7 conseils pour éviter la rage au volant

Combien de millions de personnes dans le monde commencent la journée par 30 à 90 minutes de bruit, d’émanations toxiques et de frustration? Le trajet journalier entre la maison et le travail peut avoir des répercussions sur la santé en élevant le taux des hormones de stress à des sommets exagérés avant même que la journée soit entamée. 

7 conseils pour éviter la rage au volant

Voici ce que recommandent les auteurs d’un ouvrage intitulé Commuting Stress: Causes, Effects, and Methods of Coping pour partir d’un bon pied en évitant la rage au volant et entreprendre la journée dans les meilleures dispositions possibles avec le moins de stress possible. 

  1. Soyez prêts : Levez-vous suffisamment tôt pour vaquer à vos rituels du matin dans la détente et la bonne humeur. Prenez en famille un petit déjeuner substantiel. Se lever à la dernière minute, se doucher à la hâte et partir au travail une tasse de café à la main… c’est garanti, vous allez passer une journée stressante. 
  2. Détendez-vous au volant : Avant de mettre la clé dans le contact, prenez quelques respirations profondes. Imaginez que les tensions vous quittent à chaque expiration. Répétez l’exercice dès qu’un embouteillage ou un automobiliste malveillant vous barrent la route. Si vous ressentez une tension au niveau du cou et des épaules, contractez puis relâchez ces muscles. 
  3. Mettez-vous à l’aise : Vos jambes devraient former un angle de 45 degrés par rapport aux cuisses et vos coudes être fléchis. Gardez le dossier de votre siège aussi droit que possible et utilisez un support si votre dos se fatigue. 
  4. Gardez vos distances : Prenez l’habitude, en roulant, de ménager de l’espace devant vous en prévision d’un arrêt brusque. On calcule en général la longueur d’une voiture pour chaque tranche de 16 km/h de vitesse. Suivre une voiture de trop près garde le chauffeur constamment en état de stress, sans compter l’alternance entre freinage et accélération. Si quelqu’un vous colle aux basques, laissez-le vous dépasser. 
  5. Conduisez le moins possible : Étudiez les options du covoiturage et du transport en commun pour vous éviter un stress inutile. Les avantages sont multiples : on respire mieux, on a le temps de lire, et, souvent, on arrive plus vite. 
  6. N’insistez pas sur le 9 à 5 : À moins d’y être contraint pour des raisons familiales, évitez les heures de congestion et prenez avantage des horaires flexibles, si votre entreprise vous les offre. Travailler de la maison, ou rouler à des heures où les routes sont dégagées sont d’excellents moyens de vous épargner un stress inutile. 
  7. Offrez-vous des distractions : S’il faut absolument que vous preniez votre voiture, empruntez si possible une route plus tranquille. Écouter de la musique ou un livre sur cassette détournera votre attention des affres du parcours. 

Vidéos les plus populaires