Share on Facebook

8 trucs à savoir sur la faim émotionnelle

Vous arrive-t-il souvent de manger sans faim ? Voici ce que vous pouvez faire pour y remédier.

1 / 9

Mangez-vous compulsivement ?

S’il vous arrive souvent de grignoter sans avoir faim-surtout des aliments riches en glucides ou en sucre-c’est peut-être que vous mangez compulsivement.

 

« Bien des gens ont de la difficulté à distinguer une véritable faim d’une faim compulsive, précise Natasha McLaughlin, diététiste diplômée de l’institut Santé Optimal Health de Moncton (N.-B.). Ce comportement peut être causé par le chagrin, la colère, l’appréhension-bref par une gamme d’émotions que les gens ont du mal à assumer. » Or, manger ainsi ne vous aide en rien à dominer vos émotions. Vous éprouvez sans doute un soulagement temporaire, mais cette brève euphorie (généralement provoquée par une onde de sérotonine) cède la place à des sentiments de culpabilité qui vous poussent à rechercher encore plus de réconfort dans les aliments. « C’est un cercle vicieux : vous fuyez vos émotions plutôt que de les affronter, » conclut Natasha McLaughlin.

 

Voici ce que vous devriez savoir pour cesser de manger compulsivement.

2 / 9

1. Gérez vos habitudes alimentaires

Pour identifier les émotions qui font naître cette faim compulsive, notez dans un journal ce que vous mangez dans de tels moments et comment vous vous sentez. Achetez un petit carnet et glissez-le dans votre sac à main ou dans un tiroir de votre bureau ou téléchargez un modèle de journal alimentaire.

3 / 9

2. Prévoyez une contre-attaque

Dès que vous savez quelles émotions créent ces fringales, notez de quelles façons lutter contre elles. Devant des problèmes plus graves, vous auriez peut-être intérêt à consulter un diététiste ou un thérapeute. S’il s’agit de problèmes bénins, une journée stressante par exemple, adonnez-vous à des activités qui vous aident à vous détendre. Natasha McLaughlin vous suggère de faire de l’exercice ou de regarder une comédie à la télé.

4 / 9

3. Analysez votre cas

Pour savoir si vous avez vraiment besoin de manger, pensez à un aliment que vous n’aimez que sous l’impulsion d’un vrai appétit. « Quand j’ai vraiment faim, je mangerais volontiers des pois et des haricots ; sinon je n’en ai pas envie, déclare Natasha McLaughlin. À chaque personne de choisir l’aliment qui se prête à un tel contrôle. »

5 / 9

4. Efforcez-vous d’équilibrer vos menus

« [Évitez] de donner la préférence à un groupe d’aliments en en négligeant d’autres, ce que bien des femmes font quand elles suivent un régime particulier, par exemple un régime pauvre en glucides. Un tel régime, qui rend la personne irritable et d’humeur instable, peut fort bien la pousser à manger compulsivement, » dit Natasha McLaughlin.

6 / 9

5. Prenez de bonnes habitudes

« Lisez les étiquettes des aliments-elles nous renseignent sur ce que nous mangeons. En outre, déposez vos aliments dans une assiette. Les personnes qui se nourrissent compulsivement ont tendance à manger à même la boîte ou le sac, » explique Natasha McLaughlin. Elle recommande de partager avec d’autres. « C’est une façon de ne pas manger en cachette, explique-t-elle. Vous n’avez pas à vous sentir coupable de manger si vous avez vraiment faim. Asseyez-vous à table, mangez lentement et savourez ce que vous mangez. »

7 / 9

6. Évitez « les aliments déclencheurs »

Ce sont généralement les aliments dont vous avez envie quand vous êtes stressé. « Cela ne veut pas dire que vous devez les proscrire ; mais quand vous en avez dans l’armoire ou le garde-manger, vous y avez trop facilement accès : vous ne pensez plus à maîtriser vos émotions, » ajoute la diététiste. Si vous sautez sur des croustilles chaque fois que vous vous sentez angoissé, il serait peut-être utile de ne pas en acheter la prochaine fois que vous irez à l’épicerie.

8 / 9

7. Dormez davantage

Le manque de sommeil est une cause moins connue de l’alimentation compulsive. Votre taux de ghréline, une hormone qui stimule l’appétit, augmente si vous manquez de sommeil. Parallèlement, la leptine, une hormone qui vous signale que vous n’avez plus faim, décroît. Si l’une et l’autre ont des fonctionnements erratiques, elles peuvent vous exposer à trop manger. En outre, la fatigue vous rend irritable et augmente votre besoin de recourir à des aliments-confort. Si vous avez l’impression de manquer de sommeil, mettez en pratique ces conseils pour mieux dormir ce soir.

9 / 9

8. Soyez indulgent envers vous-même

« Attendez-vous à éprouver des difficultés et à rencontrer des obstacles, mais ne vous laissez pas décourager, déclare Natasha McLaughlin. Soyez réaliste et tablez même sur les petits succès. [L’alimentation compulsive] n’est pas une habitude dont on se défait en un mois ou deux. » Si vos échecs vous découragent, collez sur votre frigo quelques petits mots d’encouragement et notez vos succès dans un calepin. Quand vous vivez des journées difficiles, méditez ces messages positifs et encouragez-vous à aller de l’avant.

Sur le même sujet:
6 trucs pour ne plus manger ses émotions
Comment dominer ses émotions
5 aliments qui font sourire