Share on Facebook

Déprime saisonnière : survivre aux blues de l’hiver

Vous n’êtes pas seul à souffrir des bleus de l’hiver. Le trouble affectif saisonnier (TAS) affecte beaucoup de gens durant la saison froide.

1 / 9
La déprime saisonnière survient à la fin de l'automne ou en hiver.Followtheflow/Shutterstock

C’est quoi le TAS?

Le TAS (trouble affectif saisonnier) se déclenche à la fin de l’automne ou en hiver, lorsque le soleil se fait rare. Les symptômes comprennent un sentiment de tristesse, un manque d’énergie, l’envie de sucre et d’amidon, ainsi que le gain de poids. Le TAS a été associé à l’hormone mélatonine que le corps ne produit plus quand il reçoit moins de soleil. Vérifiez si vous êtes une personne à risque.

Bonnes nouvelles : il existe des moyens naturels pour vous remonter le moral.

2 / 9
Prévenez la déprime saisonnière en profitant de la lumière naturelle.Syda Productions/Shutterstock

Éclairez-vous


Faites tout votre possible pour augmenter la quantité de lumière naturelle qui entre dans votre maison. Ouvrez les rideaux et relevez les stores. Si des branches d’arbres font de l’ombre aux fenêtres, élaguez-les. Dans une pièce faiblement éclairée, envisagez d’installer un puits de lumière, surtout si c’est dans la cuisine ou le salon où vous passez beaucoup de temps.

Si certains jours, la lumière naturelle ne suffit pas, essayez la luminothérapie et profitez de ses nombreux bienfaits.

3 / 9
Pour éviter la déprime saisonnière, sortez de chez vous!Gorynvd/Shutterstock

Sortez


Les jours ensoleillés d’hiver, promenez-vous. Même si la lumière d’hiver n’a pas l’intensité de celle d’un plein été, une dose de vrai soleil est beaucoup plus efficace que les ampoules électriques. En fait, une étude a démontré qu’une promenade d’une heure l’hiver en plein soleil était aussi efficace pour réduire les symptômes de tristesse que deux heures et demie de marche sous une lumière artificielle intense.

Ne manquez pas ces 6 façons surprenantes qu’à la nature de stimuler votre santé.

4 / 9
Déprime saisonnière : fuyez le blues de l'hiver en prenant des vacances au soleil.kudla/Shutterstock

Échappez aux coup de blues


Planifiez vos longues vacances pendant les mois d’hiver et, si possible, sauvez-vous vers un climat chaud et ensoleillé. Fuir la morosité hivernale une ou deux semaines peut également apporter un soulagement bénéfique aux symptômes de TAS.

Ces 11 destinations exceptionnelles vous permettront de passer des vacances réussies au soleil.

5 / 9
Prévenez la déprime saisonnière en vous inscrivant au gym.Zodiacphoto/Shutterstock

Inscrivez-vous au gymnase


Bien que la recherche ait prouvé que l’exercice en hiver aide à soulager la dépression, la motivation est difficile. Si vous adhérez à un club de santé et que vous y allez selon un horaire assidu, il vous sera plus facile de faire les exercices nécessaires pour améliorer votre humeur.

Découvrez combien de temps d’exercice est nécessaire pour lutter contre la dépression.

6 / 9
Traitez la déprime saisonnière en pratiquant des sports d'hiver.DisobeyArt/Shutterstock

Chaussez les skis


Adoptez un sport d’hiver. Évidemment, vous êtes beaucoup plus susceptibles de sortir à l’extérieur s’il y a quelque chose que vous aimez faire, même lorsque le temps est froid. Si vous n’avez pas essayé les sports d’hiver, auparavant, envisagez le patinage, la raquette ou le ski de fond. Même les jours gris, vous parviendrez ainsi à vous imprégner de quelques rayons de soleil.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, voici 9 bonnes raisons de redécouvrir le ski cet hiver.

7 / 9
Déprime saisonnière : le millerpertuis est un remède naturel contre la dépression légère.LukHt/Shutterstock

Essayez un concentré d’anti-soucis


Pour vous aider à stimuler votre humeur, prenez 40 à 60 gouttes de teinture concentrée de millepertuis dans un verre d’eau froide trois fois par jour. Autrefois appelé « grâce de Dieu » ou « herbe bénie », ce remède maison a désormais une vénérable réputation d’antidépresseur léger. Au cours des 20 dernières années, des études ont prouvé que l’un de ses composants aide indirectement à augmenter dans le cerveau le niveau de sérotonine qui agit sur l’humeur.

Vous pourriez même faire pousser cette plante chez vous, tout comme ces 7 autres plantes médicales à cultiver à la maison.

8 / 9
Prévenez la déprime saisonnière en prenant des vitamines. R_Szatkowski/Shutterstock

Avalez un stimulant


Prenez chaque jour une multi vitamine et un supplément de minéraux contenant de la vitamine B6, de la thiamine et de l’acide folique. Des études ont démontré que toutes ces vitamines B peuvent améliorer l’entrain.

Un régime végétarien pourrait vous rendre plus enclin à la dépression. Apprenez-en plus sur le lien entre végétarisme, dépression et vitamine B.

9 / 9
Évitez la déprime saisonnière en n'abusant pas du sucre.5 second Studio/Shutterstock

Évitez le sucre


N’abusez pas des biscuits, bonbons et autres aliments sucrés. Le sucre raffiné peut vous stimuler un moment, mais votre énergie s’effondrera peu après et il en ira ainsi de votre humeur. Optez pour des repas très protéinés qui peuvent contribuer à augmenter la vigilance. Prenez une omelette de blanc d’œufs au petit déjeuner ou un sandwich de poitrine de poulet au déjeuner.

Sachez reconnaitre les 9 signaux d’alarme indiquant une trop grande consommation de sucre.