Vrai ou faux: 7 mythes de la grippe et du vaccin antigrippal

Vous hésitez à demander le vaccin antigrippal? Voici sept mythes entourant la grippe, question de distinguer le vrai du faux.

Vaccination : la grippe a trop de souchesISTOCK/MICROGEN

Le vaccin antigrippal ne protège pas à 100 %, alors à quoi bon?

« Lorsqu’on me demande : « Pourquoi me faire vacciner contre la grippe? », je réponds que le vaccin n’est pas seulement pour les autres. C’est aussi une protection pour vos proches qui, eux, pourraient être gravement atteints s’ils attrapaient la grippe », dit le Dr Jonathan Kerr, médecin de famille de Belleville, en Ontario. Les gens âgés, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques (asthme, diabète, maladie cardiaque), ou à l’immunité compromise (transplantation d’organe récente, sida, cancer) sont plus à risque de complications, telles que la pneumonie, la bronchite et la mort. Lorsque vous recevez un vaccin antigrippal, non seulement augmentez-vous vos chances d’éviter la maladie et ses complications, mais aussi celles de vos proches.

Bien que le vaccin ne soit pas efficace à 100 %, poursuit le Dr Kerr, ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas se faire vacciner. « Le vaccin contre la grippe n’est pas parfait et il n’empêchera pas la grippe dans tous les cas. En conséquence, il vaut mieux se faire vacciner. Il est faux de croire que la grippe est une maladie bénigne. C’est une maladie très grave » affirme le Dr Kerr.

Le vaccin peut vous donner la grippe

Si vous tombez malade après avoir reçu le vaccin contre la grippe, la vaccination n’est pas en cause. « Après une vaccination, votre corps organise une mini réponse immunitaire pour créer les anticorps dont vous avez besoin [contre la grippe] », dit le Dr Kerr. « Certaines personnes se sentent un peu malades au lendemain de la vaccination parce que leur corps se comporte comme s’il devait lutter contre une infection, mais elles n’ont pas la grippe. » Par contre, si vous toussez ou avez le nez bouché, le coupable est habituellement un virus du rhume. « Certaines personnes ont le rhume au moment de la vaccination et croient que le vaccin est en cause, mais ce n’est pas le cas », dit-il.

La grippe hivernale et la gastro-entérite virale sont une seule et même affection

Beaucoup de gens confondent ces deux maladies, mais elles sont distinctes. Les souches de la grippe qui circulent chaque hiver affectent uniquement l’appareil respiratoire (poumons, nez et gorge), causant de la congestion nasale, des maux de gorge, des maux de tête, de la toux, une fièvre élevée, des courbatures et une fatigue extrême. Cette grippe saisonnière ne provoque pas la diarrhée, ni de crampes abdominales, deux symptômes caractéristiques d’une gastro-entérite virale, parfois appelée « grippe d’estomac. » La gastro-entérite ne touche pas les voies respiratoires : au contraire, elle vise les intestins et provoque une diarrhée aqueuse, des vomissements, des crampes d’estomac, un peu de fièvre et des maux de tête.

J’ai le rhume, je ne peux donc pas recevoir un vaccin contre la grippe

Vous pouvez recevoir un vaccin antigrippal, même lorsque vous avez un rhume. « Si vous avez un rhume, votre corps a déjà organisé une réponse immunitaire. C’est plutôt le bon moment pour recevoir le vaccin contre la grippe, parce que votre corps est déjà en production d’anticorps, » dit le Dr Kerr. Cette production d’anticorps accélère la protection contre le virus de la grippe.

J’ai eu la grippe cet hiver, je suis maintenant immunisé

Plusieurs souches du virus de la grippe circulent au cours d’une même saison. L’immunité à une souche en particulier ne vous immunise pas contre les autres. Et si le virus qui vous a frappé vient à muter, vous pourriez retomber malade. « Même si vous pensez que vous avez eu la grippe, le vaccin antigrippal reste de mise », dit le Dr Kerr. Il est également fréquent de confondre un mauvais rhume ou un épisode de gastro-entérite avec la grippe, donc il n’y a aucune raison de ne pas recevoir le vaccin. En effet, sachez que la seule façon de confirmer une grippe est par analyse d’un prélèvement de gorge fait en cabinet de médecin ou aux urgences; si le test est positif, vous aurez alors une réponse définitive.

Le vaccin n’est disponible qu’à la clinique de mon médecin et je n’ai pas de temps pour un rendez-vous

Il n’a jamais été plus facile de se faire vacciner contre la grippe. « Vous n’avez pas besoin de consulter votre médecin pour la vaccination contre la grippe. Plusieurs options s’offrent à vous », dit le Dr Kerr. Vous pouvez l’obtenir dans certaines pharmacies ou aux cliniques de vaccination des centres de santé publique, tenus dans les centres commerciaux et les centres communautaires. Enfin, plusieurs employeurs offrent maintenant la vaccination.

Si j’attrape la grippe, je n’ai qu’à prendre des antibiotiques pour la guérir

La grippe hivernale ne peut être traitée avec des médicaments antibiotiques. « Les antibiotiques visent uniquement les bactéries. Parce que la grippe est causée par un virus [et non pas par une bactérie], les antibiotiques sont inefficaces » dit le Dr Kerr. Parfois, les médecins prescrivent des médicaments antiviraux, comme le Tamiflu, pour réduire les symptômes de la grippe, mais ces médicaments doivent être pris au tout début de la maladie, sinon ils ont peu d’effet. « Si vous croyez avoir la grippe, consultez immédiatement votre médecin, afin qu’il vous prescrive ces médicaments antiviraux », conclut-il.

Vous aimerez aussi :
Vaccin contre la grippe: la piqûre qui va loin
8 vaccins efficaces pour se protéger des maladies
Les 10 meilleures huiles essentielles pour soulager le rhume et la grippe
Avez-vous le rhume ou la grippe? Voici les principales différences et distinctions

Vidéos les plus populaires