8 vaccins pour les adultes

Bien que, depuis quelque temps, le virus H1N1, ou de la grippe porcine, fasse les grands titres des journaux, ce n’est pas la seule maladie virale dont on doit se protéger. Voici huit vaccins que tous les adultes devraient envisager de recevoir.

8 vaccins pour les adultes

«La vaccination est importante tout au long de l’existence», explique Bonnie Henry, épidémiologiste au Centre for Disease Control de la Colombie-Britannique et directrice de la Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination. Non seulement court-on le risque, si on est pas vacciné, de contracter la rougeole, les oreillons, le tétanos, la pneumonie, la varicelle et d’autres maladies, mais on risque également d’infecter les autres.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la vaccination est une méthode efficace pour maîtriser et prévenir les maladies infectieuses graves. Il y a cent ans, ces maladies aiguës constituaient la première cause de décès au Canada; aujourd’hui, moins de 5% des gens y succombent. Pourtant, selon un sondage effectué en 2008 par la firme Léger Marketing, 50% des Canadiens disent ne pas avoir parlé avec un professionnel de la santé de la vaccination pour les adultes.

Notre ignorance en matière de vaccins se traduit par une faible participation aux programmes de vaccination publics. Effectué en 2006, le plus récent sondage national sur l’immunisation au Canada rapporte que 37% des adultes âgés de 18 à 64 qui souffraient de maladies chroniques se sont fait vacciner contre la grippe en 2005-2006 (on vise à ce que 80% le soient en 2010). Compte tenu de l’arrivée de nouveaux vaccins, par exemple celui contre le zona (maladie virale s’accompagnant d’une éruption douloureuse) qui sera offert aux personnes de plus de 60 ans d’ici la fin de l’année, il est grand temps de commencer à discuter vaccination avec votre médecin dans le cadre de votre bilan de santé annuel.

La liste ci-dessous est une adaptation du Guide canadien d’immunisation de 2006 et s’applique à toutes les personnes de plus de 18 ans. Une mise à jour du Guide sera publiée en 2010; entre-temps, vous pouvez consulter le site du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) pour prendre connaissance des mises à jour portant sur des vaccins spécifiques. Si vous êtes allergique, enceinte ou immunodépressive, ou souffrez d’une maladie aiguë accompagnée de fièvre, consultez votre médecin afin de savoir ce qui est indiqué pour votre état et connaître les effets indésirables potentiels des vaccins (les plus fréquents consistant en douleur et enflure sur le site de l’injection, fièvre légère, maux de tête et la nausée). Pour certains vaccins, une dose de rappel, c’est-à-dire une seconde dose moins concentrée, est nécessaire.

Vaccins pour les adultes de 18 ans et plus

Tétanos, diphtérie, coqueluche

Qui devrait se faire vacciner: tout le monde.
Fréquence: tous les dix ans; au moins une des injections devrait comprendre le vaccin contre la coqueluche. Demandez une dose de rappel.
À éviter si: vous êtes très allergique au vaccin.

Grippe

Qui devrait se faire vacciner: tout le monde, particulièrement les personnes à risque élevé, par exemple celles qui souffrent d’asthme ou d’une maladie pulmonaire.
Fréquence: tous les automnes.
À éviter si: vous êtes très allergique au vaccin ou souffrez d’une maladie aiguë accompagnée de fièvre.

Pneumocoque (pneumonie)

Qui devrait se faire vacciner: les personnes à risque élevé, par exemple celles qui souffrent de cardiopathie ou de diabète.
Fréquence: une fois à l’âge adulte (le Guide ne spécifie ni l’âge ni la période de l’année).
À éviter si: vous êtes très allergique au vaccin.

Hépatite A

Qui devrait se faire vacciner: les personnes à risque élevé, par exemple celles qui souffrent de maladie du foie.
Fréquence: une fois à l’âge adulte (le Guide ne spécifie ni l’âge ni la période de l’année).
À éviter si: vous êtes très allergique au vaccin.

Hépatite B

Qui devrait se faire vacciner: les personnes à risque élevé, par exemple le personnel des établissements de santé.
Fréquence: une fois à l’âge adulte (le Guide ne spécifie ni l’âge ni la période de l’année).
À éviter si: vous êtes allergique au vaccin.

Méningocoque (méningite)

Qui devrait se faire vacciner: les personnes à risque élevé, par exemple les étudiants vivant en résidence universitaire.
Fréquence: une fois à l’âge adulte (le Guide ne spécifie ni l’âge ni la période de l’année).
À éviter si: vous êtes très allergique au vaccin.

Rougeole, rubéole et oreillons, rubéole (RRO)

Qui devrait se faire vacciner: ceux qui n’ont jamais reçu le vaccin ni contracté ces maladies, ou qui sont nées en 1970 ou après.
Fréquence : une fois à l’âge adulte. Compte tenu de la recrudescence de ces maladies, il est recommandé de recevoir une dose de rappel.
À éviter si: vous êtes enceinte ou immunodépressive, par exemple si vous suivez un traitement de chimiothérapie.

Varicelle

Qui devrait se faire vacciner: ceux qui n’ont jamais eu le vaccin ou la maladie.
Fréquence : une fois à l’âge adulte.
À éviter si: vous êtes enceinte ou immunodépressive, par exemple si vous avez le sida.

Vidéos les plus populaires