Grippe

La grippe est connue depuis toujours. En 412 avant notre ère, Hippocrate en décrivait déjà les symptômes. Cependant, ce n’est que récemment que les scientifiques ont commencé à en dévoiler les mystères et à mettre au point des médicaments qui peuvent nous remettre sur pieds en peu de temps.

Grippe

Ce qu’est la grippe

La grippe peut être causée par trois différentes souches de virus. Le premier (le type A) a été identifié dans les années 1930. Nous savons aujourd’hui que c’est la souche la plus commune et la plus virulente. Les virus de type B produisent une version moins grave de la grippe de type A. Quant aux virus de type C, ils provoquent rarement une maladie chez les humains.

Le virus de la grippe est très contagieux; il envahit l’organisme en empruntant les voies nasales ou buccales. Il suffit qu’une personne grippée éternue ou tousse près de vous pour que vous l’inhaliez ou qu’une personne toujours contagieuse vous serre la main ou vous embrasse pour que vous l’attrapiez. Le virus peut vivre trois heures à l’extérieur du corps humain; vous pouvez donc l’attraper en touchant le téléphone, une poignée de porte ou en partageant une tasse avec quelqu’un qui l’a. Vous attrapez l’infection lorsque vous touchez votre nez ou votre bouche avec vos mains, si vous avez négligé de les laver.

Chose rassurante, une fois qu’on a été touché par une souche du virus, on est immunisé. Par contre, comme les virus ne cessent de muter, de nouvelles variations apparaissent chaque année, d’où la mise au point de nouveaux vaccins à chaque nouvelle saison de grippe.

Les symptômes apparaissent au bout de un à quatre jours. Il est parfois difficile de les différencier de ceux du rhume banal. La période ou vous êtes le plus susceptible de transmettre la grippe è d’autres s’étend entre le moment ou vous avez été en contact avec le virus, avant l’apparition des symptômes, et le quatrième ou cinquième jour après leur survenue. La grippe se manifeste soudainement et est accompagnée d’une fièvre de 38,5° à 39,5° C qui dure de trois à cinq jours, de céphalées, de frissons, d’une toux sèche, de congestion nasale, de mal de gorge, de courbatures et d’une perte d’appétit. Il faut en moyenne dix jours pour se rétablir.

Personnes à risque de grippe

La saison de la grippe s’étend généralement de novembre à mars ou avril. Plus de 35 millions de Nord-Américains l’attrapent chaque année. Les enfants sont deux ou trois fois plus susceptibles de la contracter que les adultes.

Traitement de la grippe

Les médicaments en vente libre et d’ordonnance peuvent contribuer à vous soulager plus rapidement et à raccourcir d’un ou deux jours la durée normale de la grippe. Ce n’est pas beaucoup mais lorsqu’on est assommé, deux jours, c’est une éternité. Les conseils pour se soigner n’ont probablement pas beaucoup changé depuis Hippocrate:  gardez le lit et buvez beaucoup de liquides. Assurez-vous en outre de respirer de l’air chaud et humide et prenez des pastilles de zinc.

Bien que la plupart des gens se rétablissent sans avoir recours à des traitements, il existe tout de même des risques de complications. A ce titre, la pneumonie arrive en tête de liste. Les personnes âgées et celles qui souffrent de maladie pulmonaire chronique y sont particulièrement vulnérables. La pneumonie est causée par une infection bactérienne qui s’attaque aux poumons affaiblis par la grippe ou par le virus de la grippe lui-même. Si vous n’allez pas mieux au bout de cinq jours ou si, après avoir pris du mieux, vous faites une rechute, appelez votre médecin.

Médicaments contre la grippe

Afin de tirer parti des médicaments anti-grippaux les plus récents, consultez votre médecin dès l’apparition des premiers symptômes. On a montré que l’oseltamivir (Tamiflu), administré par voie orale, et le zanamivir (Relenza), en nébulisation nasale, deux nouveaux antiviraux, permettaient de raccourcir de deux jours la durée de la grippe, à la condition toutefois de commencer à les prendre moins de 36 heures après l’apparition des symptômes. Ils sont efficaces contre les souches de la grippe de type A et de type B.

D’autres médicaments traitent des symptômes spécifiques:

  • Congestion nasale: les décongestionnants contenant de la pseudoéphédrine (Sudafed, Drixoral) sont les meilleurs médicaments en vente libre pour soulager ce symptôme.
    Toux: les antitussifs qui contiennent du dextrométhorphane (Robitussin Maximum Strength, Drixoral Cough) soulagent la toux sèche; les expectorants à base de guaifénésine évacuent le mucus épais et les expectorations.
    Fièvre, céphalée ou courbatures: l’aspirine et l’acétaminophène constituent de bons choix. Pour les enfants et les adolescents, tenez-vous en strictement à l’acétaminophène (Tylenol).
    Mal de gorge: nébuliseur pour la gorge à base de phénol (par exemple, Vicks Chloraseptic). Ce produit soulagera rapidement, quoique temporairement, votre mal de gorge.

