Êtes-vous allergique au pollen?

Les jolies fleurs vous font pleurer et éternuer? Voici tout ce que vous devez savoir sur le pollen et comment vous pouvez l’éviter.

Êtes-vous allergique au pollen?

Nez qui coule, éternuements, yeux irrités, voies nasales obstruées: voilà quelques symptômes de la rhinite allergique saisonnière connue sous le nom de rhume des foins. Ce sont les mêmes que ceux du rhume, sauf que, dans ce cas, l’écoulement nasal est plutôt blanchâtre ou verdâtre.

Le terme «foins» ne doit pas vous égarer: les allergènes les plus communs sont le pollen des arbres au printemps, celui des herbacées en été et des ambrosiacées en automne. Tous les arbres communs sont ici en cause. Parmi les herbacées coupables, il y a l’agrostide, la fléole des prés, le seigle des champs et des vergers, la flouve odorante et le pâturin des prés. Les ambrosiacées sont les plus néfastes, mais aussi l’armoise, la renouée, la berce brancursine, le chardon des champs et le plantain lancéolé. Les gens sont rarement allergiques au gros et lourd pollen des fleurs, transporté non par le vent, mais par des insectes.

La densité pollinique

Certaines années sont pires que d’autres. Les étés qui viennent après des printemps longs et humides peuvent être de vrais cauchemars. Les hivers doux en climat froid laissent prévoir de durs printemps. La numération du pollen figure souvent dans les bulletins météorologiques; elle est élevée les jours chauds et secs, modérée les jours humides et frais. Ces données sont accessibles en ligne, généralement sur les sites de prévisions météorologiques; vous pouvez même les télécharger sur un téléphone intelligent.

Contre le rhume des foins

Pour inhiber les symptômes d’une allergie faible ou modérée au pollen, les médecins recommandent des antihistaminiques et, au besoin, des décongestionnants. Dans les cas graves, on peut recourir à des injections immunothérapeutiques qui désensibilisent peu à peu le patient.

Déjouez le pollen

La meilleure tactique est encore de fuir le pollen.

‘ Les jours de pointe, restez à la maison; fermez les fenêtres et allumez la climatisation.

Achetez un purificateur d’air muni d’un filtre hyper-efficace contre les particules.

‘ Dans la voiture, fermez les fenêtres et les prises d’air; allumez la climatisation.

Ne sortez pas au petit matin, quand le pollen est intense.

‘ Faites tondre la pelouse par un jardinier.

Remplacez vos verres de contact par des lunettes durant la haute saison du pollen.

Du pollen à la table

Si vous souffrez du rhume des foins, certains aliments contenant des protéines semblables à celles du pollen peuvent aggraver votre état ou causer des démangeaisons sur la langue, dans la bouche ou dans la gorge. Notez-les.

Types de pollen

Ambrosiacées: évitez bananes, melon brodé, camomille, concombre, melon honeydew, pastèque, courgettes.

Herbacées: évitez pommes, carottes, céleri, oranges, tomates, pastèque.

Bouleau: évitez pommes, carottes, céleri, cerises, fenouil, noisettes, oranges, poires, pommes de terre, noix, sirop d’érable.

 

Conseil Uniprix

Rhinite allergique: Atchoum!

Popular Videos