période prolongée. On ne l’utilise généralement pas seul, mais plutôt dans le cadre d’un traitement plus complet.

Traitement dans le cabinet du médecin

Si la verrue ne réagit pas aux médicaments en vente libre après quatre à six semaines, ou si vous souffrez de verrue plane ou génitale, vous devez consulter votre médecin. Avec la plupart des types de verrues, le docteur Kalia préfère une approche globale comprenant la prescription d’une préparation d’acide salicylique, disponible en concentration de 60%, et dix à douze séances quinzomadaires de  cryothérapie. Le traitement par le médecin comporte l’utilisation de nitrogène liquide qui atteint une température beaucoup plus basse que les médicaments en vente libre. Il est donc plus efficace en moins de traitements. Pour les verrues très persistantes, certains traitements comprennent des injections de bléomycine, un produit qui tue le virus, des rétinoïdes qui interrompent la croissante des cellules cutanées, et des médicaments qui soutiennent le système immunitaire pour aider l’organisme à combattre le virus.

Les verrues génitales

Habituellement de couleur rose ou chamois, les verrues génitales affectent les parties les plus humides des tissus génitaux. Même si elles se développent souvent en grappes, elles sont souvent très petites et difficiles à voir; votre médecin pourra établir un diagnostic. «Les traitements les plus efficaces sont la cryothérapie et les imiquimods qui stimulent le système immunitaire, mais qui doivent être prescrits», explique le docteur Kalia. Il conseille aussi à toutes les femmes de 16 à 26 ans de recevoir le vaccin Gardasil, qui protège contre quatre sous-types différents de VPH, dont deux causent à eux seuls 75% des  cas de cancers du col de l’utérus. «Et même si vous avez déjà eu des verrues génitales, vous êtes toujours à risque parce que vous n’êtes pas protégés contre les autres sous-types de VPH», conclut-il.»

Vidéos les plus populaires