Changements dans le mode de vie

Les conseils suivants vous aideront à soulager vos symptômes et à vous sentir mieux:

  • Gardez le lit, de préférence dans une chambre chauffée et bien aérée. Votre organisme a besoin de repos pour se rétablir.
  • Installez un humidificateur dans votre chambre à coucher afin de soulager votre congestion. Pour éviter le développement de moisissures, changez l’eau et le filtre régulièrement.
  • Prenez des douches chaudes en laissant l’eau chaude couler le long de votre visage, ou faites bouillir de l’eau dans une casserole et inhalez-en la vapeur. Laissez refroidir l’eau légèrement afin que la vapeur ne soit pas trop chaude.
  • Buvez beaucoup de liquides. Vous devriez prendre au moins huit verres de 250 ml par jour, ce qui aura pour effet d’éclaircir votre mucus. Aussi, prenez du bouillon de poulet ce qui vous fournira des nutriments; la vapeur du bouillon contribuera en outre à vous décongestionner.
  • Soignez votre gorge. Gargarisez-vous avec une solution saline (1 cuillerée à soupe de sel dissoute dans une tasse d’eau tiède) quelques fois par jour. Pour obtenir un soulagement temporaire, sucez un bonbon dur ou une pastille pour la gorge.
  • Lavez-vous les mains souvent pour éviter de propager la grippe. Cette mesure d’hygiène est particulièrement importante lorsque vous éternuez, vous mouchez ou touchez votre visage.

Approches alternatives pour le traitement de la grippe

Les scientifiques ne sont pas tous d’accord sur les bienfaits des pastilles de zinc, mais il semble qu’elles puissent soulager les symptômes de la grippe et en raccourcir la durée. Prenez-en une toutes les quatre heures. Vous saurez si c’est efficace contre le virus qui vous affecte si vous allez mieux après en avoir pris quatre. Par ailleurs, l’échinacée, réputée de longue date être un stimulant du système immunitaire, pourrait, selon de nombreuses personnes, permettre de raccourcir la durée de la grippe. Il est toutefois important d’en prendre (sous forme d’extrait liquide ou d’extrait standardisé en comprimé) dès l’apparition des premiers symptômes et d’arrêter le traitement dès que vous allez mieux.

Questions à poser à votre médecin

  • Pensez-vous que les nouveaux antiviraux d’ordonnance pourraient m’aider?
  • Je fais de l’asthme. Devrais-je quand même me faire vacciner?
  • Comment puis-je savoir si je suis toujours contagieux?
  • Que puis-je faire pour éviter de propager le virus de la grippe aux membres de ma famille?
  • Quand pourrai-je retourner au travail?

Vivre avec la grippe

Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux prendre en charge votre grippe:

  • Choisissez avec soin votre supplément multivitaminique. Lors d’une étude menée auprès de 79 adultes âgés de plus de 65 ans, on a découvert que ceux qui prenaient un supplément multivitaminique ne contenant pas d’oligo-éléments (très faibles quantités de zinc, de cuivre, de fer, de magnésium ou de sélénium) étaient moins bien protégés par le vaccin de la grippe. Il est donc important de prendre un supplément multivitaminique renfermant ces oligo-éléments, qui contribuent à stimuler l’immunité. Demandez à votre médecin de vous conseiller sur le supplément qui conviendrait le mieux à votre situation.
  • Ne prenez pas d’antibiotiques. Ces médicaments sont efficaces contre les bactéries et non contre les virus. Cependant, si vous faites une infection secondaire en conséquence de la grippe, vous pourriez devoir en prendre.

Prévention de la grippe

Pour éviter de contracter la grippe, faites-vous vacciner. La vaccination annuelle permet de prévenir l’infection chez 70% des adultes par ailleurs en santé. Octobre et novembre sont les meilleurs mois pour la recevoir; votre système immunitaire aura alors une ou deux semaines pour s’immuniser contre le virus.

Vous devriez vous faire vacciner si vous: avez plus de 50 ans, particulièrement si vous  vivez en foyer d’accueil; en serez à votre deuxième ou troisième trimestre de grossesse au moment où la grippe frappera; êtes porteur du HIV ou si votre système immunitaire est affaibli; souffrez de maladie chronique du coeur, des reins ou des poumons; souffrez de diabète ou de troubles sanguins, par exemple l’anémie. Ne tardez pas à vous faire vacciner; les réserves de vaccins ne sont pas toujours suffisantes pour répondre à la demande.

Popular Videos