Hoquet, comment le prévenir ?

Anodin, le hoquet est la manifestation d’une irritation fugace de notre système nerveux végétatif. C’est la raison pour laquelle un stress peut le juguler ou, au contraire, le déclencher.

Prévenez le hoquet en prenant de petits repas sans grasShutterstock

Prévenir le hoquet

Si vous êtes sujet au hoquet, en prévention :

  • Prenez vos repas dans le calme ;
  • Mâchez lentement et soigneusement ;
  • Faites de petits repas ;
  • Buvez en dehors des repas, de préférence des boissons plates ;
  • Évitez les aliments gras et difficiles 
à digérer.

Prenez garde au hoquet

Un hoquet qui revient régulièrement et persiste durant de longues minutes peut signaler
 un dysfonctionnement sous-jacent du système digestif (air dans l’estomac, hernie hiatale, reflux gastro-œsophagien, péritonite, etc.) ou nerveux (maladie de Parkinson, accident vasculaire cérébral, etc.).

Pour vous aider à prévenir un hoquet, consultez un acupuncteur, un homéopathe, un auriculothérapeute ou un aromathérapeute, par exemple. Tandis qu’un nutritionniste, un naturopathe ou un diététicien peut donner des conseils nutritionnels et réguler votre appareil digestif.

Qu’est-ce que le hoquet ?

Afin de mieux prévenir le hoquet, il est important de bien le comprendre ! Le hoquet naît de contractions répétées du diaphragme, qui provoquent des inspirations courtes et rapprochées, tandis que la glotte se referme à chaque fois.

Ces contractions sont produites par une irritation du nerf phrénique due à la mauvaise interprétation, par le système neurovégétatif, d’un dysfonctionnement passager du diaphragme ou de l’appareil digestif.

Vous aimerez :

Comment arrêter le hoquet

9 trucs pour arrêter rapidement un hoquet

5 trucs pour arrêter le hoquet 

Vidéos les plus populaires