Share on Facebook

Les vaccins dont vous pourriez avoir besoin

Les vaccins ne sont pas que pour les enfants. Il arrive que les adultes aient également besoin de renforcer leur système immunitaire. Voici une nouvelle en primeur sur la vaccination préventive pour les adultes.

1 / 5

Protection optimale

Les enfants ont l’habitude de se faire vacciner mais saviez-vous que les adultes devraient en faire autant? Monika Naus, directrice médicale du service des programmes de vaccination et des maladies évitables par la vaccination du Centre de contrôle des maladies de la Colombie Britannique, à Vancouver, précise que pour les adultes, être à jour en termes de vaccination est essentiel au bon état de santé. Elle ajoute que la vaccination constitue la meilleure protection qui soit pour se prémunir de toute une gamme de maladies infectieuses. Il faut savoir que les vaccins reçus durant l’enfance perdent  non seulement de leur efficacité avec l’âge mais que le mode de vie, l’âge, les emplois occupés, les voyages à l’étranger, les partenaires sexuels et même les problèmes de santé chroniques peuvent nous exposer à un risque accru pour certaines maladies. Ceci étant dit, il est important de savoir comment nous protéger et à quel moment.

La septième édition du Guide canadien d’immunisation, publication à l’initiative du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) et de l’Agence de la santé publique du Canada contient des recommandations sur la vaccination des adultes. Consultez votre médecin pour savoir si votre système de soins de santé provincial ou territorial offre les vaccins suivants, gratuitement ou moyennant des coûts.

2 / 5

Immunisation annuelle suggérée:

Grippe

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, entre 2000 et 8000 Canadiens décèdent chaque année de la grippe. Bon nombre de ces décès auraient pu être évités par un vaccin antigrippal. Monika Naus précise que les adultes devraient recevoir ce vaccin chaque automne. «En effet, le virus de la grippe est différent d’une année à l’autre. Le vaccin qui est formulé chaque année est conçu en vue de protéger contre les souches de virus prévues pour la saison en cours».

3 / 5

Vaccination infantile nécessitant des rappels à l’âge adulte

Tétanos et diphtérie

Les Canadiens reçoivent une série de vaccins contre le tétanos et la diphtérie lorsqu’ils sont enfants mais cette protection requiert des rappels à l’âge adulte. Les rappels pour le tétanos et la diphtérie sont administrés en une seule fois, tous les 10 ans. Le tétanos est une maladie du système nerveux et musculaire pouvant s’attraper lorsqu’une blessure cutanée s’infecte, en marchant par exemple sur un clou rouillé. «Le tétanos est présent dans l’environnement et tout le monde court donc le risque de le contracter», précise Monika Naus. Si la diphtérie a presque totalement disparue au Canada aujourd’hui, il est toutefois important que les adultes préservent leur immunité. En effet, dans les années 1990, une épidémie de diphtérie dans l’ancienne Union soviétique a causé le décès de quelque 4 000 personnes.

Coqueluche

Les Canadiens reçoivent plusieurs doses de vaccin contre la coqueluche (toux coquelucheuse), durant l’enfance. Si cette maladie respiratoire très contagieuse est plus dangereuse pour les bébés que pour les adultes, elle peut toutefois affecter les personnes à l’immunité déficiente. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande aux adultes de recevoir une seule dose de rappel du vaccin contre la coqueluche, au moment du rappel du vaccin contre le tétanos et la diphtérie. Cette protection offre une immunité à vie.

Comment ne pas oublier ce rappel important? Monika Naus propose de vérifier auprès de votre médecin, à la date anniversaire de votre mi-décennie, lorsque vous fêtez vos 25, 35, 45, 55 ans, etc.

4 / 5

Vaccination infantile que vous pourriez avoir manquée

Rougeole, rubéole et oreillons (RRO)

La plupart des Canadiens reçoivent ce vaccin groupé lorsqu’il sont enfants. Si vous n’êtes pas certain d’être vacciné, sachez qu’une simple analyse sanguine prescrite par votre médecin peut confirmer ou infirmer votre immunité. Les adultes qui n’ont pas eu le vaccin RRO lorsqu’ils étaient enfants peuvent recevoir deux doses de vaccin, à titre de rattrapage. Monika Naus suggère que les femmes en âge de procréer et les personnes qui voyagent à l’étranger vérifient également leur immunité. La rubéole peut provoquer des déficiences congénitales durant la grossesse et la rougeole est récemment réapparue en Europe.

Varicelle

Monika Naus précise que les adultes qui n’ont jamais eu la varicelle devraient se faire faire une prise de sang pour vérifier s’ils sont à risque de contracter cette maladie. Si tel est le cas, ils devront recevoir deux doses de vaccin contre la varicelle. Il s’agit d’un vaccin vivant et les adultes dont le système immunitaire est faible ne devraient pas le recevoir, précise Monika Naus. Les femmes enceintes devraient également éviter de se faire vacciner durant la grossesse et jusqu’à l’accouchement.

5 / 5

Vaccination pour les cas et les groupes d’âge particuliers

Papillomavirus
Le papillomavirus est une infection transmissible sexuellement qui peut causer des verrues génitales et le cancer, chez l’homme et la femme. Au Canada, deux vaccins sont actuellement offerts.  Le vaccin quadrivalent, qui protège contre quatre souches du papillomavirus, est approuvé pour les femmes âgées de 9 à 45 ans et pour les hommes de 9 à 26 ans. Le second vaccin contre le papillomavirus est bivalent et protège contre deux souches du papillomavirus; il est approuvé pour les femmes âgées de 10 à 26 ans uniquement. Faites-vous vacciner avant de devenir actif sur le plan sexuel, car une fois infecté, les vaccins ne vous débarrasseront pas du papillomavirus, prévient Monika Naus.

Pneumocoque (pneumonie)
Les adultes de plus de 65 ans devraient recevoir une dose unique du vaccin antipneumococcique. Monika Naus précise en outre que les adultes de moins de 65 ans atteints d’une maladie à risque élevé comme le diabète, le cancer ou une maladie chronique cardiaque, pulmonaire, rénale ou hépatique, devraient également se faire vacciner. 

Immunisation en vue d’un voyage
vous partez en voyage en avion? Monika Naus conseille de se rendre au préalable dans une clinique du voyageur, au moins huit semaines avant le départ. En effet, bon nombre de vaccins nécessitent des rappels et certaines mesures préventives, comme la prise de comprimés antipaludiques, doivent être mises en place durant plusieurs semaines pour être efficaces. Informez-vous auprès de votre clinique du voyageur pour savoir si vous devez vous faire vacciner contre l’hépatite A, l’hépatite B, la fièvre jaune, la typhoïde, le choléra, la rougeole, la tuberculose, l’encéphalite japonaise, la méningite à méningocoques et la rage. Les immunisations requises seront principalement établies en fonction de votre destination, de votre objectif de voyage et de votre âge.

 

Sur le même sujet:
9 trucs pour renforcer votre immunité
3 mythes sur le vaccin de la grippe
8 vaccins pour les adultes